Scream saison 3: Bilan de la saison

Depuis 2015 / 42min / Drame, Epouvante-horreur
De Jaime Paglia, Dan Dworkin, Jay Beattie
Avec RJ Cyler, Keke Palmer, Jessica Sula, Giorgia Whigham, Guillian Yao Gioiello, Tony Todd, C.J. Wallace, Tyler Posey, Keke Palmer
Nationalité U.S.A.

 

***

Synopsis

Un soir d’Halloween, Deion Elliot assiste au meurtre de son frère, tué par un homme armé d’un crochet suite à une blague ayant mal tournée.

Plusieurs années plus tard, Deion est maintenant le meilleur joueur de football américain de son lycée. Un jour, il se retrouve en retenue avec plusieurs élèves : Liv, l’ex-petite amie d’un coéquipier ; Kym, la rebelle du lycée ; Manny, le meilleur ami de Kym ; Amir, un jeune homme brillant aux parents particulièrement stricts ; et Beth, une gothique aux fascinations plutôt morbides. Il commence alors à recevoir des menaces en rapport avec le meurtre de son frère.

En effet, un tueur semble avoir pris pour cible le jeune homme et ses camarades de retenue. Le groupe va devoir survivre aux attaques de ce psychopathe tout en essayant de découvrir son identité.

C’est plus un reboot qu’une troisième saison, mais bon on le prendra comme s’accorde à dire tout le monde une saison 3. Pourtant ce reboot est censé s’appeler Résurrection, mais tout le semble s’en foutre. Ce qu’il y a de dingue, c’est que cette saison de scream pense nous surprendre à chaque instant. La série pousse les références à son paroxysme, que cela en devient lassant, la série rend hommage à la saga de Wes Craven clairement, un peu normal en même temps. Ce qu’on pourra noter de bon, c’est le retour du masque original des films. Comme à chaque fois, nous avons un personnage avec un lourd secret, où il met ses amis en danger. Ici le personnage principal est Deion, et ses amis sont des stéréotypes qu’on a déjà vus tant de fois. Les personnages savent qu’ils sont des stéréotypes, des films ou séries ils le disent eux-mêmes. Le problème c’est que s’ils le disent, c’est pour faire genre « on ne fait pas comme tout le monde parce qu’on le dit ». Le truc c’est que l’on n’y croit pas une seconde, car ce n’est qu’un prétexte parce que le scénario n’avait d’autre idée que de faire, des personnages stéréotypés. À part quelques scènes sympas et le retour du masque, cette nouvelle saison attendue depuis deux ans n’est pas une franche réussite.

Deion est un lycéen, qui vit avec un lourd secret. Quand il était jeune à halloween il a perdu son frère tué sous ses yeux, par un homme avec un crochet. Aujourd’hui le jeune homme est un joueur de football prometteur, dans son lycée et fait la rencontre d’une nouvelle venue Liv dont il tombe sous le charme. Un jour lui et des camarades sont en retenue, dans leur lycée mais Deion est menacé par quelqu’un qui veut sa mort et qui a déjà fait des victimes, puis lui et ses camarades sont menacés par ce personnage sous un masque portant le nom de Ghostface. Le tueur veut que Deion dévoile un secret, que ce dernier cache a ses amis et à sa famille mais le jeune homme n’est pas prêt. Dans son groupe il y a Manny qui est homosexuel, dont sa meilleure amie est Kym, il y a aussi Beth la gothique et Amir jeune homme timide dont ses parents tiennent une pâtisserie. Ce qui est troublant, dans cette série c’est que l’on ne voit quasiment jamais les parents de ces derniers, on verra seulement ceux de Deion. Les parents en tout cas, ne sont même pas informés de la menace qui plane sur leurs enfants. Vu les morts qui s’accumulent, comment ce fait-il que la police n’intervienne pas? Bien entendu on verra la police sur certains homicide, mais pas plus que ça. Tout comme les saisons précédentes, nous avons le droit à des personnages hyper-caricaturaux, en plus de ça ils sont idiots pour certains. La réalisation possède des bons épisodes, mais dans l’ensemble c’est assez maladroit.

On ne peut pas dire que c’est plus catastrophique que les saisons précédentes, parce que l’intrigue avec Brandon James commencer à prendre la tête quand même. Ce qu’il y a de bien avec ce reboot, c’est que l’on n’a que six épisodes et que l’identité du tueur est révélée en fin de saison. Une saison avec une réalisation beaucoup plus gore, mais aussi plus de morts au moins a chaque épisode c’est le mieux que l’on retiendra de cette saison. Cependant c’est mal écrit, une écriture catastrophique dans le traitement des personnages, mais pas seulement. Le récit aussi est bourré d’incohérence, que ça en devient grotesque surtout quand l’on découvre l’identité du tueur ainsi que le mobile de ce dernier. Les références sont insupportables, à faire genre « t’a vu on parle de ça, ta vue la référence » et mettre Tony Todd en tueur au crochet, juste n’importe quoi pour faire référence à son rôle dans Candyman. Mettre à nouveau le masque des films originaux, par contre ce n’est pas une mauvaise idée car ça passe plutôt bien du coup. Mais la série joue beaucoup sur le « ta vu », ce qui gâche beaucoup la série. La prestation des acteurs n’aide pas, ça reste vraiment moyen. Si une saison est renouvelée il faudra redoubler d’efforts, mais ce n’est pas gagner vu le niveau très bas de cette saison.

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire