header resident evil death island

Date de sortie : 21 juin 2023 (Philippines),
25 juillet 2023 (France)

Réalisateur : Eiichiro Hasumi
Comédiens de doublage : Kevin Dorman, Matthew Mercer, Nicole Tompkins, Erin Cahill, Stephanie Panisello, Salli Saffioti
Genre : Animation, horreur
Nationalité : Japonais
Compositeur : Rei Kondoh
Scénariste : Makoto Kukami
Sociétés de production : Capcom, Quebico et TMS Entertainment

Des retrouvailles qui font plaisir.

Six ans après Resident Evil Vendetta, la saga effectue son retour en film d’animation avec Resident Evil Death Island, dont il est la suite directe. Réalisé par Eiichiro Hasumi (déjà derrière la mini-série Resident Evil Infinite Darkness), il se déroule un an plus tard tandis que Leon S. Kennedy part à la recherche du docteur Antonio Taylor, kidnappé à des fins qu’on peut imaginer obscures. Alors que Chris et Claire Redfield suivent les traces d’une nouvelle vague de zombies à San Fransisco, tous trois se retrouvent à l’ancienne prison d’Alcatraz, qui semble abriter d’étranges expériences.

L’équipe presque au grand complet.
Des lickers terrifiants capables de se mouvoir dans l’eau.

Dotée d’images de synthèse convaincantes et d’une animation très soignée, Resident Evil Death Island marque le grand retour de Jill Valentine, bien rétablie depuis le lavage de cerveau que lui avait fait subir Albert Wesker dans Resident Evil 5. Montrée sous son apparence contemporaine de Resident Evil 3 Remake, elle reste troublée par cette difficile expérience et tente de se racheter en résolvant l’affaire, son duo avec Leon étant bien choisi aux côtés de Claire et Chris. On retrouve aussi une Rebecca Chambers semblant avoir pris un peu trop d’âge seulement un an après les événements de Resident Evil Vendetta.

Un duo plus que bienvenu.
Un antagoniste qui n’a pas dit son dernier mot.

/!\ SPOILERS /!\ Assez classique tout en assurant une narration solide et des scènes d’action dignes de ce nom, le film dévoile subtilement l’identité de son antagoniste en la personne de Dylan Blake, ancien militaire d’une société privée envoyé pour sauver les hauts dirigeants d’Umbrella durant l’épidémie de Raccoon City. N’échappant pas aux clichés habituels du grand méchant qui veut purifier l’humanité tout entière suite au traumatisme qu’il a subi, il reste un personnage au background tragique bien pensé aux côtés de Maria Gomez, rescapée du précédent film. Valant surtout pour l’implication de Jill Valentine aux côtés de ses amis, Resident Evil Death Island s’impose comme un bon film dans la droite lignée de ses prédécesseurs.


Article précédentLes sorties cinéma du 26 juin
Article suivantMaster Detective Archives RAINCODE de Spike Chunsoft
Emmanuel Delextrat
Salut à tous ! Fasciné par le monde du cinéma depuis toujours, j’ai fait mes débuts avec Mary Poppins et La Soupe aux Choux, mais avec aussi de nombreux dessins animés comme les courts métrages Disney avec Mickey, Donald et Dingo, les longs métrages Disney avec Alice au Pays des Merveilles en tête, les animés japonais comme Sailor Moon et Dragon Ball Z ainsi que d’autres séries comme Batman et Tintin. Mes années 90 ont été bercées par les comédies avec Jim Carrey (Dumb & Dumber en tête) ou d’autres films que j’adore comme Les Valeurs de la Famille Addams, Street Fighter, Mortal Kombat, Casper et Mary à Tout Prix. C’est pourtant bel et bien Batman Returns qui figure en haut de mon classement, suivi de près par Casino Royale, Et Pour Quelques Dollars de Plus, Kill Bill ou encore Rambo. Collectionneur, j’attache de l’importance au matériel et j’ai réuni trois étagères pleines de films classés par ordre chronologique. Et plus on découvre de nouveaux films, plus on se rend compte qu’il nous en reste en fait énormément à voir…

Laisser un commentaire