Good Boys de Gene Stupnitsky

Date de sortie 21 août 2019 (1h 30min)
De Gene Stupnitsky
Avec Jacob Tremblay, Keith L. Williams, Brady Noon, Molly Gordon, Midori Francis, Millie Davis, Josh Caras, Will Forte…
Genre Comédie
Nationalité Américain
Musique Lyle Workman

 

Une comédie US rafraîchissante

Synopsis

Après avoir été invités à leur première fête, Max, Thor et Lucas, 12 ans, paniquent complètement parce qu’ils ne savent pas comment embrasser. À la recherche de conseils, Max, flanqué de ses deux inséparables amis, décide d’utiliser le drone de son père – auquel il n’a évidemment pas le droit de toucher – pour espionner la voisine et son petit ami. Mais tout prend une très mauvaise tournure quand le drone est détruit. Désespérés de devoir le remplacer avant le retour du père de Max, les garçons sèchent les cours pour se lancer dans une véritable odyssée, ponctuée par des choix plus catastrophiques les uns que les autres, allant du vol accidentel de drogue, à une partie de paintball désastreuse au milieu d’une fratrie universitaire, tout en tentant d’échapper à la police et à de terrifiantes adolescentes.

Nous abordons ici une comédie américaine de Gene Stupnitsky, qui signe son premier long-métrage en tant que réalisateur. Mais il s’y connaît le gars, il a bossé sur la série The Office en tant qu’acteur et même scénariste et a même réalisé un épisode ce fut d’ailleurs sa première. Côté long-métrage il fut scénariste sur Bad Teacher et L’an 1 des débuts difficiles, il signe aussi le scénario de Good Boys. Dans son film Seth Rogen et Évan Goldberg sont producteurs du film, leur implication dans le film est facilement reconnaissable. Sans être dans une vulgarité constante, l’humour Rogen se ressent et cela fait plaisir. Cette fois-ci des gamins sont à l’honneur, des pré-ados dont l’un d’eux est interprétés par Jacob Tremblay, qu’on voit peu dans des comédies mais plus dans des drames comme Room par exemple avec Brie Larson. Le jeune garçon excelle, dans cette comédie où l’on rigole beaucoup et ça fait du bien.

Max, Lucas et Thor sont les trois meilleurs amis, un peu les losers de leur collège. Ils traînent ensemble tout le temps et affrontent ensemble un frimeur de leur collège, qui les défis à qui boira le plus de gorgée de bière. Lucas apprend que ses parents vont divorcer, mais garde ça pour lui. Max est alors invité à une soirée où il espère embrasser la jolie Brixlee dont il est follement amoureux seul problème il n’a jamais embrassé, il s’entraîne sur la poupée gonflable des parents à Thor la scène est plutôt hilarante. Il pense alors espionné, de jeunes filles de son quartier qu’il pense lesbienne et pour ça il lui faut un drone il s’empare de celui de son père qu’il lui a formellement interdit d’utiliser. Ce dernier est posé sur sa base, sur un buffet bien en vue. Avec ses amis il espionne les voisines, avec le drone il ne faudra pas longtemps pour qu’elles remarquent l’appareil mais en se disputant la commande de l’engin il tombe chez elles et elles s’en emparent. En venant le chercher, elles ne veulent pas leur rendre et en partant sans le drone Max a volé le sac de l’une d’elles contenant une drogue dont elles ne peuvent se passer. Un chantage s’engage entre elles et les jeunes garçons, les vrais problèmes commencent maintenant. Avec Good Boys on ne s’ennuie pas une seule seconde, on prend vraiment plaisir à regarder cette comédie et on n’est touché, par ces jeunes garçons et leur amitié sincère qui les unis. Les situations s’enchaînent rapidement, leur innocence est drôle quand ces derniers trouvent les jouets sexuels des parents de Thor. Une mise en scène dynamique, avec ces gamins qui ne cesse de distraire. La réalisation de Gene Stupnitsky est très amusante, encore plus quand l’on remarque l’humour de Seth Rogen et Évan Goldberg.

À l’écriture du scénario Lee Einsenberg et le réalisateur Gene Stupnitsky, qui gèrent très bien leur récit où Max a pour but de récupérer le drone de son père avant que ce dernier ne soit de retour à la maison. On y voit un passage à l’âge adulte, mais aussi leur amitié qui en prend un coup. Tout ça est abordé avec finesse, avec des moments certaines fois touchants. L’écriture s’intéresse à ces trois gamins, le traitement les concernants est bien écrit, comme les liens qui les unis on voit peu les parents mais sont là quand il faut. Jacob Tremblay assure dans le rôle de Max, Keith.L. Williams et Brady Noon jouent Lucas et Thor les amis de Max. On pourra remarquer la présence de Will Forte, dans le rôle du père de Max peu a l’écran mais très drôle tout de même. Good Boys est une comédie us, pleine de fraîcheur et qui pourrait peut-être bien la comédie us de l’année.

Bande annonce

 

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire