Hot Fuzz d’Edgar Wright

Sortie 18 juillet 2007
Durée 2h 00min
Genre Comédie, Policier, Action
De Edgar Wright
Avec Simon Pegg, Martin Freeman, Bill Nighy, Nick Frost, Timothy Dalton, Jim Broadbend, Joe Cornish…
Nationalités britannique, français
Musique David Arnold

 

Un flic dans une petite ville

 

 

Synopsis

A Londres, le policier Nicholas Angel est le meilleur de son équipe. Tellement bon qu’il fait passer ses collègues pour de simples gardiens de la paix. Le chef de la brigade décide donc de le « promouvoir » dans le petit village de Sandford, où il ne se passe rien. Aux côtés du policier local Danny Butterman qui rêve de devenir Mel Gibson, Nicholas règle quelques contraventions sans grand intérêt. Une série de crimes étranges va le remettre dans l’action…

Deuxième volet de la trilogie Cornetto: Hot Fuzz, rassemble encore le duo Pegg/Frost et on ne s’en lasse pas. À la réalisation c’est Edgar Wright, après Shaun of the dead, où Simon Pegg et Nick Frost affrontait des zombies les voilà cette fois-ci confronter à des habitants fous d’une petite ville. Dans ce film il y a le retour inattendu de Timothy Dalton, ex-James Bond bien vite oublier. C’est un retour surprenant pour le comédien, car il y livre un rôle qui lui va comme un gant. Plus de dix ans après sa sortie Hot Fuzz est toujours aussi jouissif, c’est une période ou le cinéaste tourne encore dans son pays d’origine et la marque de fabrique du réalisateur est reconnaissable. En revanche le réalisateur n’est pas a l’écriture du long-métrage, puisque c’est Simon Pegg et Nick Frost qui s’en occupe. Dans ce film Simon Pegg interprète un flic de Londres obsédé par son travail, si bien que la criminalité a considérablement baissé puis il se fait muter car il est trop efficace. Une mutation dans une petite ville d’Angleterre, où il sera confronté à des meurtres maquillés en accident. La réalisation d’Edgar Wright est amusante, comme le précédent long-métrage mais il a aussi cette folie, qui fait le charme des réalisations du réalisateur.

Nicholas Angel est le meilleur flic de Londres, il est à l’origine de nombreuses arrestations et son efficacité est reconnue. C’est grâce à lui que la criminalité est en baisse, c’est alors que le sergent de la police convoque Nicholas à son bureau. Il lui annonce qu’il va être muté, dans la petite ville de Sandford car a cause de son efficacité la ville est trop calme. Il débarque donc quelques jours plus tard, dans cette petite ville avec sa plante préférée. En plus d’être efficace dans son boulot, Nicholas est obsédé par son travail de policier et son arrivée à Sandford est remarquée quand il impose rapidement son autorité en ville. Son intégration au sein du commissariat n’est pas facile, car certains le rejette, il se fait tout de même un ami qui n’est autre que le fils du chef du commissariat qui s’appelle Danny Butterman. Peu après son arrivée des morts étranges on lieu, et les habitants de la ville n’ont pas l’air de s’en soucier plus que ça, car pour eux il s’agit d’accidents rien de plus. Pourtant pour Nicholas il s’agit de meurtre maquillé en accident, et le suspect est pour lui Simon Skinner le directeur du supermarché de la ville. Ce dernier est l’un des principaux intéressés, pour le rachat d’un terrain important de la ville, et comme il n’est pas le seul à porter de l’intérêt à ce terrain, il serait capable de tuer ses concurrents c’est ce que pense Nicholas. Ses collègues le prennent pour un fou, puis il devient la cible de certains habitants de la ville que se passe-t-il a Sandford réellement? Après une mise en scène zombiesque dans Shaun Of The Dead, Edgar Wright nous régal dans une enquête policière complètement décalée où l’on ignore ce qui se passe dans cette petite ville. Au sein de cette ville se cache une sorte de confrérie, ou des habitants insoupçonnable en font partie et dont leur but est d’éliminer les témoins gênants. C’est une réalisation originale que signe Edgar Wright, c’est souvent très drôle et c’est surtout ce qu’on demande à ce long-métrage.

Nick Frost et Simon Pegg sont à l’écriture du film, et Simon Pegg avait participé à l’écriture de Shaun of the Dead donc l’expérience se ressent. Le duo cependant livre vraiment un scénario ou leur originalité se ressent, tous les personnages sont habilement écrits. L’humour est la plus grande qualité dans le récit, ils ne s’attardent pas forcément sur les personnages il y a juste ce qu’il faut. L’enquête prend une grande place, ou l’humour décalé fait son charme. Edgar Wright maîtrise sa réalisation, c’est jouissif de voir cet humour qu’offre le réalisateur. Le duo Simon Pegg et Nick Frost, c’est toujours un plaisir on ne s’en lasse pas. Timothy Dalton est peut-être celui auquel on s’attendait le moins dans ce casting, et son rôle est assez étonnant. Peu a l’écran Martin Freeman et Bill Nighy, qu’on a plaisir à voir. Si vous êtes friand de l’humour British, alors Hot Fuzz est fait pour vous et également si le duo Pegg/Frost vous fait marrer. Toujours est-il qu’Edgar Wright livre une ambiance efficace dans cette comédie policière dont on ne se lasse pas.

 

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :