Le cinquième commando de Henry Hathaway

Pays États-Unis
Année 1971
Casting Richard Burton, John Colicos, Clinton Greyn, …
Genre Guerre

Elephant Films nous propose plusieurs films de guerre dans ses dernières sorties. Première étape avec ce Cinquième Commando.

A la tête d’un commando britannique, le capitaine Foster pénètre le camp de Rommel afin d’évaluer ses forces. Pour survivre, ils devront affronter les troupes du redoutable maréchal allemand.

Un petit tour par certains sites connus des cinéphiles permet de constater un certain désamour envers le film de Henry Hathaway. Pourtant, passé l’heure 38 du métrage, force est de constater que, sans être un classique du genre, « Le cinquième commando » parvient à distraire assez pour être éloigné de certaines critiques extrêmement virulentes. Bien évidemment, le film a quelques défauts, à l’instar d’une écriture de personnages auxquels on aurait souhaité voir plus d’épaisseur dans leur caractérisation.

Si Hathaway ne fournit pas une mise en scène tout le temps à la hauteur, le résultat s’avère assez intéressant dans le divertissement fourni, comme lors de ses séquences explosives. Le charisme de Richard Burton se révèle toujours aussi intact et parvient justement à mieux nous faire suivre son protagoniste. Le tout aurait mérité une meilleure tenue générale pour marquer les esprits mais s’avère tenir la route sur sa durée, avec notamment quelques beaux plans parvenant à rendre le tout certes très classique mais quand même efficace.

Bien qu’un peu trop sur les sentiers battus et manquant de robustesse à de multiples niveaux, ce « Cinquième Commando » fait le travail et devrait intéresser les personnes aimant les films de guerre, surtout dans cette présentation d’Elephant. L’éditeur parvient en effet à rendre plus intéressant un titre qui aurait mérité de plus se resserrer plutôt que partir dans tous les sens tout en s’avérant très commun. Il y a de quoi distraire correctement, en espérant que cette sortie permette au film de disposer de plus de fans à son propos.

Liam Debruel

Amoureux du cinéma. À la recherche de films de qualités en tout genre,qu'importe la catégorie dans laquelle il faut le ranger. Le cinéma est selon moi un art qui peut changer notre vision du monde ou du moins nous faire voyager quelques heures. Fan notamment de JJ Abrams,Christopher Nolan, Edgar Wright,Fabrice Du Welz,Denis Villeneuve, Steven Spielberg,Alfred Hitchcock,Pascal Laugier, Brad Bird ,Guillermo Del Toro, Tim Burton,Quentin Tarantino et Alexandre Bustillo et julien Maury notamment.Écrit aussi pour les sites Church of nowhere et Le quotidien du cinéma. Je m'occupe également des Sinistres Purges où j'essaie d'aborder avec humour un film que je trouve personnellement mauvais tout en essayant de rester le plus objectif possible :)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :