Date de sortie 08/12/2023 Sur Netflix
Durée (02h18)
Titre original Leave the World Behind
Réalisé par Sam Esmail
Avec Ethan Hawke , Julia Roberts , Kevin Bacon , Mahershala Ali , Myha’la Herrold , Ryan Kiera Armstrong , Charlie Evans , Farrah Mackenzie , Vanessa Aspillaga , Josh Drennen , Stephanie Groves , Pavel Frolov , Kevin Kenny , Alex Barber , Heather Lee , Saif Mohsen , Alexis Rae Forlenza , Erica Cho , Madison Jessica Bennett
Genre Thriller
Nationalité États-Unis
Musique Mac Quayle

Synopsis

Un couple loue une maison dans un coin reculé du Long Island pour y passer des vacances paisibles avec ses deux enfants. Un soir, les propriétaires de la demeure reviennent en urgence, affirmant qu’une coupure électrique a paralysé les alentours. Sans téléphone, télévision, ni internet, les locataires plongent dans l’incertitude. Peuvent-ils vraiment faire confiance à leurs hôtes ?

Sam Esmail s’est fait connaître grâce à la série Mr Robot, pourtant c’est en 2014 que ce dernier a signé son premier long-métrage avec Comet avec Emmy Rossum et Justing Long une romance originale ou on peut saluer la mise en scène. Le monde après nous est son deuxième long-métrage, avec il faut le dire un sacré casting comme Julia Roberts, Ethan Hawke ou encore Mahershala Ali. Sam Esmail signe un film à ce qui pourrait ressembler à un film post-apocalyptique, le film ne nous laisse pas dans le doute à la fin, car ce qui se passe sera dit même si c’est assez rapide. Le film est captivant et le talent de Sam Esmail y est bien pour quelque chose, le réalisateur adapte le livre de Rumann Alam, c’est un film qui montre aussi ce qu’il adviendra probablement de notre monde et ce n’est pas rassurant.

 

La famille Sandford vit à New-York, afin de prendre un peu de repos Amanda réserve un séjour dans une maison isolée loin de la ville. Le couple et leurs deux enfants partent alors, ils arrivent dans une grande maison avec une piscine que les enfants prennent d’assaut. C’est un soir que sonnent à la porte un homme et sa fille, ce dernier se nomme G.H Scott et sa fille Ruth, il est le propriétaire qui a loué sa maison au couple. Ce dernier est revenu en urgence car la ville est paralysée par une coupure de courant. Il demande au couple s’il peut dormir ici en leur remboursant une partie du séjour, lui et sa fille dormiront dans le sous-sol. Amanda est loin d’être enthousiaste, surtout que Ruth la fille de G.H est quelque peu insolente. C’est alors que plus tard un message d’alerte est diffusé à la télé et tourne en boucle, il n’y a plus de courant et d’accès à internet. Amanda reste méfiante sur qui sont vraiment G.H et sa fille, mais des évènements se multiplient des cerfs par centaines rôdent dans le jardin, des Flamants roses se posent dans la piscine. Malgré tout ça cette famille et G.H se soutiennent et tentent de comprendre. G.H assiste impuissant à un crash d’avion, alors que quelques minutes avant il découvrait les débris d’un autre avion avec quelques corps.

Rien ne va plus, et sans accès à internet et courant rien n’est possible pour reprendre le contrôle. Clay lors d’une sortie en voiture découvrira d’étrange pamphlet distribué par un drone, ces derniers semblent déclarer la guerre à l’Amérique. Une femme parlant espagnole, au bord de la route arrêtera Clay mais ce dernier partira la laissant seule. Et si tout ça n’était que les prémices, avant l’effondrement de notre monde ? Un bon film Netflix c’est rare, mais ça existe et c’est le cas car le monde après nous est une réussite. Si le film divise de plus, c’est qu’il est vraiment très bien, Sam Esmail espérons le convaincra quand même certains avec son deuxième long-métrage. Deuxième film seulement oui, mais une expérience remarquable. On voyait déjà une certaine maîtrise avec Comet, qui est peu connu avec son nouveau long-métrage il sait instauré un climat assez angoissant. La mise en scène a vraiment tout pour nous faire angoisser, il y a l’arrivée de cet homme et sa fille puis tous ces évènements par la suite ou l’on se demande alors quelle est la menace ?

Ce qui est amusant dans le film aussi, c’est qu’il y a beaucoup de références a la sitcom Friends, si les fans seront ravis car les références à la série sont nombreuses, mais c’est dans un contexte dramatique. Rose la cadette de la famille, est fan de la série et comme elle dit : cette série la rend heureuse, et comme elle ne peut plus la regarder elle s’ennuie et ne sent pas bien comme si tout le monde se fichait de ce qu’elle dit. La dernière référence à la série sera le titre du dernier chapitre du film qui se nomme : Ceux qui s’en allaient qui est le titre du dernier épisode de la série à succès. Sam Esmail est au scénario de son film, il adapte seul le livre de Rumann Alam, et maîtrise comme il faut le traitement de tous les personnages. Amanda est une femme beaucoup en colère, qui n’aime pas les gens en général une colère due à son métier. Clay est un professeur plus posé, mais qui travaille beaucoup et ces vacances ne sont pas de refus, sauf s’il avait espéré qu’elle ne se déroule pas ainsi. On a des doutes sur le personnage de G.H, est-ce vraiment sa maison ? De plus sa fille se montre désagréable auprès de cette famille. L’humain privé de la technologie peut-il survivre ? Le film nous montre ces personnages coupés du monde où ils assistent à ce qui pourrait être la fin. Il y a de la méfiance entre ces personnages, mais certains vont se rapprocher sans que ce soit forcément de l’amour. Privé de la technologie, que reste-t-il ? Là est aussi la question, il y a les rapports humains qui ensemble font face a ce qui se passe. Le film aborde des thèmes intéressants et prend son temps pour le faire, et ce climat qu’instaure Sam Esmail fonctionne parfaitement. Le film reste impressionnant aussi dans certains plans qu’il propose, comme ce pétrolier par exemple qui fonce droit vers la plage ou encore ces tracts lâchés par le drone représenté comme une menace. On pourra retenir aussi dans ce film son casting fabuleux comme Julia Roberts et Ethan Hawke dans le rôle du couple. Mahershala Ali joue G.H, Myha’la Herrold interprète Ruth sa fille. Kevin Bacon peu a l’écran joue Danny, quant à Charlie Evans et Farrah MacKenzie ils jouent les enfants du couple. Ce qui qui est sûr, c’est que Sam Esmail est clairement sous-estimé car il y a talent chez lui, on voit que la mise en scène est maîtrisée avec des idées puis le scénario aborde des choses essentielles. Un film inspiré mais aussi inspirant.

Bande annonce


Article précédentJURASSIC PARK : SURVIVAL Bande Annonce
Article suivant[Sortie Blu-ray/DVD] Audrey Rose de Robert Wise
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici