I Care A Lot de J. Blakeson

Sortie 18 février 2021 sur Netflix
Durée 1h 58min
Genre Thriller, Comédie
De J Blakeson
Avec Rosamund Pike, Eiza Gonzalez, Dianne Wiest, Peter Dinklage, Chris Messina, Macon Blair, Alicia Witt…
Nationalité Américain
Musique Marc Canham

 

Une tutrice et un mafieux

 

 

Synopsis

Marla Grayson est une tutrice réputée spécialisée auprès d’individus âgés et riches. Aux dépens de ces derniers, elle mène une vie de luxe. Mais sa prochaine victime s’avère avoir de dangereux secrets. Marla va devoir utiliser son esprit et sa ruse si elle souhaite rester en vie…

Le réalisateur J. Blakeson signe son troisième film, si vous ne connaissez pas le réalisateur c’est lui qui a signé le film La 5éme vague, au passage très mauvais film. En tout, le réalisateur dans sa nouvelle réalisation relève le niveau, a l’affiche Rosamund Pike absolument détestable. La comédienne aime d’ailleurs être détestable, il suffit de voir Gone Girl de David Fincher pour s’en rendre compte. A Care i Lot, part d’un sujet vraiment intéressant ou une femme devient tutrice de personnes âgées, alors que ces derniers sont encore indépendants. Tout est question de manipulation, elle réussit tout ce qu’elle désire. La proposition est vraiment intéressante, et le personnage de Rosamund Pike surprenant. Avec ce film, le réalisateur, prouve qu’il peut faire de très bons films.

 

Marla Grayson est tutrice pour personnes âgées qui sont fortunée, en général. Mais en plus d’être tutrice c’est une manipulatrice, qui arrive à être tutrice de personnes âgées qui en on pas besoin. Grâce à ses capacités de manipulatrice, elle arrive, à être tutrice de qui elle veut et se fait beaucoup d’argent. Elle est chef, dans une agence spécialisé ou les employés son tuteur également, mais Marla est la meilleure de toute. C’est alors qu’elle trouve sa nouvelle futur personne âgée, elle a l’air fortunée et indépendante, et pour Marla ça ne sera qu’une question de temps avant que cette personne âgée finisse en maison de retraite. Elle rencontre tout d’abord le médecin, de la personne âgée qui s’arrange pour que cette dernière soit déclarer inapte à vivre seule. Comme d’habitude, le plan de Marla fonctionne, Jennifer Petersen (la personne âgée) ne comprend pas ce qui se passe, mais n’a pas d’autres choix. Sauf que cette dernière est la mère, d’une sorte de mafieux très influent. Le nom du mafieux : Roman Lunyov, et encore ce n’est pas son vrai nom. Il ne supporte pas que sa mère soit enfermée, et qu’elle était piégé et son but est de faire payé Marla Grayson et pour commencer, il enquête sur elle. Marla ne se doute pas, que la personne âgée porte également un faux nom et que cette fois, elle a mit les pieds dans une affaire ou elle risque la mort. Autant la 5éme vague, n’étais pas intéressant, mais ce dernier l’est bien plus, le genre est bien différent, mais rien qu’en terme de mise en scène, on voit qu’il y a des efforts. Ce n’est pas toujours subtil, car le film n’est pas sans défaut. J. Blakeson reste un débutant, dans le domaine et cela se remarque, mais le film reste intéressant, aussi bien dans la mise en scène que des efforts dans l’écriture.

C’est le réalisateur qui est a l’écriture du scénario, il fait du personnage de Marla Grayson quelqu’un de détestable. C’est d’ailleurs grâce au traitement de ce personnage, si particulier et réussi qu’on la déteste autant. Jamais cette femme ne se remettra en question, sur les méthodes qu’elle utilise pour piéger ces personnes âgées. Elle n’a aucune culpabilité, car c’est son job peut-être, toujours est-il que ça reste injuste. On pense que la mafia, pourra peut-être la faire réfléchir, mais pas forcément, car c’est une femme rusée. C’est une critique sur la société américaine que décrit, le réalisateur et on n’y voit du dégoût à cause de ce personnage qui est Marla Grayson. Rosamund Pike est une fois de plus impressionnante, elle rend son personnage si détestable grâce à son talent d’actrice. Quant à Peter Dinklage, il interprète un mafieux dont sa mère se retrouve sous l’emprise de Marla Grayson. Alicia Witt est aussi a l’affiche, dans le rôle d’un médecin pas très honnête. I Care A Lot reçoit pas mal de mauvaises critiques, de toute part pourtant ça reste un film de chez Netflix, qui s’en sort très bien.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :