Le rendez-vous de septembre de Robert Mulligan

Pays États-Unis
Année 1961
Casting Rock Hudson, Gina Lollobrigida, Sandra Dee,…
Genre Comédie, romance

Après « Le roi des imposteurs », retour sur un autre classique de Robert Mulligan disponible chez Elephant Films.

Chaque mois de septembre, un brillant homme d’affaires new-yorkais se rend à sa villa italienne pour se détendre et poursuivre sa liaison avec sa petite amie romaine. Mais un jour de juillet où il arrive sans prévenir, il reste tout surpris en voyant que, pendant son absence, sa belle demeure a été transformée en hôtel. Et de surcroit, parmi les clients du moment se trouve une troupe de jeunes Américaines constamment talonnées par des garçons qui soupirent d’amour pour elles. En tentant désespérément de reprendre les choses en main, l’homme d’affaires perdra son intimité, sa petite amie et la tête, jusqu’à ce qu’il ait un plan dont il a lui-même l’idée.

On avait été heureux de découvrir « Le roi des imposteurs », sur lequel nous sommes revenus la semaine passée. Sorti la même année, ce « Rendez-vous de Septembre » va également dans le lumineux, notamment par son décor italien. Ce côté estival souligne une intrigue où se confronteront générations, celles d’une jeunesse cherchant à profiter de leur âge, et d’une autre plus paternaliste, incarnée par un Rock Hudson tout bonnement drôle.

Partant d’une forme proche du marivaudage par sa situation initiale, l’intrigue se développe avec un humour qui fonctionne sur plusieurs niveaux ; générationnel comme dit plus haut mais également de classes, notamment par des échanges savoureux entre le héros et son majordome. Si ce dernier point tourne peut-être un poil à court, cela n’enlève pas une certaine malice dans sa façon de faire qui rend le tout coloré et extrêmement drôle.

Encore une fois soutenu par la qualité de l’édition d’Elephant Films, ce « Rendez-vous de Septembre » s’avère une comédie drôle et rondement bien menée. S’il pourra paraître daté par moments, ce long-métrage fonctionne néanmoins plus qu’assez pour satisfaire largement l’audience qui se laissera tenter par ce titre.

Liam Debruel

Amoureux du cinéma. À la recherche de films de qualités en tout genre,qu'importe la catégorie dans laquelle il faut le ranger. Le cinéma est selon moi un art qui peut changer notre vision du monde ou du moins nous faire voyager quelques heures. Fan notamment de JJ Abrams,Christopher Nolan, Edgar Wright,Fabrice Du Welz,Denis Villeneuve, Steven Spielberg,Alfred Hitchcock,Pascal Laugier, Brad Bird ,Guillermo Del Toro, Tim Burton,Quentin Tarantino et Alexandre Bustillo et julien Maury notamment.Écrit aussi pour les sites Church of nowhere et Le quotidien du cinéma. Je m'occupe également des Sinistres Purges où j'essaie d'aborder avec humour un film que je trouve personnellement mauvais tout en essayant de rester le plus objectif possible :)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :