John Wick 2 de Chad Stahelski

John Wick 2 de Chad Stahelski

Fiche Technique:

Réalisateur: Chad Stahelski

Casting: Keanu Reeves, Common, Lawrence Fishburne, Riccardo Scamario, Ian McShane, Ruby Rose, Lance Reddick, Claudia Gerini et John Leguizamo

Budget: 40 000 000$

Scénariste: Derek Kolstad

Directeur de la photographie: Dan Lautsen

Compositeur(s): Tyler Bates et Joel J.Richard

Date de sortie cinéma: 22 février 2017

Genre: Action

Nationalité: Américain

Durée: 2h03 min

Synopsis: John Wick est forcé de sortir de sa retraite volontaire par un de ses ex-associés qui cherche à prendre le contrôle d’une mystérieuse confrérie de tueurs internationaux. Parce qu’il est lié à cet homme par un serment, John se rend à Rome, où il va devoir affronter certains des tueurs les plus dangereux du monde.

3 ans après le premier opus sorti en 2014, John Wick est bel et bien de retour. Le long-métrage de Chad Stahelski et David Leitch avait fait l’effet d’une bombe lors de sa sortie en salles. Le film mettait en lumière le retour de l’acteur Keanu Reeves sur le devant de la scène. Le film faisait la part belle à des scènes d’action ultra chorégraphiées. On sentait très clairement que c’était Keanu Reeves qui faisait lui-même les cascades du film lors des scènes de combat. Pour ce second volet, Keanu Reeves est bien sûr de retour. Ian McShane, Lance Reddick, John Leguizamo sont eux aussi de retour pour ce film. En ce qui concerne les petits nouveaux, nous avons Common, Riccardo Scamario, Ruby Rose et Claudia Gerini. Au niveau de la réalisation du long-métrage, c’est toujours Chad Stahleski qui officie en tant que réalisateur mais David Leitch ne le seconde plus, car le bonhomme est parti s’occuper de Deadpool 2 (même si celui-ci reste à la production du film). Il n’est pas étonnant de voir que John Wick hérite d’une suite. Le premier film fut un petit succès pour les sociétés Lionsgate et Summit. Le long-métrage ayant coûté à peine 20 millions d’euros et en avait rapporté presque 90 millions. Il n’a donc pas fallu attendre très longtemps avant qu’une suite soit mise en chantier. Ce second volet de John Wick est donc une réussite.

Alors que vaut cette suite des nouvelles aventures de John Wick ? Est-ce une suite sans saveur ou est-il une bonne surprise comme son ainé ?

 

 

 

 

 

 

 

L’exemple parfait d’une bonne suite

Cette suite a vu son budget revu à la hausse, il a même doublé pour cette suite (t donc 40 millions pour sa suite). Comme le dit le titre en rouge ci-dessus, John Wick 2 est l’exemple parfait d’une bonne suite et ce pour plusieurs raisons. Cette suite pioche un peu dans ce qui avait fait le succès du premier film, si possible le rendre plus gros (en gros plus impressionnant). Il faut si possible augmenter et développer les éléments qui méritaient plus de background. Et bien cette suite de John Wick fait exactement tout cela. Les scènes d’action sont plus violentes et bien plus chorégraphiées que dans le premier, l’univers des assassins du premier film prend ici plus d’ampleur et nous permet de mieux comprendre son fonctionnement. En bref John Wick 2, c’est le premier film puissance 1000.

Une suite vraiment jouissive

Comme je le souligne un peu plus haut dans la critique, le budget du film a été doublé par rapport au précédent, et ce budget est bien exploité. On a le droit à des scènes encore plus jubilatoires (la scène des silencieux est vraiment jouissive). David Leitch et Chad Stahelski étant d’anciens cascadeurs, les cascades sont bien sûr une des principales qualités de ce long-métrage. Budget doublé égale cascades plus déjantées. Keanu Reeves, comme dans le premier film prend un plaisir fou à faire les cascades lui-même (il s’est d’ailleurs entraîné pour, je mettrai le lien de la vidéo en fin de critique). Ces dites cascades sont vraiment encore plus impressionnantes que le celles du film précédent. John Wick sème un nombre incalculable de cadavres derrière lui. En gros le nombre de cadavres a presque doublé quand on compte le nombre de victimes du film qui le précède.

Le monde des assassins qui avait été vaguement évoqué dans le film d’avant est ici vraiment développé et prend plus d’ampleur. On apprend que cette sphère des assassins ne se limite pas qu’aux États-Unis. Par exemple on nous avait montré qu’il existait une sorte de zone neutre où il été interdit de tuer un assassin à l’intérieur du fameux  » Continental  » (l’hôtel du premier film). Et bien il existe notamment toutes sortes d’hôtels du même genre partout à travers le monde comme à Rome par exemple où une partie du film s’y déroule.

Cette sorte de sphère des assassins est donc vraiment très bien développée et cette fois-ci, on prend vraiment conscience que cette  » sphère  » est tout simplement bien rodée. Quand un contrat est mis sur la tête de John Wick, on a vraiment l’impression que le danger est permanent. On sent que John Wick n’a absolument aucune échappatoire. Les assassins qui le traquent peuvent littéralement être partout. Que ce soit un simple banquier, un personne assise sur un banc, un sans-abri. Le film insiste beaucoup sur le fait que tout cet univers des assassins est mélangé au  » monde réel  » (car John Wick n’est pas vraiment un film réaliste ^^). Et ça très peu de films le font en ce moment.

Une réalisation vraiment très bonne à défaut de réinventer le genre

Cette fois-ci Chad Stahelski est tout seul derrière la caméra (David Leitch s’étant envolé pour aller réaliser Deadpool 2). Et bien force est de constater que le bonhomme se débrouille bien, voire très bien à certains moments. Le metteur en scène américain adopte le même type de réalisation que le premier John Wick, en laissant les plans durer, pour que le spectateur profite au maximum des scènes de combat (contrairement à beaucoup de films d’action qui cut presque 30 fois une scène, bonjour Taken 3). L’hérétique du film est vraiment bonne, on a de très beaux jeux de lumières (notamment le passage à Rome), la scène des miroirs est par exemple  » LA SCÈNE  » du film ou le réalisateur laisse libre cours à son imagination (je vous laisse la surprise pour ne rien vous gâcher).

Un casting toujours au top

Comme dans le premier film, le casting est vraiment irréprochable. Keanu Reeves prend toujours autant de plaisir à jouer ce personnage de John Wick. Au niveau des rôles secondaires, les acteurs et actrices se débrouillent très bien. Notamment Ian McShane, énigmatique patron de l’hôtel des assassins. L’acteur Lance Reddick est toujours aussi classe et juste dans son jeu en tant que réceptionniste et l’antagoniste du film joué par Riccardo Scamario est excellent et montre l’aspect caricatural de son personnage. Au niveau des rôles féminins, Ruby Rose est excellente et même si son personnage ne prononce aucune parole tout le long du film car son personnage est aveugle et pourtant on sent que l’actrice en impose à l’écran. Claudia Regini est aussi très bonne dans un second rôle, elle arrive très bien à nous faire ressentir le côté sensuel de son personnage.

Si l’on veut s’amuser à chercher quelques défauts au film, on pourrait dire que cette suite est un poil trop longue, les musiques non originales sont moins entrainantes que dans le premier (on avait notamment eu droit à Marilyn Manson) et que le scénario du film est clairement un scénario prétexte pour amener toutes ces scènes de combat. Mais vu que le film joue cartes sur table, en nous faisant clairement comprendre dès la scène d’intro, que ce film sera une vraie boucherie.

En conclusion je dirais que John Wick 2 est une réussite comme l’était son prédécesseur. Le long-métrage de Chad Stahelski a tout compris pour faire fonctionner cette suite sans lasser le public. Keanu Reeves est toujours aussi excellent en John Wick, les scènes d’action sont toujours aussi bien filmées et jouissives à suivre et l’univers des assassins prend vraiment de l’ampleur et annonce du très lourd pour un éventuel 3ème film. En bref John Wick 2 est pour l’instant le meilleur film d’action en ce début d’année 2017.

 

 

L’entrainement de Keanu Reeves pour John Wick 2:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

valentin pejoux

Bonjour je me présente, je m'appelle Valentin, je suis co-rédacteur en chef sur ce site. Je suis un fan de cinéma de SF et de films de super héros. Ces deux genres ont bercé mon enfance. Avec des longs-métrages tels que les Spiderman de Sam Raimi, les X-Men de Bryan Singer, les Matrix des Wachowski et les Retour vers le futur de Zemeciks. Avant, je ne prenais le cinéma que pour me divertir, mais depuis quelques années, je me rend compte qu'il peut nous divertir autant qu'il peut nous faire réfléchir. C'est pour cela, peu importe le type de film que je regarde, j'essaye de voir si le rélisateur veut nous dire quelque chose à nous spectateur.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :