La Grande Aventure Lego 2 de Mike Mitchell (Critique du film)

La Grande Aventure Lego 2 de Mike Mitchell

Fiche Technique :

Réalisateur : Mike Mitchell

Casting : Chris Pratt, Will Arnett, Elizabeth Banks, Tiffany Haddish, Stephanie Beatriz, Alison Brie, Nick Offerman, Charlie Day et Will Ferrell

Budget : 99 000 000$

Date de sortie cinéma : 20 février 2019

Genre : Animation, Aventure

Durée : 1h48 min

Synopsis : Alors que les habitants de Bricksburg coulent des jours heureux depuis cinq ans, une nouvelle et terrible menace se profile à l’horizon : des envahisseurs Lego Duplo® venus des confins de l’espace qui détruisent tout sur leur passage !
Pour vaincre ces redoutables ennemis et rétablir la paix dans l’univers Lego, Emmet, Lucy, Batman et leurs amis devront explorer des mondes lointains et inconnus. Ils découvriront même à cette occasion une étrange galaxie où chaque situation est une comédie musicale ! Cette nouvelle aventure mettra à l’épreuve leur courage, leur créativité et leurs facultés de Maîtres Constructeurs…

Sorti en 2014,  » La Grande Aventure Lego  » fut une surprise pour beaucoup de monde, ainsi que pour moi-même. Étant un énorme fan de la marque Lego depuis mon plus jeune âge, je m’attendais à une pub d’une heure quarante, alors que pas du tout au final. Le film réalisé par Phil Lord et Chris Miller (21 et 22 Jump Street et d’une partie de Solo A Star Wars Story), était une ode à la création et à la relation entre nous et nos jouets. Ce long-métrage traitait aussi de l’anticonformisme faisant le parallèle avec les maîtres constructeurs qui créent avec leur simple imagination et bien sûr le conformisme mit en exergue par le Président Business qui souhaite que tout soit à sa place et que personne ne dépasse le statut pour lequel on lui a confié une tâche.

C’est avec un certain scepticisme que j’attendais la suite qui fut annoncé une année après la sortie du premier volet. Comme dit plus haut, le duo de réalisateurs s’était envolé dans une galaxie lointaine, très lointaine pour Solo. C’est donc à Mike Mitchell qu’incomba la tâche de réaliser cette suite. On pouvait donc s’inquiéter au vu du CV pas très rassurant du bonhomme. On lui doit Alvin et les Chimpmunks 3, Shrek 4 il était une fin et les Trolls. Heureusement le génial duo Miller et Lord était au scénario et à la production. On pouvait aussi être rassuré de leur présence.

Au final, il vaut quoi ce  » La Grande Aventure Lego 2  », pétard mouillé ou vraie bonne suite ?

Mon personnage préféré du premier film

Alors sans surprise, le métrage de Mike Mitchell est à des années lumières du premier film, tout en restant une suite correcte. Très clairement Mike Mitchell n’est pas Phil Lord ou Chris Miller. Dans le premier film, la mise en scène était énergique, dynamique et parfois apocalyptique. Notamment lorsque les maîtres constructeurs prennent les briques Lego pour fabriquer tout et n’importe quoi. Dans le deuxième opus, la mise en scène essaye d’imiter celle de son aîné sans pour autant lui arriver à la cheville. Tout y est moins anarchique, que ce soit au niveau du rythme des constructions, les scènes d’action bien que divertissantes sont un peu moins fun que dans le premier. On peut voir que le film essaye comme son grand frère de traiter de plusieurs thématiques. La thématique de la virilité est mise en exergue par le personnage de Rex. Bien que cela soit traité avec une certaine efficacité, on sent que le film ne bénéficie guère de la maîtrise de Lord et Miller. Le métrage essaye aussi de traiter de la relation qu’on a pu avoir avec nos jouets comme l’a fait auparavant Toy Story. Le metteur en scène n’a malheureusement pas non plus le talent des équipes créatives de Pixar.

Au niveau du scénario, cela coince aussi un peu. L’histoire en soit est de bonne facture, en reprenant pile après la fin du premier film avec l’invasion des Lego Duplo (tremblez les Duplo arrivent ^^). Mais on voit le fameux retournements de situation à l’avance. Le scénario essaye comme Lego 1 de refaire le fameux twist. Les personnages secondaires, comme Batman, Barbe d’acier, Unikitty et Benny sont mis de côté au profit de Lucy et Emett.

Alors non le film n’est pas un ratage total. Il reste une suite tout à fait divertissante. Les scènes d’action (bien que moins folles que le premier) sont divertissantes. Les références bien que pas du tout subtiles font leur petit effet (notamment une référence au Mad Max Fury Road de George Miller). Les personnages sont toujours aussi attachants (surtout Unikitty qui a droit une superbe amélioration). Les nouveaux personnages, comme la Reine aux mille visages, le général Mayhem et Rex Dangervest. Ces trois personnages sont assez bien développés pour ressentir de l’empathie, surtout le général Mayhem.

Le général Mayhem un personnage aussi drôle que touchant

 

En conclusion je dirait que  » La Grande Aventure Lego 2  » n’est pas la purge annoncée par certaines critiques, mais reste une suite tout à fait banale qui a perdu l’inventivité et la folie du duo Phil Lord et Chris Miller.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

valentin pejoux
Bonjour je me présente, je m'appelle Valentin, je suis co-rédacteur en chef sur ce site. Je suis un fan de cinéma de SF et de films de super héros. Ces deux genres ont bercé mon enfance. Avec des longs-métrages tels que les Spiderman de Sam Raimi, les X-Men de Bryan Singer, les Matrix des Wachowski et les Retour vers le futur de Zemeciks. Avant, je ne prenais le cinéma que pour me divertir, mais depuis quelques années, je me rend compte qu'il peut nous divertir autant qu'il peut nous faire réfléchir. C'est pour cela, peu importe le type de film que je regarde, j'essaye de voir si le rélisateur veut nous dire quelque chose à nous spectateur.

Laisser un commentaire