Aller à la barre d’outils

La Nuit au musée: Le Secret des Pharaons de Shawn Levy

Sortie 4 février 2015
Durée 1h 37min
Genre Comédie, Aventure, Fantastique
De Shawn Levy
Avec Ben Stiller, Robin Williams, Owen Wilson, Steve Coogan, Rebel Wilson, Rami Malek, Ricky Gervais, Dan Stevens, Ben Kingsley…
Nationalité Américain
Musique Alen Silvestri

 

Pour une dernière fois

Synopsis

Ben Stiller réendosse le rôle de Larry, le gardien de musée le plus survolté, dans le dernier volet de la saga La Nuit au Musée. Il quitte New York pour Londres où il va vivre sa plus grande aventure. Accompagné de ses amis le Président Roosevelt, Attila, le Romain Octavius, Jedediah et le pharaon Ahkmenrah, ainsi que de nouveaux personnages délirants, il va tenter de sauver la magie avant qu’elle ne disparaisse à tout jamais.

Il aura fallu cinq années pour que Shawn Levy livre la troisième et dernière aventure de La nuit au musée, car il faut dire que cette franchise fonctionne bien. Entre les deux films, le réalisateur a réalisé Crazy Night, Real Steel ou encore les stagiaires. Après un premier volet très amusant, un deuxième moins bien mais pas mauvais, Shawn Levy, fait revenir Ben Stiller pour nous faire vivre une dernière fois la magie du musée. Ce troisième opus n’est pas mauvais, loin de là car il dispose vraiment de scènes amusantes, mais cependant la magie opère moins et avec ce film il était donc bien le moment d’arrêter là. Ben Stiller reprend son rôle de Larry, le gardien du musée de New York, où cette fois les personnages du musée sont condamnés à disparaître car la tablette d’Ahkmenrah est sur le point de se désintégrer, et comme cette dernière apporte la magie tout partira avec elle. Ce qui reste intéressant, c’est que Shawn Levy reste aux manettes, de la franchise qu’il avait lancée ainsi on a le style du réalisateur et l’univers qu’il avait su apporter. On notera l’arrivée de nouveaux personnages comme Lancelot ou bien Tilly interprété par Rebel Wilson. L’aventure se situe cette fois-ci à Londres, dans un musée ou la tablette doit retourner pour que la magie ne meurt pas.

Larry travaille toujours au musée de New York, ou ce dernier est un succès et où une grande soirée est organisée. Une soirée orchestrée par Larry et les personnages du musée, tout le gratin de la ville est invité pour assisté à un spectacle unique plein de magie. La soirée se déroule parfaitement comme prévu, les invités sont comblés mais le tout dérape rapidement. Les personnages du musée perdent la tête, ils sèment la zizanie dans le musée c’est la panique tout le monde court et fuit le musée. Le Dr McPhee est renvoyé, ainsi que Larry qui explique à McPhee ce qui se passe même si ce dernier ne le croit pas il autorise Larry à se rendre à Londres. Car la tablette d’Ahkmenrah, doit retourner là-bas auprès du Pharaon Merenkahre, le père d’Ahkmenrah. À sa grande surprise en arrivant à Londres au musée, Larry découvre que ses amis du musée sont venus pour apporter leur aide. Roosevelt, Jeddiah, Octavius et tous les autres sont sur les lieux. Ce joint à eux Lancelot, qui fait partie du musée de Londres. Une mission pleine d’aventure, pour Larry et ses amis pour que la magie puisse perdurer. Des scènes amusantes il y en a toujours, car La nuit au musée c’est une franchise divertissante la scène où Larry et Roosevelt sont à l’intérieur d’un tableau à la poursuite de Lancelot et vraiment fun, c’est visuellement bien fichu un travail remarquable sur ce point. La mise en scène est impeccable, même si le charme des premiers volets y est moins présent. Ce qui est bien, dans cette réalisation, c’est que Shawn Levy poursuit son univers à Londres, ce qui permet de découvrir un nouveau terrain de jeu pour Larry et ses amis du musée.

 

 

Dans la l’écriture du scénario Michael Handelman et David Guion, qui sont à l’origine de la création de cette franchise. Un récit qui se concentre sur les rapports entre Larry et son fils qui est désormais un ado, qui veut devenir un DJ, dont Larry n’est pas forcément d’accord avec ce choix. D’ailleurs son fils l’accompagne lors de cette aventure à Londres, ce qui permettra à Larry de comprendre les choix de son fils. Ce traitement père et fils sont plutôt bien abordés, et nous montre que Larry doit accepter les choix de son fils car ce dernier n’est plus un enfant. Puis l’amitié est aussi au coeur de l’écriture du film, des amis qui sont certes des expositions de musées mais des amis quand même. D’ailleurs la fin du film est touchante, comme le personnage de Larry qui devra faire face à des changements importants dans sa vie. Une touche d’émotion, qui marque la fin de la franchise. Ce que l’on remarquera avec regret, c’est que la magie opère moins ou elle se remarque moins car elle fait moins effet peut-être. Si le récit amène du changement, conduisant nos héros à Londres néanmoins il manque quelque chose qu’il y avait dans les précédents volets. Ben Stiller est toujours impliqué, dans le rôle de Larry et semble vraiment s’amuser. Robin Williams dans un de ses derniers rôles, ou un hommage lui est d’ailleurs rendu. Le Caméo d’Hugh Jackman, est quand même exceptionnelle ou ce dernier se fait agresser par Lancelot. On remarque que Hugh Jackman a vraiment un talent comique, puis il reproduit une imitation de Wolverine avec le thème de X-Men qui va avec. Owen Wilson et Steve Coogan jouent à nouveau, les miniatures comiques. Nouvelle venue Rebel Wilson, qui livre une prestation assez drôle, quant à Dan Stevens il interprète Lancelot. La nuit au musée 3 est un fabuleux adieu à la franchise, et même si la magie est moins présente on prend du plaisir.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :