Mortal Engines de Christian Rivers

Date de sortie 12 décembre 2018 (2h 08min)
De Christian Rivers
Avec Hera Hilmar, Robert Sheehan, Hugo Weaving, Jihae, Ronan Raftery, Leila George, Stephen Lang…
Genres Science fiction, Aventure, Action
Nationalités Américain, Néo-Zélandais
Musique Junkie XL

 

Pas aussi mauvais , mais pas très bon non plus…

Synopsis

Des centaines d’années après qu’un évènement apocalyptique a détruit la Terre, l’humanité s’est adaptée pour survivre en trouvant un nouveau mode de vie. Ainsi, de gigantesques villes mobiles errent sur Terre prenant sans pitié le pouvoir sur d’autres villes mobiles plus petites.
Tom Natsworthy – originaire du niveau inférieur de la grande ville mobile de Londres – se bat pour sa propre survie après sa mauvaise rencontre avec la dangereuse fugitive Hester Shaw. Deux personnages que tout oppose, qui n’étaient pas destinés à se croiser, vont alors former une alliance hors du commun, destinée à bouleverser le futur.

 

Confié un tel projet à un réalisateur, avec aucune expérience était un risque même chapeauté derrière par le grand Peter Jackson. Car Christian Rivers, c’est un gars qui travaille essentiellement sur les effets spéciaux des films, et sur les films de Peter Jackson comme Lovely Bones et King Kong. Le film fut un bide, mais qui pouvons-nous mettre en cause de cet échec? Mortal Engines n’est pourtant pas mauvais, car il possède de très bonnes choses mais pas suffisamment pour un faire un bon film. Le casting n’est pas non plus forcément incroyable, ce qui donne du crédit au film ça sera Hugo Weaving, qui excelle en méchant. Niveau effets spéciaux, ce n’est certes pas Christian Rivers mais ça reste impressionnant et c’est sans doute là, que le film marque le plus de points. Adapté une série de livres, n’est pas toujours évident, et Mortal Engines en est le parfait exemple.

Londres et comme toutes les villes du monde, une ville mobile et qui fait la guerre en détruisant tout sur son passage. Une ville que dirige d’une main de fer Thaddeus Valentine, un homme sans pitié. Une jeune femme Hester Shaw, ne souhaite que sa mort, pour venger la mort de sa mère. Ce dernier avait tué sa mère sous ses yeux, alors qu’elle, n’avait que huit ans. Tom Natsworthy est ami avec la fille de Thaddeus, qui ignore que son père est un homme mauvais. Hester est prêt à mettre son plan, a exécution elle poignarde Thaddeus mais cela ne le tue pas Tom poursuit alors la jeune femme ainsi que Thaddeus. Alors que Tom a rattrapé Hester, cette dernière se jette dans un gigantesque trou, et Thaddeus arrive et Tom connaît un des terribles secrets sur l’homme et pousse Tom dans le trou. Il ment à sa fille, en lui disant que ce dernier est mort mais pas par lui. Hester et Tom ne sont pas mort, mais se retrouve dans une zone désertique, la jeune femme n’apprécie guère Tom mais au fil du temps elle s’attache à lui et voit que c’est quelqu’un de bien et elle apprendra à lui faire confiance. Mortal Engines aborde des thèmes, qui sont assez intéressants, et donne aussi un peu plus de crédit à ce film. Nous sommes dans un monde post-apocalyptique, ce qui est très bien retranscrit et ces villes roulantes dont Londres, qui est désigné comme une puissance mondiale ravage tout sur son passage. Une vision du monde, assez proche. Dans ce futur abordé dans le film, la vente d’esclaves est revenu en témoigne à un moment, ou la jeune femme est vendue, lors d’une scène. Une mise en scène spectaculaire ou le rendu n’est pas mal du tout. Cependant Christian Rivers se contente du strict minimum, pour son premier film et c’est dommage car il y avait plus de potentiel surtout à partir des livres qui sont à la base des succès. Un film n’était pas destiné à être un succès, mais un bide au box-office dommage.

Le scénario bien qu’abordant des thèmes intéressant les survole sans si y porter plus d’intérêt que ça. Pourtant on a quand même trois scénaristes et pas n’importe lesquels. Peter Jackson qui produit en plus le film est aussi à l’écriture, mais également Philippa Boyens et Fran Walsh adaptant les livres de Philip Reeve. Le traitement des personnages également, est assez peu travaillé et c’est dommage. On portera davantage d’intérêt au méchant, qui pour le coup reçoit un meilleur traitement. Le récit reste simple, mais reste suffisamment efficace pour captiver. C’est dans son aspect visuel que le film offre le plus, mais la musique de Junkie XL offre de beaux scores aussi. Du côté des acteurs, on a: Hera Hilmar dans le rôle d’Hester, mais aussi Robert Sheehan qui joue Tom des prestations juste correct car loin d’être extraordinaire. La meilleure prestation revient à Hugo Weaving jouant Thaddeus, le méchant du film plutôt convaincant. Christian Rivers signe un film, par forcément mauvais mais qui n’aura pas connu le succès, et pourtant il y avait de quoi faire. Mortal Engines restera un échec, ou Peter Jackson est impliqué pourtant dans le projet.

Détails du blu-ray

Acteurs : Hera Hilmar, Robert Sheehan, Hugo Weaving, Jihae, Ronan Raftery
Réalisateurs : Christian Rivers
Audio : Français (Dolby Digital Plus), Espagnol (Dolby Digital Plus), Anglais
Audio description : Français
Sous-titres : Suédois, Finnois, Norvégien, Grec, Néerlandais, Français, Islandais, Danois, Portugais, Castillan
Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
Région : Toutes les régions
Rapport de forme : 2.39:1
Nombre de disques : 1
Studio : Universal Pictures France
Date de sortie du DVD : 17 avril 2019
Durée : 128 minutes

Bonus

Commentaire audio de Christian Rivers (VOST)
La fin des Anciens (3’13 », VOST)
Les personnages de la série (21’43 », VOST) :
– Hester Shaw
– Tom Natsworthy
– Anna Fang
– Thaddeus Valentine
– Shrike
Bienvenue à Londres (26’19 », VOST) :
– Construire la bête
– Niveaux de Londres
– Les détails les plus infimes
– Musée de Londres
– Méduse et Saint-Paul
Dans l’air (4’52 », VOST)
Filmer la Nouvelle-Zélande (3’52 », VOST)

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire