Date de sortie 16/08/2023 Au cinéma
Durée(01h23)
Titre original Reality
Réalisé par Tina Satter
Avec Sydney Sweeney , Josh Hamilton , Marchánt Davis , Benny Elledge , John Way , Darby , Arlo , Allan Anthony Smith , Reality Winner , Tucker Carlson , Bill Maher
Genre Drame, Policier
Nationalité États-Unis
Musique Nathan Micay

 

Synopsis

Le 3 juin 2017, Reality Winner, vingt-cinq ans, est interrogée par deux agents du FBI à son domicile. Cette conversation d’apparence banale, parfois surréaliste, dont chaque dialogue est tiré de l’authentique transcription de l’interrogatoire, brosse le portrait complexe d’une milléniale américaine, vétérane de l’US Air Force, professeure de yoga, qui aime les animaux, les voyages et partager des photos sur les réseaux sociaux. Pourquoi le FBI s’intéresse-t-il à elle ? Qui est vraiment Reality ?

Tina Satter réalise son premier film et elle est également au scénario. Elle adapte ici une histoire vraie celle de Reality Winner, une jeune femme accusée d’avoir sorti un document important et l’avoir transmis là ou elle n’aurait pas dû. Pourtant cette jeune femme semble insoupçonnable, alors pourquoi le FBI semble s’intéresser à elle ? Est-elle réellement coupable de quelque chose ? Afin d’adapter au mieux cette histoire, le film utilise les réels enregistrements de l’interrogatoire de la jeune femme par le FBI. Ces enregistrements se mêle ainsi au récit, pour plus de réalisme. Puis des éléments de l’affaire ne pouvant être révélé la réalisatrice utilise un procédé intéressant. Il y a un travail important dans le montage, ou une tension s’en dégage avec la musique qui joue aussi un rôle important. On voit qu’il s’agit d’un film important pour la réalisatrice parce que le travail qu’elle fourni et admirable, mais aussi parce que c’est son premier long-métrage.

Un jour comme un autre Reality rentre chez elle et deux hommes l’attendent devant chez elle. Ils se présentent comme étant du FBI il y a l’agent Taylor et Garrick. Ils ont un mandat pour perquisitionner la maison de la jeune femme, qui ne comprend pas leur présence. Les agents demandent à Reality de sortir son chien de la maison qu’elle met dans un petit enclos à côté de la maison. D’autres agents du FBI arrivent et entrent dans la maison afin de préparer la perquisition. Afin de faire patienter la jeune femme, l’agent Garrick discute avec elle ou il ne vient jamais aux faits, leur conversation est parfois surréaliste. On voit bien que cette dernière est gênée et qu’elle veut connaître les raisons de la présence de ces agents du FBI. Les agents demandent à Reality ou cette dernière souhaite que l’interrogatoire se déroule et elle choisit une pièce qui ne sert plus dans la maison. Tandis que la perquisition a lieu, les deux agents débutent l’interrogatoire. Reality est accusé d’avoir imprimé est sorti un document important hors de son travail et de l’avoir transmis.

Reality paraît innocente, c’est une jeune Américaine ancienne vétéran de l’U.S Air Force et professeure de Yoga. Elle travaille comme linguiste à la NSA et beaucoup d’éléments l’accuse. Si elle tente de cacher la vérité, tout se dissipe au fur et à mesure et on comprend ce qui est reproché à cette dernière et on sent bien qu’elle a du mal à comprendre la gravité de la situation. La jeune femme est accusée d’être une lanceuse d’alerte et on ne peut que comprendre ses actes. Dans son premier film Tina Satter, brosse le portrait d’une jeune femme américaine ancienne vétéran de la guerre, l’histoire vraie d’une jeune femme perturbée parce que ce qu’est devenue l’Amérique. Le film met du temps à en venir aux faits et c’est justement aussi là que le film réussi à nous captiver. La réalisatrice y instaure une tension où l’on se pose un tas de questions sur cette jeune femme. La première partie du long-métrage nous montre des discussions entre elle et les agents du FBI des conversations qui n’ont rien à voir avec ce qu’ils lui reprocheront plus tard. Dans la deuxième partie, les deux agents seront moins cléments envers elle et peu à peu, la vérité se dévoilera. Pour un premier long-métrage Tina Satter, maîtrise sa mise en scène et mets en lumière cette affaire sur cette lanceuse d’alerte qui a eu le courage de faire ce qu’elle a fait.


La réalisatrice Tina Satter est à l’écriture accompagnée de James Paul Dallas. Ils s’intéressent à la jeune femme et ils dévoilent son passé de vétéran, mais aussi sa vie privée. Elle voyage seule et publie des choses, tout ce qu’il y a de plus normal sur les réseaux sociaux. Pour être au plus proche de cette affaire, le FBI a fourni les véritables enregistrements entre les agents du FBI et Reality lors de l’interrogatoire. Puis des éléments ne pouvant être divulgué seront crypté en quelques sortes, en tout cas le procédé qu’utilise Tina Satter est intelligent. Reality Winner est une jeune femme en colère contre l’amérique, elle n’aime plus ce pays et c’est pour cette raison qu’elle agit ainsi. Le film nous permet de comprendre qui était Reality Winner, et pourquoi elle a agi ainsi. Le film est court, mais c’est suffisant, car tout est développé comme il faut. Sydney Sweeney (Euphoria) est brillante et livre une prestation convaincante. Josh Hamilton est l’agent Garrick tandis que Marchant Davis interprète l’agent Taylor. Reality est un film qui dénonce des choses importantes, ou Tina Satter prouve avec ce premier long-métrage qu’elle a du talent.

 

Bande annonce


Article précédentEqualizer 3 d’Antoine Fuqua
Article suivantThe Killer | Teaser officiel VF
Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire