Sacrées Sorcières, de Robert Zemeckis

Date de sortie : 22 octobre 2020 (HBO Max)
Réalisateur : Robert Zemeckis
Acteurs principaux : Anne Hathaway, Octavia Spencer, Stanley Tucci
Genre : Fantastique
Nationalité : Américain
Compositeur : Alan Silvestri

Un enfant, une grand-mère qui n’y ressemble pas, et une petite souris.

Deuxième adaptation cinématographique du roman éponyme de Roald Dahl, Sacrées Sorcières nous mène en Alabama durant les années 1960, dans une petite ville de campagne où le jeune Bruno vit avec une grand-mère pas comme les autres, sous les traits de l’excentrique Octavia Spencer (Snowpiercer, La Forme de l’Eau). Les sorcières sévissant en ces lieux maudits, elle l’emmène alors dans un luxueux hôtel sans se douter que la Grandissime Sorcière, interprétée par Anne Hathaway (Interstellar, Alice de l’Autre Côté du Miroir, Ocean’s 8), y réunit ses semblables afin d’élaborer un plan visant à exterminer les enfants.

Anne Hathaway, toujours à fond dans ses rôles de méchantes.
Goûtez ce doux breuvage…

Un scénario bien léger pour le brillant Robert Zemeckis (The Walk, Alliés, Bienvenue à Marwen) qui, malgré tout, parvient à s’amuser avec des effets spéciaux particulièrement macabres. Entre la bouche de la sorcière qui s’élargit pour laisser place à de longues dents à la manière de Mileena de Mortal Kombat, ses bras qui s’allongent de manière difforme façon Silent Hill et les sortes de bulles de furoncle qui apparaissent lors d’une des transformations en souris, la technique s’impose comme le réel point fort du film en permettant de le démarquer un instant du simple conte fantastique.

Un rendu appréciable pour les souris, dans la lignée d’un Stuart Little.
Quelques plans effrayants qui démarquent le film du simple conte pour enfants.

La narration est rythmée par les mélodies entraînantes d’Alan Silvestri, toujours fidèle au réalisateur, auxquelles s’ajoutent plusieurs musiques d’époque comme « Reach Out I’ll Be There » des Four Tops, « It’s Your Thing » des Isley Brothers et « We Are Family » réinterprétée par Samantha Jade. Résolument grand public mais fonctionnant relativement bien pour ce qu’il propose, on ne peut reprocher au film que la VF surfaite de son antagoniste principale, qui en rajoute toujours plus au cas où on n’aurait pas compris qui est la grande méchante. Un film plaisant qui vaut surtout pour sa vision particulière des sorcières.

Emmanuel Delextrat

Salut à tous ! Fasciné par le monde du cinéma depuis toujours, j'ai fait mes débuts avec Mary Poppins et La soupe aux choux, mais aussi de nombreux dessins animés (courts métrages Disney avec Mickey, Donald et Dingo ; longs métrages Disney avec Alice au pays des merveilles en tête ; animés japonais avec Sailor Moon et Dragon Ball Z ; j'aime aussi particulièrement Batman et Tintin). Mes années 90 ont été bercées par les comédies de Jim Carrey (Dumb & Dumber en tête), ou d'autres films que j'adore comme Les valeurs de la famille Addams, Street Fighter, Mortal Kombat, Casper et Mary à tout prix). C'est pourtant bel et bien Batman Returns qui figure en haut de mon classement, suivi de près par The Dark Knight, Casino Royale, Dragon l'histoire de Bruce Lee ou encore Rambo. Collectionneur, j'attache de l'importance au matériel et j'ai réuni deux étagères pleines de films classés par ordre chronologique. Il va sans dire qu'il m'en reste encore beaucoup à voir...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :