Shazam! de David F.Sandberg (Critique du film)

Shazam! de David F.Sandberg

Fiche Technique :

Réalisateur : David F.Sandberg

Casting : Zachary Levi, Asher Angel, Mark Strong, Djimon Hounsou, Jack Dylan Graser, Grace Fulton, Ian Chen, Faithe Herman et Jovan Armand

Budget : 90 000 000$

Date de sortie cinéma : 3 avril 2019

Genre : Action, Fantastique

Synopsis : Billy Batson, gamin débrouillard de 14 ans placé dans une famille d’accueil, il suffit de crier « Shazam ! » pour se transformer en super-héros.
Ado dans un corps d’adulte sculpté à la perfection, Shazam s’éclate avec ses tout nouveaux superpouvoirs. Est-il capable de voler ? De voir à travers n’importe quel type de matière ? De faire jaillir la foudre de ses mains ? Et de sauter son examen de sciences sociales ? Shazam repousse les limites de ses facultés avec l’insouciance d’un enfant. Mais il lui faudra maîtriser rapidement ses pouvoirs pour combattre les forces des ténèbres du Dr Thaddeus Sivana…

Le DC Extended Universe, un univers plein de potentiel mais vite gâché par des choix assez discutables de la part de la Warner. Cet univers, nous avaist laissés sur Justice League. Puis fin d’année 2018, sortie de nulle part, le film Aquaman réalisé par James Wan réussit l’exploit de sortir la tête de l’eau (sans mauvais jeu de mots) au DCEU. Le film rapporta plus d’un milliard de dollars de recette dans le monde. Même s’il était très loin d’être parfait, on sentait que James Wan aimait l’univers du roi d’Atlantis, le métrage avait été fait avec une vraie passion.  C’est alors que 4 mois plus tard, que sort sur nos écrans : Shazam. Le film est réalisé par David F. Sandberg, qui nous avait offerts  » Dans le Noir  » et  » Annabelle 2  ». Après une campagne marketing très accès sur l’humour, que vaut le film ? une renaissance comme l’était Aquaman ou une déception à la Suicide Squad ?

On ne va pas passer par quatre chemins, le film est une grosse déception. Alors non, le film n’est pas une catastrophe, comme on a pu l’être Justice League ou Suicide Squad, mais il se trimballe beaucoup trop de défauts pour en faire un bon film.

L’un des bons points du film, ce sont les deux acteurs principaux, Zachary Levi et Asher Angel qui interprètent respectivement Shazam et Billy Batson. Dans l’ensemble, les deux acteurs se débrouillent plutôt bien dans leurs rôles respectifs. La relation qu’ils entretiennent bien qu’un poil cliché (au début, ils s’entendent bien puis finalement non et finalement oui, bref vous avez saisi) est plutôt attachante. Même si dans l’ensemble, l’humour distillé par le long-métrage est complètement raté, il subsiste quelques blagues plutôt drôles, notamment celle où Shazam et Freddy testent les capacités de notre héros.

Les qualités du film s’arrêtent malheureusement là, car dans son ensemble le film n’est vraiment pas loin d’être une catastrophe du niveau de Venom l’année dernière . L’un des gros défauts, qui plombent le film, c’est son humour. Alors que le film ne soi pas sombre comme le reste des films du DCEU (enfin ça c’était avant mais passons) n’est pas un problème. Car on reste dans une adaptation de comics et qu’on parle d’un adolescent qui obtient des pouvoirs et devient un super-héros. Mais le souci, c’est que l’humour essaye de se calquer sur le modèle du Marvel Cinematic Universe, qui possède son propre humour. Il aurait été intéressant que le film trouve son propre humour qui n’appartient qu’à lui. Aquaman comme Wonder Woman, malgré leurs défauts avaient su trouver un certain équilibre entre humour dans certaines situations et sérieux de l’histoire.

Comme dit plus haut, si Zachary Levi et Asher Angel s’en sortent plutôt bien, le reste du casting est vraiment passable, voir même très risible. Mark Strong, qui interprète l’antagoniste du film, à savoir le Docteur Sivanna est vraiment catastrophique. En plus de bénéficier d’une écriture désastreuse, on sent que l’acteur britannique n’en a vraiment rien à foutre. Il en va de même pour le reste du casting.

L’écriture est vraiment aux fraises, les personnages n’évoluent jamais. Billy Batson n’évolue jamais, sa famille d’accueil non plus. Alors qu’à la fin, toute cette petite famille se transforme en Shazam mais passons. Quand Billy se transforme en Shazam, on a vraiment la sensation de voir une autre personne alors que normalement on est censé voir Billy dans un corps d’adulte.

Au niveau de la mise en scène, nous ne somme pas loin d’un épisode de la série Flash. On sent que David F. Sandberg est un pur yesman, on est loin de la caméra qui part dans tous les sens dans Aquaman. Les compositions de Benjamin Wolwish sont à l’image du film : totalement oubliable.

Si Shazam n’est pas une purge, il n’est pas pour autant un bon film. Faute à une mise en scène sans imagination, une écriture bancale et  un casting vraiment à côté de la plaque (sauf Zachary Levi et Asher Angel).

 

valentin pejoux
Bonjour je me présente, je m'appelle Valentin, je suis co-rédacteur en chef sur ce site. Je suis un fan de cinéma de SF et de films de super héros. Ces deux genres ont bercé mon enfance. Avec des longs-métrages tels que les Spiderman de Sam Raimi, les X-Men de Bryan Singer, les Matrix des Wachowski et les Retour vers le futur de Zemeciks. Avant, je ne prenais le cinéma que pour me divertir, mais depuis quelques années, je me rend compte qu'il peut nous divertir autant qu'il peut nous faire réfléchir. C'est pour cela, peu importe le type de film que je regarde, j'essaye de voir si le rélisateur veut nous dire quelque chose à nous spectateur.

Laisser un commentaire