Aller à la barre d’outils

Balle perdue de Guillaume Pierret

Pays France
Année 2020
Genre Policier
Casting Alban Lenoir, Nicolas Duvauchelle, Ramzy Bedia, …

Quand Netflix offre du polar français bien bourrin, qui sommes-nous pour refuser pareil spectacle ?

Petit génie de la mécanique, Lino est réputé pour ses voitures-bélier, jusqu’au jour où il se fait arrêter pour un braquage qui tourne mal. Repéré par le chef d’une unité de flics de choc, il se voit proposer un marché pour éviter la prison. 9 mois plus tard, Lino a largement fait ses preuves. Mais soudain accusé à tort de meurtre, il n’a d’autre choix que de retrouver l’unique preuve de son innocence : la balle du crime, coincée dans une voiture disparue.

Lost Bullet

Le postulat est sec, clair, concis, à l’image-même du film de Guillaume Pierret. En effet, il faut bien lui reconnaître un rythme tambour battant qui s’avère rapidement prenant. À la linéarité d’une intrigue qui esquive quelques clichés et joue de l’archétype pour s’assurer une durée rapide répond une mise en scène active qui parvient à insuffler un souffle de brutalité dans le divertissement proposé, à l’image de la séquence du Commissariat. Ce morceau de bravoure s’avère tel que l’on peut s’inquiéter d’un temps mort trop court par la suite mais Guillaume Pierret parvient à éviter cela avec une certaine réussite.

Le long-métrage profite également d’un casting d’une solidité redoutable. Ainsi, comment ne pas se laisser emporter une nouvelle fois par le charisme incandescent d’Alban Lenoir, qui parviendrait à illuminer une nuit des plus sombres par la lumière des plus brûlantes de son jeu ? Les seconds rôles parviennent néanmoins à exister, que ce soit Ramzy Bedia en policier lumineux ou encore Nicolas Duvauchelle en antagoniste parvenant à insuffler assez de personnalité pour ne pas finir en simple opposant désincarné.

Alors certes, le film est du divertissement pur et dur, ce que beaucoup risquent de voir avec circonspection et peu d’intérêt. Pourtant, il suffit de monter à bord de la voiture folle qu’est « Balle Perdue » pour être emporté par un spectacle des plus sympathiques. On continuera à suivre le parcours de Guillaume Pierret au vu du talent qu’il sait exprimer dans des séquences d’action très bien menées.

Liam Debruel

Amoureux du cinéma. À la recherche de films de qualités en tout genre,qu'importe la catégorie dans laquelle il faut le ranger. Le cinéma est selon moi un art qui peut changer notre vision du monde ou du moins nous faire voyager quelques heures. Fan notamment de JJ Abrams,Christopher Nolan, Edgar Wright,Fabrice Du Welz,Denis Villeneuve, Steven Spielberg,Alfred Hitchcock,Pascal Laugier, Brad Bird ,Guillermo Del Toro, Tim Burton,Quentin Tarantino et Alexandre Bustillo et julien Maury notamment.Écrit aussi pour les sites Church of nowhere et Le quotidien du cinéma. Je m'occupe également des Sinistres Purges où j'essaie d'aborder avec humour un film que je trouve personnellement mauvais tout en essayant de rester le plus objectif possible :)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :