Christine de John Carpenter

Pays : États-Unis
Année : 1983
Casting : Keith Gordon, John Stockwell, Alexandra Paul, …
Genre : Fantastique

Disponible en édition ultra collector chez Carlotta, le classique de John Carpenter démarre toujours au quart de tour.

Arnie est considéré comme un loser jusqu’à ce qu’il s’offre une Plymouth Fury de 1958 qu’il remonte lui-même. Mais est-ce que c’est cette voiture qui est responsable du changement de comportement du jeune homme ?

Comment ne pas être dithyrambique à propos de Christine ? Cette adaptation de Stephen King par l’un des maîtres de l’horreur ne semble avoir pris aucune ride, comme si la machine faisait conserver au film son éternelle jeunesse avec une réussite qui fait plaisir. C’est bien simple : tout fonctionne parfaitement, que ce soit le drame humain ou l’horreur mécanique.

La relation amoureuse entre deux êtres oppressés s’avère prenante, tous deux en quête de leur place dans le monde et s’avérant au final destructeur l’un pour l’autre. Cette écriture d’un amour fou se révélant toxique se fait avec une certaine subtilité et est mis en avant par la caméra experte d’un Carpenter en pleine possession de ses moyens. On y retrouve cette recherche de virilité dans une mécanique traitée de manière féminine avec de la part de certains la même absence de respect.

Dès lors, la scène de l’attaque sur Christine rappelle le genre Rape and Revenge, rendant la vengeance de la voiture plus compréhensible mais interrogeant également sur sa nature de victime qui n’a comme tort qu’oser prendre sa revanche sur ceux qui la traitent avec irrespect. La réalisation de Carpenter sublime son anti-héroïne en permanence et la gestion de sa nature fantastique se fait avec une réussite plus qu’indéniable.

Il y a beaucoup à analyser et à décortiquer tant le film est passionnant jusqu’au moindre détail. Malheureusement pour l’auteur de ces lignes, cela a été fait avec bien plus de pertinence et d’intérêt par le livret accompagnant cette édition ultra collector. Si la technique du disque est incontestable et que les bonus sont aussi nombreux que passionnants (un commentaire audio de John Carpenter et de Keith Gordon, un making-of en trois parties, 20 scènes coupées, les bandes-annonces ainsi qu’une conversation avec John Carpenter filmée lors de la remise du Prix du Carrosse d’Or), le livret écrit par Lee Gambin vaut tout simplement l’achat à lui tout seul. Riches et instructives, ces 200 pages se lisent avec la même voracité qu’un roman du King.

Ce dernier compte ainsi en Christine l’une de ses meilleures adaptations, un film de genre puissant, divertissant et travaillé minutieusement pour inciter à de nombreux revisionnages pour mieux appréhender toute la force d’une œuvre de qualité. Cette nouvelle édition est donc une occasion en or pour tout fan de Carpenter, King ou tout simplement de grands films.

Liam Debruel
Amoureux du cinéma. À la recherche de films de qualités en tout genre,qu'importe la catégorie dans laquelle il faut le ranger. Le cinéma est selon moi un art qui peut changer notre vision du monde ou du moins nous faire voyager quelques heures. Fan notamment de JJ Abrams,Christopher Nolan, Edgar Wright,Fabrice Du Welz,Denis Villeneuve, Steven Spielberg,Alfred Hitchcock,Pascal Laugier, Brad Bird ,Guillermo Del Toro, Tim Burton,Quentin Tarantino et Alexandre Bustillo et julien Maury notamment.Écrit aussi pour les sites Church of nowhere et Le quotidien du cinéma. Je m'occupe également des Sinistres Purges où j'essaie d'aborder avec humour un film que je trouve personnellement mauvais tout en essayant de rester le plus objectif possible :)

Laisser un commentaire