Aller à la barre d’outils

L’Armée des 12 singes de Terry Gilliam

Sortie 28 février 1996
Durée 2h 10min
Genre Drame, Science fiction, Thriller
De Terry Gilliam
Avec Bruce Willis, Madeleine Stowe, Christopher Plummer, Brad Pitt, David Morse, Frank Gorshin, Jon Seda, Joseph Melito…
Nationalité Américain
Musique Paul Buckmaster

 

Bruce Willis voyage dans le temps…

 

Synopsis

Nous sommes en l’an 2035. Les quelques milliers d’habitants qui restent sur notre planète sont contraints de vivre sous terre. La surface du globe est devenue inhabitable à la suite d’un virus ayant décimé 99% de la population. Les survivants mettent tous leurs espoirs dans un voyage à travers le temps pour découvrir les causes de la catastrophe et la prévenir. C’est James Cole, hanté depuis des années par une image incompréhensible, qui est désigné pour cette mission.

Terry Giliiam est vraiment un cinéaste qui se démarque, il a un style bien à lui et cela se remarque. Il peut traiter de nombreux sujets, mais toujours en gardant la patte qui fait le charme de ses réalisations. Puis c’est une figure emblématique des Monty Python, Terry Gilliam c’est aussi des films tel que Las-Vegas Parano, Les frères Grimm, Tideland, Zéro Theorem et dernièrement L’homme qui tua don quichotte. L’armée des 12 singes, fait partie des films de Terry Gilliam qui sont une référence, dans ce long-métrage on remarque aussi son style facilement. Bruce Willis, Brad Pitt et Madeleine Stowe sont à l’affiche de ce film de science-fiction, assez particulier et complexe parfois mais dont la démarche est vraiment intelligente. Le style visuel est vraiment intéressant, parce que Terry Gilliam livre un remarquable travail cependant on remarquera que le film vieilli plutôt mal et l’ayant revu en DVD ça n’aide pas. Le film a inspiré des années plus tard, la série télé qui je ne sais pas ce qu’elle vaut, cependant revenons sur ce film qui a déjà 24 ans.

En 2035 la terre est inhabitable, la cause est un virus ayant décimé 99% de la population mondiale. Afin de préserver le reste de la population en vie, les survivants vivent sous terre. La catastrophe s’est déroulé en 1996, mais l’origine du virus est inconnue. Pour découvrir la vérité des prisonniers sont envoyés, dans le passé avec une machine à voyager dans temps, pour obtenir des informations concernant le virus. C’est le prisonnier James Cole, qui est choisi pour cette mission périlleuse après que les autres prisonniers sont disparus mystérieusement. James Cole depuis de nombreuses années fait un rêve étrange, avec une femme, un enfant un rêve énigmatique qui le hante depuis trop longtemps. Il est alors envoyé en 1996, année ou la catastrophe a décimé la planète un premier voyage ou il recueille peu d’informations. Quand il est envoyé une seconde fois, dans le passé ce dernier atterri en 1990 beaucoup trop loin dans le passé de plus il se retrouve dans un hôpital psychiatrique, où il est réellement pris pour un fou. Ce dernier a beau expliquer d’où il vient, mais cela ne l’aide pas. Il rencontre alors Kathryn Railly, une psychiatre qui alors s’occupe de son cas. Dans l’établissement Cole fait la rencontre de Jeffrey Goines, qui va tenter de l’aider à s’échapper une évasion qui se soldera par un échec. Cole subira encore plusieurs voyages dans le temps, dont une brève erreur le conduira à la Première Guerre mondiale. Le but de Cole est de trouver, cependant en 1996 l’organisation terroriste « l’armée des douze singes », dont but est la protection des animaux. Il n’est jamais simple, de faire un film sur le voyage dans le temps même si l’armée des douze singes, ne se focalise pas que sur ça, il gère plutôt bien cette partie du long-métrage. Il est conseillé de ne pas s’endormir, car il est difficile de suivre le récit. La réalisation de Terry Gilliam est unique, il se dégage vraiment quelque chose de spécial dans la mise en scène. Une certaine folie réside, dans sa réalisation c’est aussi ce qui séduit dans son film. Un ancien Monty Python, a la réalisation d’un film de S. F, ça ne pouvait qu’être intéressant.

À l’écriture du scénario David Webb Peoples et Janet Peoples adaptation de La Jetée de Chris Marker. Une écriture bien construite, certaines fois complexes mais absolument incroyables. La partie voyage dans le temps, est bien gérée ce qui n’est pas forcément évident. Le traitement des personnages, est parfaitement bien maîtrisé également on suit avec beaucoup d’intérêt le personnage de Cole, hanté par ce rêve récurrent. Le développement du personnage, de Kathryn Railly est aussi bien écrit, prenant Cole pour un fou elle prendra conscience que finalement il est dans le vrai. Visuellement le film ne vieillit pas si bien que ça, cependant l’univers est plutôt bien retranscrit et il arrive à être convaincant. Buce Willis livre vraiment une prestation réussie, dans un rôle pas forcément simple. Brad Pitt dispose d’un rôle complexe, mais il est exceptionnel. Madeleine Stowe est brillante, et apporte beaucoup par sa présence. L’armée des 12 singes, est une oeuvre impressionnante dans ce qu’elle propose, surtout à notre époque.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :