Aller à la barre d’outils

Le voyage du Dr Dolittle de Stephen Gaghan

Date de sortie : 5 février 2020 (1h41min)
Réalisateur : Stephen Gaghan
Acteurs principaux: Robert Downey Jr, Harry Collett, Antonio Banderas, Michael Sheen, Jim Broadbent
Genre : Comédie fantastique
Budget : 175 000 000 $
Nationalité : Américaine
Compositeur : Danny Elfman

Le voyage du Dr Dolittle commence 7 ans après le décès de l’épouse de notre cher docteur. Nous le retrouvons dans son manoir pour animaux en mode dépressif avec une barbe et une coupe de cheveux de 7 ans. Il est décidé à ne pas reprendre du service et ne veut plus soigner les animaux. Jusqu’à l’arrivée de deux enfants qui arrivent à le convaincre (assez rapidement d’ailleurs) de reprendre du service pour la reine en personne.

 

Le Dr Dolittle incarné par Robert Downey Jr va alors s’acquitter d’une mission pour sauver la reine, et va partir à l’aventure avec tous ses compagnons, ours, oie, gorille etc…

Pour nous faire suivre les aventures du Dr Dolittle c’est Stephen Gaghan qui s’y colle, il y tourne ici son 4ème film, notamment après les très bon Syriana (2005) et Gold (2016).

Visuellement on peut dire que le film est assez réussi, les effets spéciaux tiennent la route, mais il y a en trop, beaucoup trop, plusieurs plans réels auraient fait le plus grand bien, pour nous permettent de nous évader avec le héros pendant son voyage, c’était bien là le but initial. Or pendant 1h50 on subit les trop nombreux « fonds vert ».

 

Coté casting la aussi le film est loin d’être à la hauteur, on y retrouve un jeune garçon très inexistant, qui n’arrive pas à s’imposer alors qu’il dispose quand même d’un rôle secondaire important, c’est censé être l’apprenti ou le bras droit du Dr Dolittle. C’est fort dommage de l’avoir négligé à tort dans le développement de l’histoire, car il était présent pour que les plus jeunes spectateurs puissent s’identifier à lui. Antonio Banderas pour sa part peine à convaincre en beau-père en quête de revanche, et surtout, la cerise sur le gâteau, Michael Sheen est vraiment décevant dans son rôle de « méchant » bien trop inoffensif, même pour des enfants, prêt à tout pour arriver à son titre royal.

Le vaste empire royale anglais que nous voyons est un malheureusement un peu comme le scénario, terriblement convenu et désespérément linéaire. Robert Downey Jr essaye tant bien que mal de sauver le film de la catastrophe, mais au contraire il coule un peu plus le film, il livre une prestation qu’il veut copier-coller de son (excellent) Sherlock Holmes, mais Dolittle n’arrive pas à la cheville du célèbre détective.

 

Même si ce film est adressé principalement aux enfants, ces derniers risquent ne pas forcément passer un bon moment, seuls les plus petits pourront prendre du plaisir en voyant les animaux.

Aux vues du castings, de la bande-annonce et du budget pharaonique, ce film est une grande déception, un sacré échec.

 

Bande annonce :

Pierre

Bonjour à tous, Comme toutes les personnes présentes sur ce site, je suis un passionné de cinéma. Cela a commencé très jeune pour moi, bercé dans les cinémas et les VHS, j’y ai découvert un univers passionnant. Ouvert à tous les genres de films, des blockbusters américains aux cinémas d’auteurs en passant par la case MARVEL/DC. J’ai une petite préférence quand même pour les films qui arrivent à nous surprendre et ceux qui mettent nos cerveaux en ébullition (comme les films psychologiques). Voilà en bref, je suis un cinéphile amateur qui adore aussi les séries et surtout discuter, échanger sur le 7ème art.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :