Bande de filles de Cecile Sciamma

410593

Marieme vit ses 16 ans comme une succession d’interdits. La censure du quartier, la loi des garçons, l’impasse de l’école. Sa rencontre avec trois filles affranchies change tout. Elles dansent, elles se battent, elles parlent fort, elles rient de tout. Marieme devient Vic et entre dans la bande, pour vivre sa jeunesse.

Vu ce soir Bande de filles ce film français m’intriguait mais pour pouvoir correctement juger cette oeuvre je me suis intéressé aux précédents films de cette réalisatrice dont ressort des thèmes comme: la recherche d’identité ou le passage à l’âge adulte et son devenir dans ce monde. Bande de filles est un bon film même si j’en attendais d’autres directions par moment, cette réalisatrice nous emmène dans leur univers sans jamais dénoncer ou prendre un parti prit pour une cause elle ne fait que montrer ce qui se passe réellement sans vouloir y cacher certains aspects. Avec 4 actrices non formées trouvées par le hasard, ce quatuor détonnant et auquel on s’attache trop facilement est bien la force de ce film.bandes-magnetiques,M173754
Malheureusement force de constater et désolé si je spoil un minimum c’est que ce quatuor ne reste pas tout le long du film et au moment ou la « rupture » se fait on ne les revoit plus. Et même si l’on s’interesse à la vie de notre personnage principal en particulier . Karidja Tourré est comme l’on dirait née pour être actrice pour moi elle était bluffante pour un premier rôle comme sa partenaire à l’écran Assa Sylla de ce quatuor ses 2 filles sortent du lot comme les révélations du film et j’espère pour elle que ça leur ouvrira bien des portes. 1280x720-AwN
Une très belle musique dans tout son long qui donne un charme en plus au film beaucoup de thèmes mis en avant comme l’amour, la famille, la violence, la vie en cité, être une femme, être une femme noire et dans tout ça trouver sa place dans l’avenir. Je pensais que ce film se terminerait avec cette bande de filles qu’on retrouverait mais n’en fait rien et voilà pourquoi je trouve le titre bien assortie, ses plus beaux moments sont avec elles.. J’en attendais tout autre chose, mais cette fin ouverte est bien menée, elle comprend ou elle doit être et ou est son chemin. Karidja Tourré en plus d’avoir énormément de talent a quand elle décide d’assumer sa féminité un charme fou, oui je pourrai tomber amoureux (a).
La Dernière partie même sans ses amies et tout de même bien écrite c’est juste moi qui chipote et qui aurait attendu autre chose. Une scène de danse très bien menée et entrainante avec des filles qui vivent l’instant présent dans un monde ou elles doivent se battre pour avoir leur place d’autant plus qu’elles sont noires. Ce film porté par des actrices inconnues et qui risque de donner de l’air frais au cinéma francais, nous emmène dans son univers et le fait bien. Bande de filles en reste une jolie trouvaille dont on a peu parler mais qui mérite d’être vu.

xavier dc

Une passion depuis tout petit, qui a grandi avec les films de De Funès et Bourvil que ma grand-mère me faisait découvrir. J’ai toujours aimé cet univers... Leonardo Dicaprio ou Tom Hanks ont contribué à me faire rêver année après année. J’ai écrit au lycée un court-métrage dans le cadre de l'option "audio-visuel", puis on s’est attelé à le réaliser. Je suis passé par la caméra - devant ou derrière, du casque-son à la perche. Toutes les étapes étaient plaisantes à faire et cela a confirmé que je voulais continuer dans cet univers car c’est le mien tout simplement, c’est la ou je me sens bien. Le futur je ne le vois que dans le cinéma. J’ai toujours voulu être acteur, quand je vois un film, il y a toujours un rôle ou je me dis : "tiens, j’aurais aimé être ce personnage !" Ce sont bizarrement rarement les 1er rôles que je trouve les plus intéressants. J’ai écris un scénario pour un jour, si je perce, pouvoir le réaliser... après avoir passé quelques années à apprendre avant bien évidement ! J'ai tourné dans un court métrage du réalisateur Florian Hessique qui avait pour titre "je ne dirai plus jamais je t'aime" dont la photo est d'ailleurs tirée. J'ai figuré dans la web série"Germains germaines" dont les réalisateurs sont maintenant des amis... Et je suis preneur de tous projets ! Le cinéma, il n’y a pas une journée sans que j’en parle ; ça fait tout simplement partie de moi ! une citation de Marin Scorcese m'aide à avancer chaque jour "Je faisais mon chemin mais le cinéma était une obsession".

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :