Albator, Corsaire de l’Espace de Shinji Aramaki

Albator, Corsaire de l’Espace de Shinji Aramaki

21045968_20131002122115037

Fiche Technique:

Réalisateur: Shinji Aramaki

Casting: Shun Oguri, Haruma Miura, Yû Aoi, Arata Futura, Ayano Fukuda, Toshiyuki Morikawa, Maaya Sakamoto et Miyuki Sawashiro

Budget: 30 000 000$

Date de sortie cinéma: 25 décembre 2013

Genre: Animation, Aventure, Science-Fiction

Nationalité: Japonais

Durée: 1h55 min

 

Synopsis: 2977. Albator, capitaine du vaisseau Arcadia, est un corsaire de l’espace. Il est condamné à mort, mais reste insaisissable.  Le jeune Yama, envoyé pour l’assassiner, s’infiltre dans l’Arcadia, alors qu’Albator décide d’entrer en guerre contre la Coalition Gaia afin de défendre sa planète d’origine, la Terre.

 

 

capture

 

14017952_10154495495574802_1217423582_n

 

 

Après plus de 30 ans d’absence, que ce soit sur grand écran et à la télévision (petite exception car quelques minis OAV qui ne sont que des remontages de la série animée). Albator est enfin de retour sur grand écran. Le long métrage est produit par le studio Toei Animation qui met à disposition du réalisateur, un budget colossal de 80 millions de dollars.

Au final que vaut cette réadaptation du célèbre pirate de l’espace ? Véritable renaissance ou gâchis total ?

 

albator-corsaire-de-l-espace-107827


Albator, tel le Phoenix qui renaît de ses cendres

 

Malgré quelques imperfections (notamment au niveau du scénario et des retournements de situation), cet  »Albator, Corsaire de l’espace » est une réussite. Réalisé par Shinji Aramaki à qui l’on doit: Halo Legends, Appurushîdo, Appleseed Alpha et Appleseed Ex Machina. C’est donc un réalisateur spécialisé dans l’animation et c’est clairement un atout en faveur du long métrage.

Tout d’abord ce que l’on constate, c’est que Shinji Aramaki abandonne le design assez des personnages d’Appleseed Ex Machina pour  faire avec une animation 3D assez proche dans de Final Fantasy VII: Advent Children, un photo-réalisme tout bonnement sidérant, rendu possible grâce à une technologie développée depuis près de 10 ans. On comprend mieux l’engouement qu’a fait preuve James Cameron sur l’affiche du film:  » épique et visuellement sans précédent ». Contrairement à ses dire sur Terminator Genesys, cette fois il dit la vérité.

Le batailles spatiales sont parmi les plus dantesques qu’il met été donné de voir sur grand écran. Tout y est démesuré, on se demande comment l’Aracadia (le vaisseau d’Albator) arrive à battre tous les vaisseaux qui lui font obstacle. La direction artistique est tout simplement sublime, le film regorge de couleurs, tout est lumineux. L’animation 3D des personnages est tout bonnement bluffante, jamais on va vu des personnages en images de synthèses aussi bien modélisés. On voit très bien tous les traits du visage (mention spécial aux personnages d’Albator et du général Ezra).

Comme il est dit ci-dessus, une des plus grandes qualités du long métrage est sans aucun doute, son ambiance graphique. un véritable space opéra aux séquences de combat tout bonnement dantesques, qu’il s’agisse des batailles spatiales, des affrontements au corps à corps. Le spectacle se pare de grands moments qui participent au véritable but du projet : déclarer sa flamme au mythe Albator dans ses meilleurs moments. Car si l’intrigue générale, parfois à la limite du compréhensible tant s’y enchaînent des retournements de situation, trahisons et retournements de situations. Le scénario tient tout de même la route, le véritable sujet est bien Albator en tant que mythe et symbole.

albator-corsaire-de-l-espace_11

 

 

Pour conclure, le pirate le plus charismatique de l’espace ne pouvait rêver mieux comme renaissance. Dommage que le scénario sois par moments prévisibles, mais cette légère anicroche n’entache en rien ce long métrage qui vous fera passer un excellent moment que vous soyez un fan de la première heure ou un néophyte. 

albator-corsaire-de-lespace-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

valentin pejoux

Bonjour je me présente, je m'appelle Valentin, je suis co-rédacteur en chef sur ce site. Je suis un fan de cinéma de SF et de films de super héros. Ces deux genres ont bercé mon enfance. Avec des longs-métrages tels que les Spiderman de Sam Raimi, les X-Men de Bryan Singer, les Matrix des Wachowski et les Retour vers le futur de Zemeciks. Avant, je ne prenais le cinéma que pour me divertir, mais depuis quelques années, je me rend compte qu'il peut nous divertir autant qu'il peut nous faire réfléchir. C'est pour cela, peu importe le type de film que je regarde, j'essaye de voir si le rélisateur veut nous dire quelque chose à nous spectateur.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :