Une fiancée pas comme les autres, de Craig Gillespie

une fiancée pas comme les autres afficheRésumé du film

Timide, introverti, solitaire, Lars vit seul dans un garage aménagé à coté de la maison familiale habitée par son frère Gus et sa belle sœur Karin. Quand il leur annonce qu’il a enfin rencontré quelqu’un, Gus et Karin sont fous de joie et impatient de faire la connaissance de Bianca, la future fiancée de Lars. C’est alors que la surprise est grande lorsque Lars leur présente cette jeune femme pas comme les autres. Le frère et la belle sœur déchantent très vite en s’apercevant que Bianca est une poupée grandeur nature.

Infos sur le film

Réalisé par Craig Gillespie
Avec Ryan Gosling, Patricia Clarkson, Emily Mortimer, Paul Schneider
Genre : Comédie, Romance, Drame
Nationalité : Américain, Canadien
Durée du film : 1h42 environ

ryan gosling fiancée pas comme les autres
Difficile au départ d’être pris dans l’histoire. Un titre qui ne fait pas vraiment envie et se sentiment dans les premières minutes de projection. Un sentiment dérangeant qui prend place. L’achat de cette poupée n’est pas que destiné à combler cette solitude, il y a aussi le fait que cette poupée est à l’origine créé pour être une sorte de sex toy pour homme. Pendant tout le film on se pose donc la question : va-t-il utiliser cette poupée à des fins sexuelles ? Heureusement, il n’est pas question de cela. Lars est persuadé que cette poupée est vivante. Ridicule ou plutôt triste ? Le ridicule prend place au début du film et petit à petit, il disparait. On éprouve énormément de peine et d’empathie pour notre personnage qui est malade. Une maladie où le cerveau de cet homme croit que quelque chose existe alors qu’en fait, il n’existe pas. Quel a été l’élément déclencheur ? Lars parviendra-t-il à guérir ?

Film psychologique

1fiancée

Même si l’histoire pourrait se prêter à une comédie, le film est plutôt axé sur le drame psychologie. Lars, son frère Gus et sa belle sœur Karine vivent dans la maison familiale. Lars vit seul dans le garage qui a été aménagé. Notre personnage principal vit dans un mal profond suite à la mort de ses parents.

Introverti, timide maladif, il travaille dans un bureau pas très loin de chez lui. A son travail, il ne laisse pas indifférent sa collègue, Margo. Quand il ne travaille pas, Lars passe le plus claire de son temps seul. Les seules fois où il sort c’est pour aller travailler et à l’église le dimanche. Pourtant ce n’est pas les propositions qui manquent mais il les refuse tout le temps.

3fiancée

C’est alors qu’un jour, il reçoit un colis bien spécial dont le contenu ne sera dévoilé qu’un peu plus tard. Dès l’arrivée du colis, Lars semble avoir changé, il est heureux. C’est alors qu’il annonce une très bonne nouvelle à son frère et sa belle sœur : il a rencontré une jeune femme sur internet et elle c’est installée chez lui. Seulement la jeune femme, Bianca, est handicapée et ne se déplace qu’en fauteuil roulant. Lars présente donc la jeune femme et c’est à cet instant que la joie de voir Lars enfin être heureux va laisser place à la surprise, l’interrogation en voyant que Bianca est une poupée grandeur nature. Ne sachant pas comment réagir, Gus et sa femme rentrent dans le jeu « si tenté que s’en est un ».

C’est alors que le ridicule laisse place à de la pitié envers notre pauvre Lars. Ce qui suivra sera à la fois touchant et réaliste. On peut se dire que ce qui arrive à Lars peut arriver à n’importe quelle personne vivant dans une solitude profonde depuis des années.

Aucuns sous entendus

gus karin
Devant se couple complètement improbable, Gus et sa femme vont trouver une parade afin de faire soigner Lars sans qu’il ne s’en rende compte. Ils s’organisent afin d’emmener Bianca consulter un médecin. Médecin du village qui a de grandes compétences en psychologie. Devant cette situation, le docteur rentre elle aussi dans le jeu et passe très vite le mot à tous les habitants du village. Habitants quelques peu réticents au départ. Bianca deviendra presque la star du village.

Des blagues par ci par là mais le film joue surtout sur la solidarité des habitants du village face à cet homme complètement perdu. Ce qui touche dans le film c’est que Lars est un homme gentil qui ne ferait pas de mal à une mouche. Il n’y a aucune perversité en lui. Pour lui, Bianca est la femme qu’il aime. Seul problème avec lui, le contact avec les autres. Pas très bavard, maladroit, Lars est un authentique introverti. Pourtant les gens l’aiment. Que ce soit dans les habitants du village, ses collègues de travail, son frère ou sa belle sœur, Lars est aimé. Mais, depuis son enfance, la mort de sa mère et son père dépressif n’ont pas aidé le jeune homme a avoir une vie normale. Il s’est refermé sur lui-même et vit depuis dans une profonde solitude. Le pire dans la solitude c’est que l’on n’affronte plus le regard des autres mais son propre regard. Mal qu’il ne peut exprimer qu’au travers de cette poupée qu’il achètera pour combler se vide. Un peu comme on avait pu le voir dans Le complexe du castor avec Mel Gibson où notre héros, dépressif, tombait par hasard sur une marionnette et communiquait avec les autres à travers elle.

Un Ryan Gosling des plus touchant

fiancéee

Ici, Ryan Gosling est de plus touchant et nous livre prestation bluffante et sincère. Physique un peu enrobé, l’air crispé, maladroit, timide, petite moustache, look vestimentaire de jeune premier, tic aux yeux, Ryan Gosling est méconnaissable. Un jeu parfait, le personnage est des plus attendrissants. C’est en étant suivi régulièrement malgré lui par le médecin généraliste que Lars s’ouvrira et nous dévoilera son passé. On finira par comprendre d’où se mal être provient. Quand il est avec Bianca, Lars se comporte en fiancé aimant qui dort d’ailleurs séparé de sa dulcinée. Nous voyons que Lars a des principes. Il ne cherche pas à avoir des rapports sexuels avec cette poupée mais plutôt une relation amoureuse très forte. Il l’aime du plus profond de son être. Gestes tendres, complicité, n’importe quelles femmes assistant à cela ne peuvent que voir en notre personnage le mari idéal. Même si son frère lui fera remarquer que Bianca est une poupée, Lars fera mine de ne pas avoir entendu. Il est persuadé que Bianca lui parle. Du coté du reste des personnages, il y a une profonde solidarité avec les habitants de ce petit village qui entrent plus ou moins dans le jeu de notre héros en faisant croire que Bianca est bel et bien réelle. Une poupée qui devient en quelque sorte la coqueluche du village même si au départ, on prenait notre héros pour fou. Nous verrons aussi la tentative de Margo, la collègue de Lars qui tentera à plusieures reprises de lui faire savoir ses sentiments.

Au final

2fiancée
Un pitch de base qui pourrait prêter à sourire ou bien se moquer gentiment, Une fiancée pas comme les autres est un film étonnant. On se surprend à suivre cette histoire touchante et dotée d’une mise en scène presque poétique. Une fiancée pas comme les autres met l’accent sur plusieures choses qui feront la force du film : l’amitié, la solidarité, la patience, la tolérance et l’amour. Cinq petites choses qui ne seront pourtant pas anodines. Ici les problèmes mentaux de notre personnage principal sont traités avec le plus grand respect et même si certaines séquences sont drôles, il ne sera jamais question de moqueries. L’humain est ici montré sous son meilleur jour. Pas de vulgarité, pas de perversité, pas d’obscénités, on évite même de tomber dans une morale un peu trop facile. Il n’y dans se film, simplement de la douceur, de la joie, de l’humour, de la mélancolie et de la tristesse.

Jeremie ziza

Jérémie Ziza (Rédacteur le coin des critiques ciné) Salut à tous, moi c’est Jérémie. Ayant terminé récemment mes études de littérature, je suis actuellement en recherche d’emploi. Je vais innover moi aussi : je suis passionné par le cinéma. Et cette passion, je l’a doit aussi à mon père qui m’a fait découvrir beaucoup de petits bijoux à l’âge d’à peine 7 ans. J’ai commencé par les films avec Arnold Schwarzenegger , Jackie Chan, Sylvester Stallone et puis ca c’est étendu en allant en direction des films du genre fantastique et de science fiction. Tout y est passé : E.T, Jurassic Park, Indiana Jones et aussi mais surtout Star Wars. Les années ont passées, j’ai étendu mon registre en regardant des films de tout genre « films indépendant, comédie, horreur, romance, thriller, biopic, animation » . Tout y est passé. On peut dire que j’ai des gouts diverses et variés, du moment que ca m’émeut. Quand je suis face à un film où les personnages sont attachants, où l’histoire est bien travaillée et aussi mais surtout que la musique me fait vibrer, le film a déjà gagné mon cœur. Du Coté des réalisateurs que j’aime le plus, je citerais déjà trois réalisateurs qui ont enchantés mon enfance : Steven Spielberg, James Cameron et George Lucas. Coté Français, Luc Besson a lui aussi réussi à me faire ressentir des tonnes d’émotions, que ce soit avec « Léon ou bien Le cinquième élément » . Du coté des mes acteurs préférés, j’en ai beaucoup mais celui qui est plus ou moins la pièce maitresse de ma pyramide des acteurs que j’affectionne, c’est Arnold Schwarzenegger. J’ai grandi avec ses films, je continue encore à les regarder même si en toute objectivité et en ayant l’œil critique, certains ne volent pas haut du coté scénario. Pour les autres, je suis un très grand fan de Sylvester Stallone, Jackie Chan, Tom Cruise, Jean Reno, Mel Gibson, Harrison Ford, Johnny Depp, Jim Carrey, Ben Stiller, Robert Downey Jr et bien d’autres. Du coté actrice, j’ai un très grand penchant pour Sandra Bullock, Charlize Theron, Nathalie Portman, Shailene Woodley, Keira Knightley, Ellen Page. Pour terminer j’ai aussi des films que j’appelle « mes films de chevets et dont je ne pourrai jamais me séparer » : Terminator 2, Les Indiana Jones, Les Star Wars, la trilogie de Retour vers le futur, Gremlins, Edward aux mains d’argent, Forrest Gump, Dark Knight « j’ai oublié de vous dire, j’adore les films de super héros », The Crow, Hook, la saga des Rocky. Je préfère m’arrêter là, on y passerait la journée. En attendant de peut être un jour devenir critique de films, je me joins à l’équipe de Le Coin des Critiques Ciné et en vous donnant une analyse des films que j’ai pu voir, mais aussi mon témoignage, mon ressentit et en parsemant tout cela de photos. Salut à tous et n’oubliez pas d’aller au ciné !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :