Date de sortie 17 octobre 2017 en DVD
De Ryan Bellgardt
Avec Adam Hampton, Kristy K. Boone, Catcher Stair, Katie Burgess, Mike Waugh…
Genre Epouvante-horreur
Nationalité Américain
Musique David Stone Hamilton

L’horreur est le film en lui-même

Synopsis

Adam reçoit une mystérieuse boîte. Dans celle-ci, une créature prête à tuer tous ceux qu’il aime. Seule solution pour se débarasser de la malédiction : donner la boîte à un proche.

Avec un affiche ignoble on pouvait se douter de la qualité de ce film, si on peut le qualifier de film. Car là on est quand même au bord du nanar, ce n’est pas drôle (ce n’est pas le but certes). Pourtant l’idée était bonne, mais dès les premières minutes ça part en sucette. Pourquoi s’infliger de telles choses? Quel était le but de ce film exactement? Car tout est raté non y’a vraiment rien à sauvé. L’affiche représente un monstre, géant qui finalement ne l’est pas tant que ça. Le réalisateur signe ici son premier film, et donc peut t’ont lui pardonner d’avoir pondu ce truc? Difficile à dire, quand on voit le résultat du film. Car tout ne va pas, dans ce film on aurait espéré voir quelque chose qui donne espoir mais non. Est-ce que le réalisateur lui-même croit en son film? On est en droit de se le demander, en tout cas cette chose est à éviter, et je vous explique pourquoi.

En lisant le résumé, on peut se dire, « oui ça peut-être sympa » même si l’affiche est ignoble le concept à l’air sympa. Mais la scène d’ouverture, est déjà ridicule, on ne peut y croire une seconde. Le film commence avec un homme qui possède une boîte, une vilaine bête en sort il tente de la tuer mais n’y parvient pas. Cette dernière tue sa femme, en siège roulant et voilà a quoi ressemblera en gros cette grostesque scène d’ouverture. L’homme remet la boîte, à un de ses proches une vieille dame qui est sa mère je crois c’est dire si c’est un film marquant. En tout cas la boîte se retrouve, dans la famille, ou la vieille dame y vit avec son fils, sa femme et ses deux enfants. Un jeune garçon et une ados tête a claque, normal il en faut une dans ce genre de film. En tout cas, à la première occasion la bête sort de la boîte et tue la vieille femme. Le petit garçon à vu la scène, et bien évidemment les parents ne le croient pas au début, mais ils verront que en réalité leur garçon n’est pas timbré. Alors on nous expliquera vaguement les origines de cette boîte, car il faut trouver au moins  une explication bidon pour donner ne serais-ce qu’un peu d’interêt au film. Les scènes ridicules s’enchaînent cependant, ou le père de famille con comme un balai  désire refiler la boîte a sa maîtresse pour s’en débarrasser la bestiole tue cette dernière avec une telle rapidité, et c’est tellement mal fait. En tout cas, c’est raté la créature revient vers lui, car en réalité il n’était pas si proche de sa maîtresse (eh oui il aime sa femme)…Comme c’est meugnon. Non c’est ridicule, en faite. Bon tant de scènes ridicules, que je ne vais pas toutes les énumére et la fin restera le summum de la débilité. En même temps, le film est déjà à un point de non-retour,  alors à quoi bon stopper le massacre. Car une fois de plus, évidemment le monstre veut en finir avec cette famille, et il se met à grandir comme ça sans raison apparente alors les flics rappliquent et l’inspecteur s’aperçoit que le père disait la vérité, il qu’il n’est plus suspect sur l’enchaînement des morts depuis l’acquisition de la boîte. Le monstre géant est perché sur la maison, et envoie valser les flics et tout ce qu’il y’a. Puis il retrouve sa taille normale va dans la boîte, et on ne comprend pas pourquoi comme tout le film d’ailleurs. Une mise en scène ridicule, avec aucune prise de risque tout est mal filmé ça fait limite amateur c’est dire. Même au niveau des FX, le film se ridiculise surtout a la fin du film, rendant le tout immonde. Cela aurait pu être un nanar, et pourtant non puisque il semble que le réalisateur soit sérieux, du moins on dirait…

Et dire qu’il a fallu trois scénaristes pour ça, c’est à peine croyable. Ecrit par Ryan Bellgardt, Josh McKamie et Andy Swanson, il est possible qu’en écrivant ça ils ont du rire car c’est impossible d’être sérieux a moins d’être sous l’influence d’une forte drogue. Alors que le récit en lui-même est catastrophique, le traitement des personnages l’est autant. On a aucune empathie, pour les personnages tellement ils sont mal écrit il faut aussi dire que les prestations laisse à désiré, alors que les acteurs principaux Adam Hampton et Kristy.K.Boone et j’en passe peine à convaincre le spectateur. Une fois de plus une sortie DTV totalement à côté de la plaque, qui plaira a ceux qui n’en demande pas trop car en plus si ce film souhaite rendre hommage quoi que ce soit et bien c’est raté! Un film qui n’est même pas à voir, si vous n’avez rien à faire.

Bande annonce

Article précédentUne Première bande-annonce pour Avengers: Infinity War
Article suivant5 Films à voir pour Noel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire