• The Bikeriders de Jeff Nichols

          0
          Date de sortie 19/06/2024 Durée (01:56:00) Titre original The Bikeriders Genre Drame Avec Jodie Comer, Austin Butler, Tom Hardy, Michael Shannon, Boyd Holbrook, Beau Knapp, Mike Faist, Norman...
        • Outer Range : Bilan de la saison 2 une série toujours...

          0
          Depuis 2022 Format 50 min Genre Drame, Thriller, Fantastique Créée par Brian Watkins Avec Josh Brolin, Imogen Poots, Tamara Podemski Nationalité U.S.A.   Synopsis Royal Abbott est un éleveur du Wyoming. Il...
        • En juillet sur Netflix

          0
          LES FILMS DE JUILLET D'où l'on vient (1er juillet) Percy Jackson : Le voleur de foudre (1er juillet) Percy Jackson : la mer des monstres (1er juillet) Une...
        • En juin sur Netflix

          En mai sur Netflix

          En avril sur Netflix

        • [Sortie Blu-ray/DVD] Un Silence de Joachim Lafosse

          0
          Sortie : 10 janvier 2024 en salles et 21 mai 2024 en DVD Durée : 1h39 Genre : Drame De Joachim Lafosse Avec Daniel Auteuil, Emmanuelle Devos, Matthieu Galoux,...
        • Les sorties jeux vidéo du mois de juin

          0
          The Elder Scrolls Online : Gold Road The Elder Scrolls Online : Gold Road est l'extension de 2024 de TESO. Elle suit les événements s'étant...
        • L’œuvre de Daryl Delight (spécial Halloween)

          0
          Et si pour Halloween, on parlait un peu de littérature horrifique ? Et si au lieu de parler de H.P Lovecraft, Stephen King ou...
Home Auteurs Publication de Morgane Coudreau

Morgane Coudreau

Morgane Coudreau
7 PUBLICATION 0 COMMENTAIRES
Je suis une jeune femme dynamique et amoureuse de littérature, surtout de poésie. Toujours à cent à l'heure dans mon travail en restauration, je passe tout mon temps libre à regarder films et séries en tout genre. Selon moi, une série de haut vol doit toujours avoir des personnages attachants et un son de folie! Quand aux films, je suis une vraie fille et j'adore pleurer devant un bon vieux film d'amour. J'attends de mon petit écran, un univers complexe qui me procure des émotions intenses. Dans les films que j'affectionne particulièrement, on retrouve "Les jolies choses", "Requiem for a Dream", "Fight club", Un jour", "N'oublie jamais", "Trainspotting"... Je suis sans cesse en quête d'inspiration et de nouveauté.

La Journée de la Jupe, de Jean-Paul Lilienfeld

0

 

Date de sortie: 25 Mars 2009
Réalisateur: Jean-Paul Lilienfeld
Acteurs principaux: Isabelle Adjani, Denis Podalydès, Yann Collette…
Nationalité: France
Genre: Drame

 

 

 

Sonia BERGERAC est une professeure à l’agonie, en dépression de ne pouvoir faire cours de façon normale à des élèves à l’écoute. Elle est en détresse, et ce jour-là elle va craquer. Comme à son habitude, sa classe est dissipée, vulgaire et la pousse à bout de nerfs. Elle finit par découvrir une arme cachée dans le sac d’un élève et la situation dérape. Au bord du gouffre, Sonia prend la classe en otage et y voit l’occasion de reprendre les rênes, et de donner quelques leçons.

« Rien à foutre de Molière, j’veux être footballeur! » Mouss

 

 

Le collège est cerné de policiers et on commence à percevoir l’incompétence totale de la direction face à la violence de ses élèves. Sonia Bergerac se retrouve coincée dans « un panier de crabes » et la situation se dégrade de toutes parts. Cette professeure ne voulait finalement qu’apprendre à ses élèves, se battre pour une laïcité légitime qui les protège et aussi être une femme pouvant porter une jupe sans être qualifiée et insultée de prostituée.

« Ca sera un jour où l’Etat affirme que l’on pourra mettre une jupe sans être une pute! » Sonia Bergerac

Ce film soulève des sujets de société délicats et difficiles à traiter qui se multiplient plus les minutes passent et plus le scénario s’intensifie. Religion, respect, sexualité, racisme, inégalités, violences sexuelles, misogynie, laxisme éducatif, détresse familiale, délinquance… Elèves comme professeurs, on ouvre les yeux sur le fait que tout le monde est en peine et personne ne se comprend car ils sont tous pleins de honte, de préjugés, de peurs, de menaces, de violences, de secrets, de crimes, et surtout de tristesse.

 

 

On est submergé par la difficulté extrême des collèges à tenir le cap, à la tension permanente, au quotidien d’enfants trop tôt confrontés à des problèmes d’adultes, ainsi qu’à leur manque de discernement à force de ne pas vouloir écouter. Isabelle Adjani se transcende et nous offre une sensibilité incroyable, voguant de la professeure au bord du « burn out », à la folie douce d’une preneuse d’otage mais aussi à l’empathique enfant du pays. Elle incarne une magnifique souffrance.

La Journée de la Jupe est un film obscur et succulent de vérités. Un film qui « remue les tripes », qui remet tout sur la table. Un film percutant par sa dernière scène plus que touchante. Un film aux émotions folles, celles que l’on ne veut pas ressentir mais qui portant nous libèrent.

C’est un coup de poing violent!

 

 

Savages, d’Oliver Stone

0

 

Date de sortie: 26 Septembre 2012Réalisateur: Oliver Stone
Acteurs principaux: Taylor Kitsch, Blake Lively, Aaron Johnson,
John Travolta, Benicio Del Toro, Salma Hayek…
Genre: Drame, Crime, Thriller
Nationalité: USA
Interdit aux moins de 12 ans

 

« Sauvage/définition: cruel, inadapté, qui a régressé à l’état originel ».

 

En Californie, Ben et Chon deux amis de toujours, s’aiment comme des frères. Ce sont deux personnages aux antipodes, l’un représenté par le profil de Bouddha et l’autre a plutôt tendance à être Ninja. Leur point commun, O, Ophélie , une « gosse » de riche délaissée par sa maman collectionneuse d’hommes. Un sulfureux triangle amoureux, un business de cannabis à son apogée, jusque là, c’est le paradis.

« L’amour qu’ils ont l’un pour l’autre est bien plus fort, sinon jamais ils ne te partageraient » Helena

Le Cartel mexicain d’Elena Sanchez et son homme de main Lado veulent s’emparer de leur savoir en botanique et de leurs contacts car ils sont considérés comme les meilleurs. C’est la grande surface qui veut faire baisser la tête à l’épicerie fine. Les deux amis sont les «  »gentils méchants » de l’histoire et malgré la cruauté militaire de Chon, Ben n’envisage leurs gains que comme de l’argent « vert », qu’il utilise dans l’humanitaire.

 

 

« Tu veux prendre de la hauteur avant de plonger? » Chon

S’engage alors ce malsain « jeu de mains, jeux de vilains ». Le Cartel s’impose par l’intimidation et frappe où cela fait mal, en kidnappant la belle O. Les deux hommes vont tout faire pour réussir à résister à la violence de ce cartel avec l’aide de Dénis, un agent placé.

« Ce n’est pas parce qu’on s’invente des histoires qu’on échappe à ce que la vie nous réserve » O.

Le film est porté par la narration légère et capricieuse d’Ophélie, elle est nourrie de son amour atypique et de la naïveté de sa jeunesse. Tout au long de l’histoire, il y a de jolies allusions culturelles comme les 7 jours/tâche de Dieu, des films célèbres, ou encore du drame d’Hamlet qui amènent une intelligence subtile à ce polar narcotique.

« Chon dit que la drogue est une réponse rationnelle à la folie » O

 

 

Il y a un savoureux mélange de musique classique comme de rap mexicain, une bande son entre tension et excitation, entre sexe, vengeance et trahisons. C’est envoûtant et cela souligne pleinement cette manière tranchante de filmer des scènes chaotiques. Le casting incroyable, nous ravit. Malgré un John Travolta vieillissant au personnage opportuniste, on se délecte d’une Salma Hayek transportée à la main de fer et évidemment, un Benicio Del Toro fidèle à sa réputation, le vice, la perversité, la folie… Un vrai massacre!

« On ne change pas le monde, c’est le monde qui nous change » Chon

Cette guérilla entre dealers prend bien soin de détruire toute pureté par une espèce de sauvagerie merveilleuse.

Ce film est théâtral, déjanté et à l’humour noir incisif.

 

 

Fou de toi, de Dani de la Orden

0

 

Date de sortie: 26 Février 2021
Réalisateur: Dani de la Orden
Acteurs principaux: Alvaro Cervantes, Susana Abaitua, Luis Zahera…
Genre: Comédie, Romance
Nationalité: Espagnole
Musique: Julio de la Rosa

 

 

Netflix nous gâte avec une comédie romantique de « folie ».

Le film commence sur une rencontre fortuite entre Adri et Carla, une rencontre incroyable qui n’est censée durer qu’une soirée. Un moment intense d’émotions qui ne laisse pas la place à une suite amoureuse classique et ennuyeuse. Leur brève idylle est une nuit de folie et de spontanéité, c’est décapant et délicieusement inspirant. Au petit matin, Carla s’échappe comme Cendrillon à minuit, laissant derrière elle de quoi la retrouver sans le vouloir. Evidemment, Adri tombe follement amoureux.

 

 

Quand il retrouve sa jolie Carla, surprise étant de constater qu’elle réside dans un centre de santé mentale. Notre amoureux éperdu va se faire interner de son propre chef pour la rejoindre sans se douter qu’il ne pourra pas en ressortir si facilement. Il n’est pas au bout de ses peines, et va évoluer dans l’asile avec plus ou moins d’aisance. Pour réussir à sortir, il va apporter son aide à ses compagnons de folie et tout doucement se rapprocher de Carla.

 

 

C’est une romance originale et FOLLE! C’est pétillant et nouveau malgré certains clichés. Les protagonistes sont des génies d’humour et de naturel. Au delà de l’histoire d’amour centrale, les autres personnages sont attachants à souhait. Et découvrir leurs pathologies comme la schizophrénie, la bipolarité, la dépression, les tocs ou même le syndrome de Gilles de la Tourette est particulièrement émouvant. On appréhende ces problèmes d’une toute autre manière, avec un humour délicat et de belles leçons de vie. La différence ici est d’une beauté profonde. C’est une comédie réellement réjouissante, drôle et subtile malgré un sujet difficile à traiter.

A voir et à revoir sans aucune prescription.

 

 

 

Passengers, de Morten Tyldum

0

 

Date de sortie: 28 Décembre 2016
Réalisateur: Morten Tyldum
Acteurs principaux: Jennifer Lawrence, Chris Pratt, Michael Sheen, Laurence Fishburne…
Genre: Science Fiction, Romance
Nationalité: USA
Musique: Thomas Newman

 

 

 

Passengers est un film d’amour dans une ambiance futuriste.

L’Avalon est un vaisseau spatial qui transporte 5000 passagers en hibernation durant 120 ans pour rejoindre une planète vierge nommée Homestead II afin de la peupler et d’y construire une nouvelle vie. Suite à la collision de météorites le vaisseau est endommagé et accumule des défaillances. Un des modules d’hibernation s’ouvre accidentellement, 90 ans avant la date prévue. Jim Preston , mécanicien, va donc vivre à bord complètement seul et livré à lui même pendant 1 an. Il va multiplier toutes les tentatives possibles pour essayer de se rendormir dans son module mais sans succès.

 

 

Désespéré par sa grande solitude, il finit par se prendre d’amour pour une des passagères en hibernation, Aurora Lane, écrivain. Osera t-il réveiller cette magnifique « Belle au bois dormant« ? Sera t-il capable de lui voler sa vie pour pallier sa détresse? Le vaisseau se remettra t-il des dommages causés par la collision? Arriveront ils un jour sur Homestead II?

Ce film est d’un futurisme fascinant. L’espace nous fait rêver, le fait de pouvoir voyager pour repeupler de nouvelles planètes parait tellement séduisant, et l’amour de Jim et Aurora aussi nous transcende. Seulement, l’histoire est longue à poser, cela crée des temps morts, et la solitude de Jim va forcément marquer encore un peu plus ces longueurs. L’espace a toujours fait rêver les petits comme les grands, et là on est presque déçu que cette facette ne soit pas plus exploitée. Il y a quand même des scènes d’action extrêmement grisantes mais qui se laissent légèrement attendre. On aurait voulu plus d’étoiles dans les yeux!

 

 

On retrouve également un accent mis sur la différence sociale dans ce film: Dans un vaisseau immense et ultra moderne, il n’y a que les terriens aisés qui ont accès à des privilèges certains. Même renouveler la vie sur une étoile lointaine devient un business plus que lucratif. Heureusement, on ne verra pas les deux amoureux vieillir sur le vaisseau, et les acteurs grimés pour la fin du film. le dénouement est simplement suggéré et c’est très joliment fait.

C’est une belle histoire d’amour. Un film léger, facile à regarder, pour tous publics et qui fait du bien. Apesanteur maitrisée.

 

 

The Cell, de Tarsem Singh

0

 

Date de sortie: 17 Août 2000
Réalisateur: Tarsem SinghGenre: Thriller, science fiction, Fantastique
Acteurs principaux: Jennyfer Lopez, Vince Vaughn, Vincent D’Onofrio, Dean Norris…
Genre: Thriller, science fiction, fantastique
Nationalité: Germano-américain

 

 

The Cell est un film qui propose deux histoires qui se rejoignent.

La première: Catherine une psychologue du Campbell Center. Elle participe à l’expérimentation d’une méthode de transfert d’esprits à des fins thérapeutiques, pour venir en aide au petit Edouard, dans le coma depuis des années.

La deuxième: Peter Novak du FBI se lance sur les traces d’un terrifiant psychopathe, meurtrier en série et schizophrène. Au moment de lui mettre la main dessus, Carl Stargher est retrouvé dans un coma profond alors qu’il vient tout juste d’enlever une jeune femme et de l’enfermer dans sa cellule de torture.

 

 

Sa façon de tuer et de jouer avec ses victimes suit toujours le même processus et le FBI sait que ses heures sont comptées. Ils vont tout faire pour la retrouver. Jusqu’à rentrer dans l’esprit tordu du tueur grâce à l’aide de Catherine, la psychologue du petit Edouard. Le duo Catherine et Peter va devoir se serrer les coudes pour avancer dans les méandres d’un esprit dérangé et pervers. Mais vont-ils réussir à tirer les vers du nez de Stargher pour retrouver la pauvre Julia Hickson? Car on le sait, dans tous les films de transfert d’esprit et de voyage dans les rêves « ce n’est pas sans risque, quand on meurt en rêve, on meurt en réalité ».

Ce film est perturbant, autant dans ses images psychédéliques, que dans ce que l’esprit nous révèle. On vacille entre le dégoût d’un tueur en série malsain et sadomasochiste, et la peine qu’éprouve la psychologue en découvrant les maltraitances dont a été victime le tueur pendant son enfance innocente. Un sujet délicat qui reste abordé sans opinion marquée. On retrouve un monde onirique, maléfique, flamboyant et sombre à la fois, des paysages fantasques, des scènes tremblantes et de réels moments d’apesanteur.

 

 

Le jeu des acteurs est bon et discret. L’histoire est réellement bien menée, réfléchie et extrêmement cohérente. Malgré de légères longueurs, le scénario nous absorbe entièrement et nous donne un effet de flottement qui convient totalement au film. Le seul bémol, reste cette image très légère, simple et religieuse d’un esprit sain. Cela reste un passage plutôt furtif dans le film, on l’oublie vite et on reste instantanément figé par l’esprit humain si torturé.

The Cell signifie La Cellule : la victime est enfermée dans un cube où elle se noie. Le petit Edouard est bloqué par son esprit. Notre meurtrier  est coincé avec ses démons. L’agent du FBI, lui, est prisonnier de sa culpabilité. Et notre psychologue, elle, est isolée dans son envie d’aider chacune de ses personnes. Ils sont tous à leur manière dans leur cellule!

 

 

 

 

The One, La série du GRAND amour !

0

 

Date de sortie : 12 mars 2021
Réalisateur : Howard Overman
Acteurs principaux : Hannah Ware, Zoe Tapper, Dimitri Leonidas, Amir El-Masry
Genre : Drame, émotion, science fiction et thriller
Nationalité : Britannique/ USA

The One est une série toute récente apparue sur Netflix et réalisée par Howard Overman, le créateur de Misfits (série d’humour noir à se tordre de plaisir).

Il n’existe pour le moment qu’une seule saison de huit épisodes.

Cette série est l’adaptation d’un roman à succès de John Marrs nommé Âmes soeurs.

The One est une série d’amour sur fond d’enquête criminelle. Une mini-série courte mais avec des épisodes intenses.

Nous sommes dans une société où la science a déjà bien évolué comme par exemple sur le sujet de l’amour. Rebecca Webb est une scientifique à la tête d’une gigantesque entreprise qui propose comme produit phare de trouver son seul et unique amour, son « MATCH » grâce à un simple test ADN. Elle vend du rêve, de l’amour, un changement de vie. Elle promet à chaque être humain de lui trouver son âme soeur grâce à la science.

Dans le même temps, l’inspecteur Kate retrouve le corps de Ben l’ancien colocataire de Rebecca Webb dans la Tamise. La directrice de The One est aussitôt suspectée de meurtre. On découvre alors en parallèle une folle et sombre histoire autour de la création de cette entreprise de l’amour. Plusieurs histoires s’entremêlent tout au long des huit épisodes pour arriver au point d’orgue de la série : la vérité sur le meurtre de Ben et tout ce qui l’entoure.

Petit à petit, on va découvrir l’impact que peut avoir la découverte du grand amour sur le quotidien des couples déjà formés. Tout de suite, on réalise à quel point la curiosité humaine et l’ennui du quotidien peuvent être malsains et véritablement nocifs. Tout n’est pas rose et plus on avance dans la série, plus la protagoniste voit l’amour dont tout le monde rêve se rabattre sur elle de façon violente et pleine de conséquences.

On assiste à un véritable combat entre la figure de la série Rebecca et son ennemie jurée Kate l’inspectrice qui va tout mettre en œuvre pour la faire plonger. Ce personnage de Rebecca est central dans l’histoire puisqu’on le voit évoluer de façon extrêmement intéressante et incarné à merveille par l’actrice Hannah Ware.

Même les desseins les plus beaux et les plus purs peuvent pousser l’humain aux plus terribles bassesses.

The One est une série au potentiel formidable. Dans le contexte actuel, c’est un concept qui apporte tellement de sujets à aborder et à approfondir que l’on est presque un peu déçu que l’histoire soit si courte et finalement si légère. Ce sujet du grand amour est très à la mode et inspire bien d’autres séries telles que Soulmates sur Amazon Prime, joli concurrent ! Aussi la saison deux, nous l’espérons, sera plus aboutie pour nous persuader de continuer à croire en l’amour !

The Boys : la série SUPER-choc !

0

 

Date de sortie : 26 juillet 2019The boys – Saison 1 – Les instants volés à la vie
Réalisateur : Eric Kripke
Acteurs principaux : Karl Urban, Jack Quaid, Anthony Starr, Erin Moriarty
Genre : Super-héros (thriller, drame, comédie noire)
Nationalité : Américain
Compositeur : Christopher Lennertz

 

Série télévisée américaine de Super-Héros basée sur la bande dessinée du même nom de GARTH ENNIS et DARICK ROBERTSON. Deux saisons déjà disponibles sur Amazon Prime et la troisième en préparation.

Si vous aimez les supers-héros bien sous tout rapport, parfaits, beaux, forts et tellement généreux… Alors ne regardez surtout pas THE BOYS. Hancock et Deadpool sont des enfants de cœur à côté des personnages de The Boys. C’est la série d’anti-héros la plus poussée au vice.

The Boys, c’est une histoire qui commence comme toutes les séries de héros, avec un civil faible, gentil et naïf. Il voit sa petite amie tuée de façon extrêmement sanglante par un des super-héros en vogue qui est l’idole numéro un du moment. Il choisit de se rebeller contre lui et d’enterrer sa naïveté de terrien banal afin d’exercer sa vengeance. Évidemment, à ce moment précis il rencontre BUTCHER (membre du FBI, sosie parfait de Logan, grincheux et déterminé). Ce flic blessé dans le passé par un super-héros est également en quête d’une tuerie vengeresse. Ensemble, ils s’entourent de délinquants notoires pour réaliser leur larcin. Étonnamment, sur le papier, les méchants deviennent les gentils.

The Boys: O que já sabemos sobre a segunda temporada | OFuxico

Jusque-là, rien d’original, on nous dépeint une histoire épique banale. Seulement, on découvre que le monde est plongé dans une admiration totale pour ces demi-dieux et que cela régit entièrement la société actuelle. L’entreprise VOUGHT emploie un groupe de sept « SUPERS »  pour qui une publicité de folie est mise en place, une image de super-héros au top, la solution des maux de notre monde, c’est vraiment la meilleure chose qui puisse émerger de notre belle planète…

Amazon Prime Video - Fort de son succès, la série The Boys aura son spin-off - Les cultures geek et populaires

Tour d’horizon de nos super-héros…

A TRAIN l’homme ultra rapide, drogué et imbu de lui-même, meurtrier de la petite amie du héros principal Hughie, il trouve cela tout à fait normal d’avoir des pertes civiles quand on sauve autant de monde.

TRANSLUCIDE l’homme invisible, aux ordres du Protecteur, il effectue toutes sortes d’atrocités sans poser de question.

L’HOMME POISSON l’homme de l’océan, un être complexé et si peu sur de lui qu’il agit comme un macho misogyne, pervers et sexuellement violent.

LA REINE MAEVE le bras droit du Protecteur, c’est la wonder woman, belle et forte mais pourtant homosexuelle cachée sous son jolie masque de super héroïne lisse et parfaite, elle est complice des horreurs perpétrées par son chef le Protecteur.

LE PROTECTEUR le DARK superman, surpuissant, surconfiant, blond et parfait mais finalement le pire de tous, narcissique, égocentrique, cruel et prédateur sexuel, pervers et tordu, incestueux et criminel, c’est une véritable abomination.

Et pour finir STELLA la gentille blondinette catholique qui rêve depuis toujours de rejoindre les « SEPT » pour leur énorme bonté, va vite déchanter.

À ces deux aspects de la série vont s’ajouter des histoires complotistes qui viennent encore dégrader l’image de nos somptueux super-héros.

The Boys est la série Antihéros par excellence. Bien ficelée, une part de vengeance, de l’amour inévitablement, une action folle et un humour noir à se damner, aussi noir que ces héros. Un reflet certain de notre société basée sur l’image alors que derrière tout cela, l’intellect est creux, sale et tellement limité. Un univers très complet, sérieux dans sa conception et drôle dans ses situations, avec des personnages autant attachants que détestables, de belles leçons et un souffle de nouveauté dans cet univers de super-puissant. Que nos pieux Superman et Spiderman se réjouissent, ils conservent le bon rôle mais cela fait du bien de voir que nos idoles sont aussi emplis de vices…

À ne pas manquer, c’est jouissif de négativité !!!