Captain Marvel d’Anna Boden et de Ryan Fleck

 

Date de sortie : 6 mars 2019 (2h 04min)
Réalisateur : Anna Boden et Ryan Fleck
Acteurs principaux : Brie Larson, Samuel Jackson, Jude Law, Ben Mendelsohn
Genre : Super-héros, fantastique
Nationalité : Américain
Compositeur : Pinar Toprak

Chercher à faire impressionnant avec une technique vue et revue…

Personnage à l’identité tumultueuse issu de la compagnie éponyme, Captain Marvel a été le nom de plusieurs personnages dans les comics et c’est l’histoire de Carol Danvers, interprétée par Brie Larson (Scott Pilgirm, Le château de verre, Kong Skull Island), que les réalisateurs ont choisi de raconter. Le film commence d’emblée avec une héroïne possédant déjà ses pouvoirs, son background étant dévoilé bien plus tard à l’aide d’un flash-back. On trouve Nick Fury toujours joué par Samuel Jackson (Kong Skull Island, Les Indestructibles 2, Glass), le commandant de la Starforce sous les traits de Jude Law (Spy, Le roi Arthur la légende d’Excalibur, Les Animaux Fantastiques 2) ainsi qu’à la tête de la race des Skrulls, le dangereux Talos interprété par Ben Mendelsohn (Rogue One, Ready player one, Robin des Bois). Le premier écueil du film est sa concentration sur la guerre entre les Krees et les Skrulls, ces derniers ayant un design à peine meilleur que celui de Piccolo dans Dragon Ball Evolution, avec une écriture banale et des personnages manquant fortement d’originalité et de charisme.

Quoi de mieux qu’un chat pour amuser la galerie quand la narration n’est pas à la hauteur ?
Dragon Ball Evolution ? Ah non :’D

Si l’affiche du film claque plutôt pas mal, Brie Larson manque de dynamisme et n’a pas une personnalité assez forte pour rendre son personnage suffisamment intéressant, là où Gal Gadot est clairement à la hauteur côté DC malgré un film Wonder Woman tout juste réussi. Le scénario de Captain Marvel manque d’intérêt et son univers ressemble à une imitation au rabais de classiques comme Star Wars, ou Mass Effect côté jeux vidéo. La technique n’a rien d’exceptionnel et l’humour laisse vraiment à désirer, mention spéciale au chat qui se balade façon vidéo YouTube random pour tout à coup dévorer ce qu’il y a en face en faisant sortir des tentacules de sa tête. Et ce n’est pas le fort sympathique hommage à Stan Lee dans le générique du film qui va le sauver de la médiocrité…

Tu les aimes, mes lentilles volcan achetées à La Fête Pétillante ?

 

Emmanuel Delextrat

Salut à tous ! Fasciné par le monde du cinéma depuis toujours, j'ai fait mes débuts avec Mary Poppins et La soupe aux choux, mais aussi de nombreux dessins animés (courts métrages Disney avec Mickey, Donald et Dingo ; longs métrages Disney avec Alice au pays des merveilles en tête ; animés japonais avec Sailor Moon et Dragon Ball Z ; j'aime aussi particulièrement Batman et Tintin). Mes années 90 ont été bercées par les comédies de Jim Carrey (Dumb & Dumber en tête), ou d'autres films que j'adore comme Les valeurs de la famille Addams, Street Fighter, Mortal Kombat, Casper et Mary à tout prix). C'est pourtant bel et bien Batman Returns qui figure en haut de mon classement, suivi de près par The Dark Knight, Casino Royale, Dragon l'histoire de Bruce Lee ou encore Rambo. Collectionneur, j'attache de l'importance au matériel et j'ai réuni deux étagères pleines de films classés par ordre chronologique. Il va sans dire qu'il m'en reste encore beaucoup à voir...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :