Invasion Los-Angeles de John Carpenter

Sortie 19 avril 1989
Durée 1h 33min
Genre Science fiction, Epouvante-horreur, Action, Thriller
Date de reprise 2 janvier 2019
De John Carpenter
Avec Roddy Piper, Keith David, Meg Foster, George « Buck » Flower, Peter Jason, John Lawrence…
Nationalité Américain
Musique Alan Howarth et John Carpenter

 

Ils sont là depuis longtemps…

 

 

Synopsis

Un ouvrier au chômage découvre un groupe discret qui fabrique des lunettes noires. Intrigué, il en essaie une paire et découvre un monde effrayant : de nombreux humains sont en réalité des extraterrestres aux visages hideux et écorchés ; les panneaux publicitaires ordonnent la soumission dans des termes dignes de Big Brother. Avec un autre ouvrier, il affronte les envahisseurs. Mais quel jeu joue Holly, la séduisante responsable des programmes du canal 54 ?

Comme beaucoup de films, de John Carpenter, Invasion Los-Angeles est un film culte. La science-fiction est un domaine qu’il maîtrise, comme The Thing en 1982, qui ne marcha pas bien à sa sortie et qui est maintenant une référence et l’un de ses films les plus culte. Invasion Los-Angeles de son titre original They Live, raconte l’histoire d’extraterrestres qui vivent sur terre depuis déjà bien longtemps sous une apparence humaine ainsi l’humanité n’y voit que du feu. Ils nous gouvernent sans que nous le sachions, jusqu’à ce que qu’un jour des hommes découvrent la vérité grâce à des lunettes noires, qu’ils ont mises au point et qui révèle les vrais visages des envahisseurs. Des véritables trouvailles scénaristiques, et une réalisation de John Carpenter ingénieuse. Le film parfois fait même rire, avec son personnage principal surtout. Ce film de Carpenter est une référence du cinéma dans le genre SF, qui ne peut qu’inspirer par la suite pour les films du même genre.

John Nada débarque à Los Angeles, sans travail il se rend sur un chantier de travaux et demande s’il peut travailler, le patron est hésitant au début mais finalement accepte. L’homme se met durement au travail, il fait la rencontre de Frank Armitage qui travaille sur le chantier avec lui. Ce dernier lui propose de loger, dans un bidonville le temps de se trouver un logement, puis dans ce bidonville on sert également à manger. Juste a côté de ce bidonville il y a une maison, où des activités suspectes semblent se dérouler John décident alors de s’y introduire. Il y trouve plusieurs lunettes noires, caché dans un carton il semblerait que cette maison abrite des rebelles, mais John ne comprend pas tout de suite quel est leur but. Puis dans la nuit, la maison est évacuée par des hommes étranges, les rebelles fuient tout comme le bidonville qui est évacué et détruit. John retourne à la maison plus tard, cette dernière est vide c’est dans les poubelles d’une ruelle qu’il retrouve le carton contenant les lunettes et enfile une paire. En allant dans la rue il s’aperçoit que certains individus, ont un visage monstrueux. John comprend qu’il s’agit d’extraterrestres, et que ces derniers on prit apparence humaine afin de nous duper et ces lunettes mise au point par les rebelles, permettent de détecter ces créatures. Des policiers qui font partie de ces créatures arrête John, car il est suspecté d’avoir découvert le secret de ces derniers. Mais John se défend il prend les armes des policiers, et ils les tuent et il fuit désormais c’est un homme recherché. Il tente de revoir son collègue Frank, pour lui faire comprendre que les extraterrestres sont sur terre, bien évidemment au début il ne le croit pas. Après une interminable bagarre avec lui, il arrive à lui faire porter les lunettes et il finit par le croire. Ils se réfugient tous les deux, dans un hôtel afin d’établir un plan. Plus tard ils retrouveront les rebelles, qui se battent pour faire découvrir la vérité au peuple. Mise en scène, une fois de plus de John Carpenter le maître dans le domaine du genre, l’ambiance est parfaite ou quelque chose d’inquiétant est mise en place, quand le personnage principal découvre tout. Ces lunettes dévoilent la vérité…toute la vérité de ces choses ou ils cachent des messages derrière des panneaux publicitaires. Car quand on met les lunettes, elles révèlent aussi les messages des extraterrestres, et qu’ils nous manipulent sans que nous, nous en rendions compte. La moindre occasion est bonne, pour ces créatures, pour nous manipuler, même les noms des restaurants, contient des messages. Des messages pour mieux manipulé le peuple, sous leur contrôle, on pourra lire de nombreuses fois le mot « obéir ». La chaîne canal 54, aussi semble être contrôlée par ces derniers, et c’est peut-être à partir de là que tout débute.

Le scénario est de John Carpenter, sauf qu’en réalité c’est plus Frank Armitage car en effet ce nom est un pseudonyme qu’utilise le réalisateur et rappelons que Frank Armitage, est le nom de l’un des personnages du film. Mais Frank Armitage est la base, un pseudonyme emprunté un l’un des héros du romancier H. P. Lovecraft. Le film est adapté d’une nouvelle de Ray Faraday Nelson, dont Frank Armitage s’empare pour une adaptation cinématographique. Comme beaucoup sur ses films, il s’intéresse à la société, car le film s’y intéresse particulièrement c’est ce qui en ressort énormément. La manipulation des médias, satire de cette société pourrissante. Le message est admirablement bien transmis, dès que John enfile les lunettes avec tous ces messages cachés et qui manipulent les humains. Leur projet est de prendre le contrôle de la planète, et personne n’y voit quoi que ce soit, leur plan semble infallible. Il est clair que le film, sert à faire passer un message, dans les thèmes qu’il aborde. Les extraterrestres représentent le gouvernement manipulant, le peuple qui sont aveuglés par des apparences trompeuses. Le film recèle de séquences comiques cependant, la scène quand John et Frank se battent et interminable, on se demande comment ça se finira. Ou encore la scène la plus drôle, quand John insulte, une dame qui en réalité est une créature, raison pour laquelle il l’insulte lui disant qu’elle est moche, quelque chose comme ça. Roddy Piper tient le rôle de John Nada, le personnage principal, Keith David joue Frank Armitage et Meg Foster quant à elle interprète Holly Thompson, une femme bien mystérieuse travaillant sur la chaîne canal 54. Invasion Los-Angles, n’est pas qu’un simple divertissement il est écrit intelligemment en apportant les codes du genre, John Carpenter signe une oeuvre culte une fois de plus.

 

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :