Les rescapés d’Adrien Panek

Pays : Pologne, Pays-Bas, Allemagne
Année : 2019
Casting : Danuta Stenka, Werner Daehn, Radoslaw Chrzescianski, …
Genre : Drame, horreur

Diffusé à l’international sous le nom Werewolf, « Les rescapés » a fait parler de lui lors de ses passages en festival. À l’orée de sa sortie chez Rimini, peut-on dire que ses retours positifs se concrétisent ?

Un groupe d’enfants, tout juste libérés d’un camp de concentration, se retrouvent livrés à eux-mêmes, dans un manoir abandonné, cerné par des chiens loups affamés…

Il y a quelque chose de sec qui se dégage du film, que ce soit par son aspect « survival » assumé ou son contexte historique glaçant, arrière-plan d’un film marqué par l’horreur des adultes. Ceux-ci sont en effet les véritables monstres du récit, responsables de cette seconde guerre mondiale et des atrocités commises ainsi que de la violence des assaillants de ces enfants libérés des camps. Pas étonnant alors qu’il y ait une véritable résilience face à la violence humaine qui nourrisse le métrage en entier, rappelant que l’Homme est un loup pour lui-même.

La libération est dès lors encore porteuse de menace, la nature, alimentée par la sauvagerie humaine, se retournant contre nos héros qui voient en leur refuge un autre lieu de terreur par son cloisonnement. Adrien Panek arrive parfaitement à capter ce sentiment de terreur autre, ce questionnement adolescent sur la nature de l’être et la brutalité qu’elle peut amener, quitte à se diriger vers sa propre destruction. Il y a dès lors quelque chose de frissonnant qui se dégage dans ce film qui, sans tomber pleinement dans le nihilisme, parvient à percer la noirceur de l’humain tout en permettant de réfléchir à une autre voie, apportant un peu de luminosité dans la turpitude idéologique se dressant en fond, vraie menace d’une œuvre passionnante.

C’est donc une belle occasion que cette sortie en DVD chez Rimini de ces « Rescapés », belle œuvre de genre arrivant à sonder en profondeur la noirceur complexe de l’être sans renier toute velléité divertissante ou esthétique. En somme, une bien belle découverte.

Liam Debruel

Amoureux du cinéma. À la recherche de films de qualités en tout genre,qu'importe la catégorie dans laquelle il faut le ranger. Le cinéma est selon moi un art qui peut changer notre vision du monde ou du moins nous faire voyager quelques heures. Fan notamment de JJ Abrams,Christopher Nolan, Edgar Wright,Fabrice Du Welz,Denis Villeneuve, Steven Spielberg,Alfred Hitchcock,Pascal Laugier, Brad Bird ,Guillermo Del Toro, Tim Burton,Quentin Tarantino et Alexandre Bustillo et julien Maury notamment.Écrit aussi pour les sites Church of nowhere et Le quotidien du cinéma. Je m'occupe également des Sinistres Purges où j'essaie d'aborder avec humour un film que je trouve personnellement mauvais tout en essayant de rester le plus objectif possible :)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :