Maps to the stars de David Cronenberg

Sortie 21 mai 2014
Durée 1h 51min
Nationalité Américain
Genre Drame
De David Cronenberg
Avec Julianne Moore, Mia Wasikowska, Olivia Williams, John Cusack, Robert Pattinson, Sarah Gadon, Carrie Fisher…
Musique Howard Shore

 

Hollywwod dans tous  ses états…

Synopsis

A Hollywood, la ville des rêves, se télescopent les étoiles : Benjie, 13 ans et déjà star; son père, Sanford Weiss, auteur à succès et coach des célébrités; sa cliente, la belle Havana Segrand, qu’il aide à se réaliser en tant que femme et actrice. La capitale du Cinéma promet aussi le bonheur sur pellicule et papier glacé à ceux qui tentent de rejoindre les étoiles: Agatha, une jeune fille devenue, à peine débarquée, l’assistante d’Havana et le séduisant chauffeur de limousine avec lequel elle se lie, Jerome Fontana, qui aspire à la célébrité.
Mais alors, pourquoi dit-on qu’Hollywood est la ville des vices et des névroses, des incestes et des jalousies ? La ville des rêves fait revivre les fantômes et promet surtout le déchainement des pulsions et l’odeur du sang.

David Cronenberg, se fait rare au cinéma c’est-à-dire depuis Maps to the Stars, mais il devrait revenir avec un film d’horreur d’après les dernières nouvelles et c’est une bonne nouvelle. Cependant cela permet à son fils Brandon, de pouvoir percer car son film deuxième long-métrage Possessor a remporté le Grand Prix au dernier festival de Gérardmer. Pour en revenir à David Cronenberg, il a signé des quasi-sans faute dans sa carrière, c’est un réalisateur qui s’essaye a tous les genres et ses réalisations sont vraiment particulières. Nombreux sont les films culte, que le réalisateur a signé comme la mouche, crash, Scanners ou plus récemment les promesses de l’ombre sortie en 2007. Maps to the stars est sortie en 2014, déjà sept ans ou le réalisateur s’intéresse cette fois-ci a Hollywood, et ces stars des stars au bord du gouffre pour certaines espérant avoir le prochain rôle dans un film. Un casting extraordinaire, pour ce film de David Cronenberg, qui reste probablement l’un des plus énigmatiques.

Benjie Weiss n’a que 13 ans et il est déjà la star d’un film et doit même jouer dans la suite, le jeune homme sort aussi de désintox et s’en remet peu à peu. Il doit aussi se remettre de son passé, un vécu traumatisant à propos de sa sœur qui est une déséquilibrée qui voulait l’épouser. Réside a Hollywood également Havana Segrand, qui tente de faire à nouveau décoller sa carrière avec l’aide de son coach le Dr Stafford Weiss, qui n’est autre que le père de Benjie Weiss la jeune star. Havana espère trouvé le prochain grand rôle qui relancera sa carrière, mais psychologiquement ça ne va pas elle a d’étranges visions, qui ne peuvent qu’être un frein au relancemment de sa carrière. De plus l’actrice sur le déclin, a dû renvoyé son assistante qui lui volait des choses puis Carrie Fisher elle-même lui trouve une jeune femme qui pourrait être sa nouvelle assistante. Elle engage alors la jeune femme qui s’appelle Agatha Weiss, qui est la sœur de Benjie qui vient juste de débarquer a Los-Angeles il y a quelques jours. Cette dernière, auparavant, était en Floride dans un hôpital psychiatrique, puis étant devenue majeur, elle a pu quitter l’établissement et rejoindre L.A. pour démarrer une nouvelle vie et une occasion de revoir sa famille. Elle commence à débuter son emploi chez Havana et fréquente de temps en temps Jérôme Fontana, un chauffeur qui cherche à devenir comédien. Le retour d’Agatha en ville, ne rassure pas vraiment les parents qui ont peur pour Benjie qui est très fragile psychologiquement et qui pour cette raison voit régulièrement une psychologue. Le retour d’Agatha en ville, commence à avoir des répercussions négatives sur son entourage, a commencé chez Havana puis elle entraînera une fois plus son petit frère dans son délire incestueux. Il est sûr que peu de monde adhèrera, a ce film de David Cronenberg qui aborde à sa façon le monde des stars face à Hollywood. On n’y retrouve cependant la mise en scène du réalisateur, il est d’ailleurs intéressant tout de même de voir Cronenberg aborder un sujet comme ça. Comme souvent dans ses films, on peut y ressentir un malaise dans certaines séquences comme les scènes entre Benjie et sa sœur surtout à la fin ou elle manipule son frère comme dans le passé. Maps to the stars, n’est pas le meilleur film de David Cronenberg, mais c’est une œuvre importante, car à sa façon il dénonce Hollywood et les fausses promesses qu’elle fait a ses stars.

Dans ce récit qu’écrit Bruce Wagner le scénariste, on s’aperçoit qu’Hollywood n’est qu’une fausse promesse pour devenir de grandes stars. On le découvre tout d’abord grâce au personnage d’Havana, qui fut autrefois une actrice reconnue qui n’est aujourd’hui que l’ombre d’elle-même. Elle cherche le rôle qui pourra relancer sa carrière, mais elle n’est plus la même femme que ce soit physiquement ou psychologiquement. Le passé l’a changée, elle est devenue une femme désagréable, parce qu’aussi, Hollywood l’a fait comme elle est. Bruce Wagner développe ses personnages de façon vraiment très intéressante, le personnage d’Havana montre très bien comment Hollywood l’a rendue. Le personnage de Benjie est aussi celui qui est le mieux développé, son passé avec sa sœur le hante et en plus, il doit faire face sa carrière de jeune acteur. Agatha est une jeune femme inquiétante, elle est la sœur de Benjie, elle est instable son père ne la jamais pardonné pour ce qu’elle a fait subir a son frère. Le film aborde l’inceste, en ce qui concerne Benjie et Agatha, la jeune fille manipulatrice entraîne son frère dans cette relation incestueuse qui finira par le détruire. Cette dernière dans le passé, avait déjà commencé à détruire son frère en lui faisant prendre de la drogue, puis elle a ces brûlures qu’elle à qui sont là pour lui rappeler la folie qui l’habite. Si Havana et Benjie sont assaillies par ces visions, c’est parce que Hollywood est responsable de leur état. Comme le fait comprendre Wagner à travers ses personnages, Hollywood n’est pas comme vous l’imaginiez rien n’est glamour et tout rose. David Cronenberg retranscrit tout ça très bien, c’est l’envers du décor. Julianne Moore dans le rôle d’Havana, livre une prestation bluffante une comédienne vieillissante sur le déclin dont la fin est proche. Evan Bird qui interprète Benjie, jeune star au passé douloureux qui commettra l’irréparable. Mia Wasikowska est sans doute, celle qui livre la plus impressionnante prestation elle joue Agatha la sœur psychopathe de Benjie. John Cusack est le Dr Weiss, qui est aussi le coach d’Havana un personnage énigmatique, dans son comportement. Carrie Fisher joue son propre rôle, qui elle-même était rare au cinéma pendant le tournage du film, elle fait une sorte d’auto-critique sur Hollywood que la comédienne connaissait que trop bien. Hollywood empoisonne l’esprit et le film le montre très bien, et les erreurs que commettent les personnages sont nombreuses. Même si Agatha n’est pas comédienne, son esprit est instable, et Hollywood n’y est pas pour rien. Maps to the stars, c’est Hollywood dans toute son horreur tout n’est que meurtre, drogue et inceste rien n’est glamour dans ce qu’on veut nous faire croire. Hollywood veut bien se faire voir, en y montrant strass et pailettes, mais tout est factice, c’est loin d’être du rêve. D’ailleurs Benjie qui sort de cure de désintox a seulement 13 ans, ça ne fait pas rêver même si sa sœur en est la cause. David Cronenberg surprend dans cette image, qui casse Hollywood dans toute sa splendeur.

 

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :