La Guerre des Mondes: Bilan de la série Canal+

Depuis 2019 / 52min / Drame, Science fiction
Titre original : War of the Worlds
De Howard Overman
Avec Gabriel Byrne, Elizabeth McGovern, Léa Drucker, Adel Bencherif, Emilie de Preissac, Natasha Little, Daisy Edgar Jones…
Nationalité Grande-Bretagne

 

 

Synopsis

Des astronomes détectent une transmission émanant d’une autre galaxie, preuve de l’existence d’une vie extra-terrestre intelligente. Quelques jours plus tard, l’humanité est détruite ; seule survit une poignée d’êtres humains qui comprendra bientôt les mystères cachés derrière cette invasion. La série suit la destinée de survivants confrontés à un exode soudain, violent, qui va bouleverser leur vie à jamais.

Surprenant c’est le mot, qui me vint à l’esprit quand Canal+ annonce sa prochaine création originale franco-britannique qui n’est autre que La guerre des mondes. Dernière adaptation en date, le film de Steven Spielberg sortie en 2005 réussi dans son genre ou le film reprend des éléments du livre de HG Wells. Puis canal+ lance sa version, même la BBC lance sa version en même temps plus dans la vision du livre avec les tripodes mais je ne pourrais en dire plus, car je n’ai vu qu’une bande-annonce. La guerre des mondes est une série créée par Howard Overman, on voit que le créateur veut s’éloigner du livre et c’est ce qu’il fait puisqu’il s’agit d’une relecture de l’oeuvre de HG Wells. Une relecture s’est intéressant, mais faut-il que le public suive espérons-le car cette fin de saison laisse entrevoir encore beaucoup de choses.

Catherine Durand travaille dans un centre de recherches, qui a pour but d’entrer un jour si possible avec des êtres venus d’ailleurs. C’est alors qu’un jour elle détecte une transmission, qui provient d’une autre planète. Le signal ne cesse de se rapprocher, les jours suivants il s’avère que cette transmission venant d’une autre planète et en plus une menace. En effet il ne reste que peu de temps, avant que ces derniers arrivent sur notre planète.Il est déjà trop tard , alors que le peuple tente de fuir et de se réfugier sans savoir où aller, des boules de feu se « crashent » un peu partout dans le monde, provoquant des catastrophes. . Après leur arrivée sur terre, les visiteurs s’apprêtent à utiliser une arme contre nous c’est ce que découvre Catherine Durand et pour se protéger il faut être dans des souterrains. En effet les visiteurs vont utiliser une EMI (impulsion electro magnétique), qui en plus de tuer les humains, ils rendent hors d’usage tout appareil électrique ou électronique. Quand ils utilisent l’arme beaucoup meurt (ceux qui n’ont pas pu se protéger) les ennemis ont remporté la première manche. Il ne faudra pas longtemps, pour qu’ils nous attaquent avec des petits robots dôté de quatre pattes armés et nous tirent dessus. Nombreux ils s’infiltrent partout, ils nous traquent et tuent sans pitié. Nous découvrons tout d’abord Catherine Durand, qui découvre la menace qui va s’abattre sur nous. Billy Ward lui est un professeur qui est encore très attaché a son ex-femme Helen Brown. On suit aussi Kariem un migrant ayant débarqué à Calais, qui se glisse dans un camion-citerne pour aller en Angleterre grâce au camion il sera protégé contre l’EMI. Des personnages comme Émily ont une part de mystères, la jeune femme semble avoir un lien avec les visiteurs la jeune fille aveugle retrouvera la vue juste après leur arrivée.

Le premier épisode de la série, nous met rapidement dans l’ambiance grâce à une mise en scène unique. La série possède un rythme lent, pour cette série c’est une grande qualité. Il faudra noter malgré tout ça, quelques lacunes dans l’écriture des personnages qui manque de profondeur et c’est d’ailleurs ce qui posera le plus de soucis. Car la série se focalise beaucoup sur les personnages, comme c’est une relecture c’est une occasion de créer des personnages nouveaux même si certains sont maîtrisés, d’autres manquent de travail. La série se déroule principalement en France et en Angleterre, à Calais et Londres exactement pour situer l’intrigue. On suivra également un personnage britannique, qui doit regagner son pays car ce dernier est en France sur son chemin il croise Chloé jeune mère d’un fils de 15 ans, qui semble avoir un lien avec Émily qui n’est autre que la fille de cet homme. Malgré le fait que ce soit une série téle, elle sait offrir des effets spéciaux correct pas de tripodes dans cette version mais peut-être pour la suite si y a. Côté casting la comédienne française Léa Drucker, brillante dans jusqu’à la garde , semble avoir beaucoup de mal avec son rôle aucune émotion ne se dégage de son personnage même quand cette dernière semble être amoureuse du militaire avec qui elle travaille. Gabriel Byrne interpréte Billy Ward, qui ne cherche qu’à protéger son ex-femme dont il est encore amoureux. On pourra retenir la prestation de Stéphane Caillard, jeune actrice française qui joue le rôle de Chloé, je n’ai pas fait d’erreur elle s’appelle bien Stéphane. Stephen Campbell-Moore interprète Jonanthan, l’homme qui doit regagner son pays accompagné par Chloé et son fils.

La guerre des mondes, dans sa nouvelle version aborde des thèmes intéressants et d’actualité. L’immigration y est abordée avec le personnage de Kariem, qui a fui son pays pour se réfugié en France et ensuite rejoindre l’Angleterre clandestinement. La peur aussi est au coeur du récit, l’humaine face à quelque chose qui le dépasse dont il n’a aucune possibilité de se défendre. À partir du moment où les visiteurs ont utilisé l’EMI, sur notre planète il n’y a que très peu de moyens pour se défendre. D’ailleurs l’EMI avait été un détail utilisé, pour le film de Steven Spielberg en 2005 qui reste l’une des adaptations les plus réussies actuellement, tant dans sa réalisation et les thèmes abordés. Le réalisateur avait intégré les tripodes, puis c’était une version différente du livre mais extrêmement maîtrisée. À part l’invasion des extraterrestres, la version de la guerre des mondes d’Howard Overman est plus qu’une simple relecture. En effet il n’y a pas vraiment de rapport avec le livre, hormis les aliens qui viennent nous envahir. La mise en scène est la plus grande force la série, avec son rythme lent qui colle parfaitement à l’ambiance. La série même avec ses personnages quelques fois maladroitement écrit, possède quelque chose que peu de série peuvent se vanter car il fait souligner que la série est franco-britannique. La guerre des mondes, est une série Canal+ ou la maîtrise est clairement là, il y a des erreurs qui seront espérons-le corrigés dans la deuxième saison.

 

 Ci-dessous le premier épisode en intégralité

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire