Le Secret des Finch de Simon Stone

Réalisé par Simon Stone

Sorti en 2015

Avec Geoffrey Rush, Sam Neill, Miranda Otto

Genre : Drame

 

 

 

L’avis de Nicolas :

 

Après des années d’absence, Christian revient chez sa famille pour assister au mariage de son père Henry. Il renoue avec son ami d’enfance, Oliver et rencontre sa fille et sa femme.
C’est alors qu’il va découvrir un lourd secret qui concerne son père.

Réalisé par Simon Stone et sorti en 2015, Le secret des Finch est une adaptation de la pièce de théâtre Le Canard Sauvage d’Henrik Ibsen.

 

 

Commençant comme une chronique familiale presque basique, le film plonge peu à peu dans un drame sombre pour finir sur un clap de fin dénué d’espérance.
Cette métamorphose stylistique est particulièrement bien introduite. Notamment par la mise en scène de Simon Stone qui est à la fois rude et contemplative.

 

Il alterne entre des plans large qui mettent en valeur la beauté de la nature environnante et des séquences plus intimistes qui vont petit à petit dévoiler les tourments des personnages.

Le spectateur a alors conscience qu’il y a un secret. Cependant, celui-ci ne sera dévoilé qu’à partir de la moitié du film.
Cette façon, de faire provient sûrement du matériau d’origine puisque le moment qui dévoile ce secret est envisagé comme un coup de théâtre.

Même chose pour certains personnages qui connaissent le secret, mais ne le dévoilent pas de manière directe.
Cette façon de faire ne tombe jamais dans une approche qui consisterait à faire du théâtre filmé.

Le casting du film est excellent. Entre Geoffrey Rush ou l’incroyable Sam Neill qui incarnent très bien leurs personnages.

Le Secret des Finch est donc un excellent drame qui est sorti chez Condor films le 13 janvier 2021.

 

L’avis de Liam :

 

On peut remercier Condor de nous partager pareille œuvre passée complètement sous nos radars.

Après des années d’absence, Christian Nielsen revient au domaine familial pour le mariage de son père Henry, riche propriétaire local. Christian renoue alors avec son ami d’enfance Oliver Finch et fait la connaissance de sa femme Charlotte et de sa fille Edwige. Malgré ces heureuses retrouvailles, Christian porte un lourd secret : les révélations qu’il s’apprête à faire menacent de briser la vie de tout son entourage.

 

 

 

Comment le film de Simon Stone a-t-il pu être aussi discret quand on pense à la douleur dans laquelle il nous laisse une fois son visionnage achevé ? C’est une question que nous continuerons à nous poser encore et encore tant on est tout bonnement abasourdi par le résultat final, aussi bien par sa modestie apparente que par la souffrance de sa narration, partagée par des personnages tout autant marqués par la tristesse que de nombreuses formes de ressentiments.

 

 

 

Le drame qui se dessine devant nos yeux en à peine une heure et demie s’avère intime et confronte nos protagonistes à diverses formes de doute, qu’il soit sentimental ou sociétal. Difficile en effet de faire fi de la classe sociale séparant certains personnages et des nombreuses formes de dualité qui s’installent, le tout avec une multiplication de regards s’avérant tous aussi déchirants. On est alors totalement happé par la montée crescendo des tensions entourant ces non-dits douloureux jusqu’à la conclusion dévastatrice et nous laissant aussi bien dans le brouillard que nos héros.

 

 

 

On remercie alors chaleureusement Condor films de permettre à pareil film de connaître une meilleure diffusion tant on s’en veut d’être passé à côté. Tout s’y avère si déchirant que le tourment provoqué par « Le secret des Finch » se révèle surprenamment profond, assez pour nous hanter pendant un bon moment…

Nicolas Perreau

Le cinéma c'est ma vie !! J'aime beaucoup de réalisateurs, Ridley Scott, David Lynch, Bong Joo Ho, Hayao Miyazaki etc... Et mon film ultime c'est Blade Runner ! Bonne lectures de mes modestes articles !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :