Aller à la barre d’outils

Les demoiselles de Rochefort de Jacques Demy

Pays France
Année 1967
Casting Catherine Deneuve, Françoise Dorléac, Danielle Darrieux, …
Genre Comédie musicale

Qui veut partir dans un voyage tout en couleurs à Rochefort ?

Delphine et Solange sont deux jumelles de 25 ans, ravissantes et spirituelles. Delphine, la blonde, donne des leçons de danse et Solange, la rousse, des cours de solfège. Elles vivent dans la musique comme d’autres vivent dans la lune et rêvent de rencontrer le grand amour au coin de la rue. Justement, des forains arrivent en ville et fréquentent le bar que tient la mère des jumelles. Une grande foire se prépare et un marin rêveur cherche son idéal féminin…

Ce qui frappe d’abord dans le film de Jacques Demy, c’est son aspect très coloré et réjouissant. On se retrouve ainsi rapidement face à une pure sucrerie cinématographique, de celles dont les images nous remplissent de joie et de bonne humeur avec un plaisir non feint. Les numéros dansants et chantants s’insèrent avec tant de facilité dans un quotidien à priori banal mais rempli de rêves qu’ils se font plus passionnés, plus renversants encore émotionnellement.

Ainsi, autour des héroïnes titres se dessinent des destinées diverses liées les unes aux autres par leurs quêtes respectives, leur besoin d’amour afin de se sentir complets et dont les moments d’euphorie ne peuvent que naître de façon musicale. Y a-t-il meilleur moyen d’exprimer ses sentiments, ses doutes, ses peines et ses joies que par la musique ? Mais plus que des numéros prodigieux, ce sont des beaux personnages qui se dessinent, tous et toutes sublimés par la caméra de Jacques Demy, en amour total pour ses protagonistes.

Et comment lui reprocher cela ? En effet, « Les Demoiselles de Rochefort », c’est un moment d’euphorie cinématographique, de délicieux marivaudages par moments frustrants mais d’une satisfaction telle. C’est une grande œuvre qui nous promène dans un voyage en couleur pendant moins de deux heures dans un monde où tout semble si beau, si doux, si parfait…

Liam Debruel

Amoureux du cinéma. À la recherche de films de qualités en tout genre,qu'importe la catégorie dans laquelle il faut le ranger. Le cinéma est selon moi un art qui peut changer notre vision du monde ou du moins nous faire voyager quelques heures. Fan notamment de JJ Abrams,Christopher Nolan, Edgar Wright,Fabrice Du Welz,Denis Villeneuve, Steven Spielberg,Alfred Hitchcock,Pascal Laugier, Brad Bird ,Guillermo Del Toro, Tim Burton,Quentin Tarantino et Alexandre Bustillo et julien Maury notamment.Écrit aussi pour les sites Church of nowhere et Le quotidien du cinéma. Je m'occupe également des Sinistres Purges où j'essaie d'aborder avec humour un film que je trouve personnellement mauvais tout en essayant de rester le plus objectif possible :)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :