Adoration de Fabrice Du Welz

Sortie 22 janvier 2020
Durée 1h 38min
Genre Thriller, Drame
De Fabrice Du Welz
Avec Thomas Gioria, Fantine Harduin, Benoît Poelvoorde, Laurent Lucas, Charlotte Vandermeerch, Peter Van de Begin…
Nationalités Belge, Français
Musique Vicent Cahay

 

L’amour rend aveugle…ou presque

 

Synopsis

Paul, un jeune garçon solitaire, rencontre Gloria, la nouvelle patiente de la clinique psychiatrique où travaille sa mère. Tombé amoureux fou de cette adolescente trouble et solaire, Paul va s’enfuir avec elle, loin du monde des adultes…

Le cinéaste Belge, Fabrice Du Welz, commence vraiment à se faire un nom, et c’est loin d’être un débutant pourtant. Cette année il signe Adoration, qui raconte une histoire d’amour entre deux adolescents son film précédent était un film sur le thème de la vengeance avec Message from The king, qui hélas pour ma part de m’a pas convaincu. Le film était certes intéressant, mais la narration n’était pas à mon goût mais le film n’était pas mauvais pour autant. Pour ce qui est du reste, de sa filmographie, je n’ai pas vu tous ses films mais il faudra que je rattrape tout ça avec des films tel que Calvaire ou encore Alléluia. Fabrice Du Welz, s’adonne à des styles différents à chacun de ses films l’horreur avec Calvaire, l’action avec Message from The King (encore qu’action, on pourrait plus dire thriller). Avec Adoration on est dans un drame, racontant l’histoire entre deux ados confrontés au monde extérieur, un film qui révèle deux jeunes comédiens talentueux dont Thomas Gioria révélé avec le film Jusqu’à la garde. La jeune Fantine Harduin, est incroyable. Fabrice Du Welz n’hésite pas à montrer, cette histoire d’amour destructrice ou un jeune garçon est prêt à tout, par amour. Un film intimiste ou Fabrice Du Welz, filme avec passion cette histoire.

Paul vit avec sa mère, il n’a pas de père sa mère travaille, dans un hôpital psychiatrique a quelque mètre de chez lui. Le jeune garçon, passe ses journées en pleine nature, il soigne même un oiseau, blessé et fait comme si ce dernier lui parlé. Un jeune garçon assez solitaire, avec une mère qui travaille peut-être trop. Un jour Gloria une jeune fille, débarque dans l’établissement, ou travaille sa mère elle semble avoir de sérieux problèmes, à son arrivée elle se débat violemment car elle refuse d’aller dans cet établissement. Elle s’échappe puis en courant elle tombe sur Paul, où quelque chose se passe pour lui il voit quelque chose en cette jeune fille. Puis cette dernière est rattrapée par ses parents, le lendemain la jeune fille prend la mauvaise habitude de fuir et elle va a la rencontre de Paul, qui est avec son oiseau. Il passe un moment ensemble, ou des liens se créés avant que cette dernière ne soit retrouvée par le personnel soignant. Au fil, de ces quelques jours les liens entre Paul et Gloria sont toujours plus fort, mais l’établissement est au courant des liens qu’ils ont créés, et la directrice convoque la mère de Paul et ce dernier. Elle informe qu’ils ne peuvent être amis, et que Gloria est imprévisible et peut-être dangereuse. Mais le jeune garçon, ayant des sentiments forts pour Gloria, n’en restera pas là. La nuit il entre dans la chambre de la jeune fille, quand elle n’est pas là. Il attend que cette dernière arrive, car elle s’est échappée, il dispose des clés de la chambre pour que Gloria soit libre. Quand elle revient, il se montre et elle est étonnée et ils quittent la chambre. Alors qu’ils s’échappent, ils tombent nez à nez, avec la directrice qui demande à Gloria de retourner dans sa chambre en se débattant avec cette dernière, elle la pousse la directrice tombe alors du haut des escaliers. Il est fort possible, que cette dernière soit décédée, Paul et Gloria fuient, et passe la nuit dans les bois. Gloria souhaite rejoindre, la Bretagne où elle veut rejoindre quelqu’un de sa famille, elle demande àPaul et ce dernier accepte. Ils entament alors un voyage, ou Paul, malgré l’amour qu’il porte à cette jeune fille, va se rendre compte qu’elle est bien plus déstabilisée qu’il ne le pensait. L’amour rend aveugle, ou presque Gloria est malade psychologiquement, on pense au début que son oncle la mit dans cet établissement pour se débrasser d’elle la faisant passer pour une folle. Mais elle a réellement des problèmes, et Paul ne se rend pas immédiatement compte des problèmes de la jeune fille. Elle commet des actes, graves et au fur et mesure Paul, ne sais plus comment géré tout ça il est prisonnier de cet amour destructeur. La mise en scène, offre des moments pleins de douceur, voire poétique entre ces deux jeunes gens face à l’inconnu. Ils font des rencontres, ou Gloria commet des actes irréparables que Paul ne peut contrôler. L’évolution que prend le voyage, au fil du temps devient pour le jeune garçon plus difficile. La réalisation s’intéresse que très peu aux adultes, ont les verras mais que très peu seulement quand ils recherchent les enfants au début. Car ce sont Paul et Gloria, leur histoire qui est vraiment mise en avant.

L’amour est évidemment, le thème principal aborder qui se trouve au coeur du film un scénario écrit Fabrice Du Welz, Vincent Tavier et Romain Protat. Un scénario qui aborde un amour, entre deux ados, un amour fort mais au final destructeur car partout ou passe Gloria elle commet des actes qui semble irréparable. Destructeur aussi parce que, Paul accepte tout de la jeune fille même après s’être rendu compte de ce qu’elle est, on y décèle aussi une forme de peur chez Paul. Cette peur peut-être, parce qu’elle peut lui faire mal et le détruire, mais c’est surtout ce comportement qu’elle a envers lui elle lui demande même de tuer une poule a un moment, pensant que cette dernière l’espionne et qui a était envoyé par son oncle. Il y a une scène avec Benoît Poelvoorde, aussi très intéressante ou il héberge les deux ados. Il interprète Hinkel, un homme au passé douloureux, où Thomas semble bien à ses côtés. L’écriture est bien maîtrisée, dans le développement des personnages mais aussi dans leur traitement, ainsi que cette évolution de cette histoire d’amour où Paul ne pourra se détacher. Thomas Gioria interprète Paul, Fantine Harduin joue Gloria, Laurent Lucas peu à l’écran joue l’oncle de Gloria l’acteur fétiche de Fabrice Du Welz, comédien que j’avais découvert dans la série Les revenants. Même s’il est peu à l’écran, Benoît Poelvoorde est exceptionnel qui tient un rôle très touchant. Adoration est une oeuvre, pleine de sensibilité où Fabrice Du Welz maîtrise sa mise en scène jusqu’au bout.

 

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :