Revoir Paris d’Alice Winocour

Date de sortie 07/09/2022 Au cinéma
Durée (01h45)
Titre original Revoir Paris
Réalisé par Alice Winocour
Avec Virginie Efira , Benoît Magimel , Grégoire Colin , Maya Sansa , Nastya Golubeva Carax , Amadou Mbow , Souleymane Touré , Ema Zampa , Clarisse Makundul , Jean Pierre Horcholle
Genre Drame
Nationalité France
Musique Anna Von Hausswolff

 

Le jour ou Paris s’arrêta

Synopsis

A Paris, Mia est prise dans un attentat dans une brasserie. Trois mois plus tard, alors qu’elle n’a toujours pas réussi à reprendre le cours de sa vie et qu’elle ne se rappelle de l’évènement que par bribes, Mia décide d’enquêter dans sa mémoire pour retrouver le chemin d’un bonheur possible.

L’année, 2022 aura était marqué par trois films, sur les attentats du 11 novembre, et Revoir Paris et l’un d’eux par la réalisatrice Alice Winocour qui nous avait offert Proxima en 2019 voilà presque quatre ans, film sublime tenu par Eva Green. Dans son dernier film Alice Winocour, s’intéresse d’une façon plus intimiste aux attentats du 11 novembre, ou Virginie Efira brille une fois de plus. L’année 2022 fut très importante pour Virginie Efira, car cette dernière a été l’affiche de pas mal de film une comédienne reconnue pour son talent. Dans Revoir Paris, elle joue une femme, qui vit avec le trauma d’une attaque terroriste, mais comment faire pour se reconstruire ? On est très loin, de la réalisation de Proxima, même si c’est un personnage féminin au cœur du récit sauf qu’ici, c’est une femme meurtrie qui s’est retrouvée face à un déluge de violence. La scène de l’attaque fait froid dans le dos, car le réalisme est saisissant même si c’est court, mais suffisant. Puis le but d’Alice Winocour n’est pas de nous montrer, cette attaque, mais nous montrer le personnage de Mia qu’interprète Virginie Efira, face à un trauma dont il est difficile de se défaire.

Mia vit avec Vincent à Paris, elle travaille comme traductrice russe pour la radio, le soir après une journée de travail elle et Vincent mangent au restaurant. Mais Vincent quitte le repas précipitamment, appeler d’urgence sur son lieu de travail, car il est médecin à l’hôpital. Mia se retrouve seule, et quitte le restaurant, mais plus tard, il se met à pleuvoir, alors Mia se réfugie dans une brasserie attendant que la pluie cesse. La brasserie est bondée de monde, elle est alors placée dans une autre salle, il y a beaucoup d’ambiance. Elle aperçoit un homme, qui fête son anniversaire avec ses collègues de boulot, il la remarque et il semble intrigué par Mia. Elle se rend aux toilettes, après s’être mis de l’encre sur les mains, c’est à son retour que des coups de feux retentissent, il y a des hurlements, Mia s’allonge au sol à plat ventre, et tente de ramper pour échapper aux assaillants. Des corps tombent sous ses yeux, il y a beaucoup de sang, Mia se fait passer pour morte sinon elle aurait fait partie des victimes décédées. Après quelques mois passés, chez sa mère, afin de se remettre de ce drame, Mia est de retour à Paris, mais le trauma est toujours présent. Elle se rend dans la brasserie, ou a eu lieu l’attaque et découvre qu’un groupe de victime se rejoint ici, afin de parler. Mia souhaite se souvenir, de certaines choses concernant ce jour-là, car le choc lui a fait oublier ce qui s’est réellement passé durant l’attaque.

Elle est accusé par une des victimes, de s’être réfugié dans les toilettes laissant les autres se faire tuer, mais Mia sais que tout ça est faux. Au fur et à mesure, des souvenirs refont surface, comme cet homme et Mia caché dans un placard du restaurant, il lui tenait la main et la rassuré, et elle veut retrouver cet homme. Pour ce souvenir, il faut donc passer par le passé aussi douloureux, soit-il, Mia voit sa vie de couple se dégrader, et sa rencontre avec Thomas, l’une des victimes l’homme qui fêtait son anniversaire va changer sa vie. Ces deux personnages, qui ne se connaissait pas, vont se rapprocher l’un de l’autre. Revoir Paris nous montre l’une des attaque de cette nuit du 11 novembre, des attaques coordonné qui ont eu lieu, dans des endroits précis de la ville. Mais le film lui nous fait suivre Mia, une femme survivante de cette attaque, qui a eu lieu dans une brasserie de la ville. La mise en scène nous montre dans ses premières minutes, une Mia heureuse loin du trauma qu’elle va subir. Alice Winocour filme l’attaque, même si cette dernière est courte, elle est extrêmement saisissante, et reste un véritable choc.

C’est Alice Winocour qui est à l’écriture du scénario, avec Jean-Stéphane Bron avec qui elle avait déjà travaillé sur ses longs-métrages précédents, elle collabore également avec Marcia Romano. La reconstruction de soit, est aborder, c’est le thème principal d’ailleurs, mais comment se reconstruire après un tel drame ? Sa rencontre avec Thomas, sera importante, car il sera un élément important pour elle, un soutien, car il a subi comme elle cette attaque et ses jambes le font souffrir, il porte une broche à l’une d’elles. Quand elle est auprès de lui, on voit qu’elle se sent bien. Elle établit des liens également avec des victimes, au sein de ce groupe. Parmi ce groupe, il y a Félicia, elle n’est pas une victime directe, mais ses parents sont mort, lors de l’attaque, et Mia va l’aider a traversé ses blessures. Ce qui est intéressant aussi, c’est aussi de découvrir que Mia n’était pas seule, et qu’elle cherche l’homme avec qui elle était. Le film est parfois contemplatif, quand Alice Winocour filme la ville cette dernière meurtri qui reprend le cours de sa vie, tandis que la douleur est toujours présente. Le film est fort en émotion, il livre des images fortes dont il est difficile de retenir ses larmes. La séquence ou elle retrouve, le jeune homme avec qui elle était est très émouvante, elle l’a cherché si longtemps et quand il la reconnaît, on ne peut qu’être ému. La relation entre Mia et Thomas, est aussi parfaitement abordée, deux victimes qui se rapprochent après ce drame. Parfois, pourtant, les scénaristes semblent oublier Thomas, pour passer sur d’autres personnages, peut-être parce qu’il y en a trop. Le traitement de Mia est brillant, et même Thomas si malgré parfois, il est oublié.

Mais les scénaristes s’intéressent également à d’autres personnages, ils prennent le temps de s’y intéresser un peu comme Félicia, une jeune fille qui se remet difficilement de la mort de ses parents. Puis d’autres victimes, ont la parole sur ce jour-là, ou étaient-elles ? Que faisaient-elles ? Alice Winocour sublime son long-métrage, avec des images des plus belles, elle arrive à émouvoir le spectateur, puis la musique s’harmonise parfaitement, et on la doit à Anna Von Hausswolff qui elle aussi est brillante. Virginie Efira est parfaite, elle interprète Mia, Benoît Magimel joue Thomas une rencontre qui va changer la vie de Mia. Grégoire Colin interprète Vincent, l’homme qui partage la vie de Mia. Amadou Mbow joue quant à lui Assane, le jeune homme qui était avec Mia lors de l’attaque. Revoir Paris aborde le trauma, mais aussi la reconstruction de soit à travers un personnage habilement écrit, ou l’émotion est quasi-omniprésente. Alice Winocour brille une fois de plus, dans cette réalisation, qui est probablement l’une des plus belles de l’année 2022, dans le cinéma français.

Bande annonce

 

Détails du Blu-ray

Rapport de forme ‏ : ‎ 1.85:1
Dimensions du colis ‏ : ‎ 17 x 13.8 x 1.4 cm; 70 grammes
Audio description : ‏ : ‎ Français
Réalisateur ‏ : ‎ Alice Winocour
Format ‏ : ‎ Cinémascope, Couleur
Durée ‏ : ‎ 1 heure et 43 minutes
Date de sortie ‏ : ‎ 11 janvier 2023
Acteurs ‏ : ‎ Virginie Efira, Benoît Magimel, Grégoire Colin, Maya Sansa, Amadou Mbow
Doublé : ‏ : ‎ Français
Sous-titres : ‏ : ‎ Français, Français
Langue ‏ : ‎ Français (DTS-HD 5.1), Français (DTS-HD 2.0)
Studio ‏ : ‎ Pathé
ASIN ‏ : ‎ B0BHSQKR9X
Pays d’origine ‏ : ‎ France
Nombre de disques ‏ : ‎ 1

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :