Heavy Rain a 10 ans !!

Date de sortie : 18 février 2010
Développeur : Quantic Dream
Concepteur : David Cage
Genre : Film interactif

Nationalité : Français
Compositeur : Normand Corbeil
Console d’origine : PlayStation 3

À mon ami Cédric Pinson alias « Kewzhin » ou encore « Lawpeytte », avec qui je partage la passion du jeu vidéo depuis déjà 10 ans

Il y a dix ans, un monument du jeu vidéo français débarquait en exclusivité sur PlayStation 3 pour consolider une ludothèque qui se faisait de plus en plus conséquente. Aboutissement de la vision émotionnelle et cinématographique du média chère à David Cage, Heavy Rain sublimait le concept déjà avant-gardiste de Fahrenheit pour une nouvelle expérience mêlant scénario solide à embranchements et gameplay variant largement les QTE et les choix à conséquences plus ou moins déterminantes.

À cette époque où les consoles de salon de septième génération étaient encore perçues comme décevantes par les gamers à cause de la timidité des innovations et des productions qui devenaient de plus en plus commerciales, au point de déchaîner de lourdes déceptions au sein même de sagas mythiques comme Metal Gear et Resident Evil, Heavy Rain faisait partie de ces jeux qui osaient bouleverser les codes pour mettre une véritable claque aux joueurs qui n’en attendaient qu’un simple divertissement expérimental.

Avec un scénario policier pourtant classique et malgré une certaine lourdeur dans les déplacements, Quantic Dream est parvenu à profondément marquer l’histoire grâce à des acteurs fortement impliqués dans leur rôle et à de nombreuses scènes alternatives selon les choix effectués, les actions réussies et la survie des quatre personnages jouables, le tout sublimé par l’intensité des musiques de Normand Corbeil et par une intrigue obligeant à une méfiance envers le moindre individu croisé.

Son succès a rapidement inspiré d’autres studios ayant mis à profit leur propre patte artistique pour concevoir des jeux similaires, à commencer par Telltale Games avec plusieurs jeux issus de comics comme The Walking Dead et The Wolf among Us, mais aussi Dontnod et son surprenant Life is Strange, ainsi que Supermassive Games qui joue sur les codes du slasher avec Until Dawn. Et si Heavy Rain a agacé bon nombre de joueurs férus de salles d’arcade en 2010 pour son statut hybride de film interactif, c’est bien parce que son succès lui a valu beaucoup de publicité tout en ayant su poser le débat de la frontière entre cinéma et jeu vidéo. Après tout, d’aucuns disaient de Dragon’s Lair en 1983 qu’il s’agissait d’un jeu vidéo et non d’autre chose, quand bien même le gameplay était autrement plus limité.

Emmanuel Delextrat

Salut à tous ! Fasciné par le monde du cinéma depuis toujours, j'ai fait mes débuts avec Mary Poppins et La soupe aux choux, mais aussi de nombreux dessins animés (courts métrages Disney avec Mickey, Donald et Dingo ; longs métrages Disney avec Alice au pays des merveilles en tête ; animés japonais avec Sailor Moon et Dragon Ball Z ; j'aime aussi particulièrement Batman et Tintin). Mes années 90 ont été bercées par les comédies de Jim Carrey (Dumb & Dumber en tête), ou d'autres films que j'adore comme Les valeurs de la famille Addams, Street Fighter, Mortal Kombat, Casper et Mary à tout prix). C'est pourtant bel et bien Batman Returns qui figure en haut de mon classement, suivi de près par The Dark Knight, Casino Royale, Dragon l'histoire de Bruce Lee ou encore Rambo. Collectionneur, j'attache de l'importance au matériel et j'ai réuni deux étagères pleines de films classés par ordre chronologique. Il va sans dire qu'il m'en reste encore beaucoup à voir...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :