Daylight de Rob Cohen

Daylight de Rob Cohen avec : Sylvester Stallone ,Dan Hedaya ,Jay.O.Sanders ,Viggo Mortensen ,Sage Stallone ,Amy Brenneman …

bon

Sylvester Stallone au fond du tunnel.

Synopsis

A l’heure de pointe en fin d’après-midi, tous les banlieusards de New York rentrent chez eux et empruntent le tunnel qui relie Manhattan au New Jersey. Quand, parmi les embouteillages, une voiture zigzague à vive allure pour échapper à la police. C’est l’accident, et un convoi chargé de produits toxiques est percuté de plein fouet. Une violente explosion secoue le tunnel. Les quelques survivants de cet enfer vont tenter de retrouver l’air libre.

DHS-_Stan_Shaw_&_Sylvester_Stallone_in_Daylight Amy Brenneman, Sylvester Stallone

Réalisateur de Marco Polo prochainement, Rob Cohen est un réalisateur touche-à-tout qui a du bon comme du mauvais, c’est lui même qui, en 2001, avait réalisé le premier Fast and Furious pour enchaîner l’année suivante avec xXx où il dirige une nouvelle fois Vin Diesel. Dernier film en date cette année même avec Un Voisin Trop Parfait avec Jennifer Lopez qui n’a apparemment pas connu le succès, mais Rob Cohen c’est ça, du bon et du mauvais. Il est aussi responsable du meilleur Fast and Furious, que je place à égalité avec celui de James Wan.
Daylight est le deuxième film de Rob Cohen juste après Dragon, L’Histoire de Bruce Lee. C’est un film catastrophe qui se déroule dans un tunnel, après son effondrement causé par l’explosion d’un camion contenant des déchets toxiques.

0ckn877s3VIgeyODio6InU2eMI8@600x340 4d783cc5cbcf4

Après avoir fait connaissance avec les personnages rapidement on rentre assez vite dans l’action et tant mieux, pourquoi y passer deux heures, Stallone est un chauffeur de taxi, ancien sauveteur qui bien entendu sera le Superman de ce film. Même si les effets spéciaux sont impressionnants on est tout de même moins éblouis qu’à l’époque il faut l’avouer, mais ça reste sympathique. L’effondrement du tunnel est très réussi, tous les effets spéciaux du film ont même le mérite d’être réussis, à l’époque on aurait pu dire « parfaits » mais non ils ne le sont pas car certains donnent un effet dégueulasse mais ce n’est pas pire que les tonnes de CGI qu’on nous donne à bouffer à Hollywood où les studios actuels ne jurent que par ça et sur certains films c’est une horreur.

4181_4 daylight_39 Daylight-2553-4ed396567b9aa107f4000cf3-1322534193

Les personnages sont plutôt bien traités, on n’écarte pas le fait qu’il y ait des personnages tout de même abrutis. La palme revient à Viggo Mortensen qui joue Roy Nord, un riche publicitaire qui veut jouer les héros pour sortir du tunnel et quand Stallone lui dit de ne rien tenter celui-ci ne veut rien entendre et on se doute évidement du sort funeste qui l’attend. Un personnage qui aurait sans doute mérité un meilleur traitement, mais quand on voit les rôles que Mortensen a joués, il n’y a pas de doute, celui-ci est l’un de ses moins bons. Stallone reste égal à lui-même, qui vient au secours de ces pauvres gens prisonniers une petite équipe de survivants qu’il guide vers la sortie dont certains ne sortiront même pas vivant. Ce périple vers la sortie est bien filmé et les situations dramatiques s’enchaînent assez bien.
Le visionnage en Blu-Ray est conseillé car il est retravaillé et offre un rendu beaucoup plus fin. Avec Daylight, Rob Cohen signe un film catastrophe avec les codes habituels qui vont avec le héros principal et les clichés du genre qu’on fini par voir a peine .

Daylight11 daylight_58035_25429 daylight-1996-08-g

La scénariste Leslie Bohem signe l’écriture du scénario des personnages bien écrit hormis celui de Viggo Mortensen, le riche publicitaire con comme ses pieds mais a part ça ,la scénariste nous livre un scénario qui respecte parfaitement les codes du genre du films catastrophe du très bon et du ridicule mais le résultat est loin d’être mauvais bien au contraire. Stallone héros du film ,nous livre une bonne prestation où il joue son rôle comme il faut, le reste du casting reste assez méconnu, on peut y voir tout de même Sage Stallone, fils de Sylvester dans le rôle d’un taulard, il est décédé en 2012 à l’âge de 36 ans.
On pourra aussi retenir l’interprétation de Amy Brenneman qui tient le rôle féminin le plus important du film et s’en tire très bien, nous livrant une prestation très correcte. N’échappant pas à certaines erreurs scénaristiques ou encore de mise en scène, Rob Cohen livre avec Daylight une réalisation réussie, qui, sans en faire trop, nous captive et divertit et c’est tout ce qu’on demande .

Relecture : Guillaume Musial

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :