Date de sortie 14 août 2013 (1h 50min)
De Neill Blomkamp
Avec Matt Damon, Jodie Foster, Sharlto Copley, Alice Braga, Diego Luna, William Fichtner, Wagner Moura, Brandon Auret …
Genres Science fiction, Action, Thriller
Nationalité Américain
Musique: Ryan Amon

 

Le faux paradis ?

 

Synopsis

En 2154, il existe deux catégories de personnes : ceux très riches, qui vivent sur la parfaite station spatiale crée par les hommes appelée Elysium, et les autres, ceux qui vivent sur la Terre devenue surpeuplée et ruinée. La population de la Terre tente désespérément d’échapper aux crimes et à la pauvreté qui ne cessent de ne propager. Max, un homme ordinaire pour qui rejoindre Elysium est plus que vital, est la seule personne ayant une chance de rétablir l’égalité entre ces deux mondes. Alors que sa vie ne tient plus qu’à un fil, il hésite à prendre part à cette mission des plus dangereuses – s’élever contre la Secrétaire Delacourt et ses forces armées – mais s’il réussit, il pourra sauver non seulement sa vie mais aussi celle de millions de personnes sur Terre.

 Neill Blomkamp nous avait ébloui avec District 9. Alors qu’on attend une éventuelle suite, le réalisateur imagine une nouvelle histoire avec « Elysium« . Alors que District 9 fut acclamé par la critique, Elysium ne connut pas le même succès. Il s’agit de son deuxième film, et on peut dire ce qu’on voudra mais en seulement deux films, le réalisateur maîtrise le genre. Elysium n’est pas parfait, mais pas mauvais pour autant, car on crache un peu trop facilement sur ce film ambitieux. Neill Blomkamp propose quelque chose de nouveau, comme District 9. Peut-être trop confiant, il y livre un film se déroulant dans un futur où les riches on fuit la planète pour vivre sur la station spatiale « Elysium », tandis que les pauvres sont restés sur terre. La terre en ruine et surpeuplée et ne convient plus depuis longtemps aux gens fortunés. Beaucoup de gens trouveront ce film trop manichéen, mais pourtant il ne l’est pas plus qu’un autre. Neill Blomkamp traite son sujet comme il faut. Même si le résultat n’est pas parfait, on n’en voudra pas au réalisateur d’avoir de l’ambition et de proposer du nouveau en terme de S.F.

 

 

Max, après avoir fait de la prison, travaille en usine à L.A. Nous sommes dans le futur, la terre est en ruine et surpeuplée. Les riches, eux, vivent sur Elysium, une station spatiale luxueuse que dirige la secrétaire à la défense Jessica Delacourt. Max est un jour victime d’un accident grave a son usine, et reçoit une forte dose de radiations. Examiné, il ne lui reste plus que 5 jours à vivre. Le seul moyen de guérir est sur Elysium qui dispose d’un appareil capable de soigner les maladies graves. Pour ça, il doit exécuter une mission à hauts risques auprès de Spider, avec qui il avait déjà travaillé dans le passé. Un homme pas très honnête qui organise des vols clandestins vers Elysium, et qui échoue à chaque fois. Dans cette mission, Max doit porter un exo-squelette, mais pour le porter, il subit une sérieuse chirurgie. Son but sera de dérober des données dans la tête de John Carlyle, le patron de l’usine où il travaillait. Max est traqué par Kruger, un homme de main de Delacourt légèrement psychopathe qui avait été viré par le conseil, mais ce dernier n’en fait qu’à sa tête et a bien l’intention d’éliminer Max et ceux qui l’aident. Neill Blomkamp, après District 9 qui fut un véritable succès auprès de la presse et du public, réalise un autre film de S.F avec toujours de l’ambition derrière. On pourrait presque dire qu’il s’agit d’un film expérimental car le réalisateur, avec ce film tout comme District 9, apporte du neuf à la science-fiction. Le réalisateur aborde aussi les classes sociales, les riches puis les pauvres. On voit que riches sont heureux sur Elysium, et ont payé des milliers pour y vivre, tandis que les pauvres vivent sur une terre ruinée et surpeuplée.

 

Ce qui attire sur Elysium, c’est que cette station spatiale possède des « medbox », des cabines capables de régénérer les cellules du corps, et ainsi de guérir une personne atteint d’une maladie grave. Max souhaite s’y rendre pour pouvoir guérir. Durant son périple, il croise la route de son amie d’enfance Frey, qu’il va mettre en danger. Voilà un peu comment Neill Blomkamp imagine le futur, pas forcément si loin de notre présent. Les riches on l’argent nécessaire, et sont donc bien traités, alors que les pauvres, eux, doivent se contenter de vivre sur une planète pourrissante. Le réalisateur aborde habilement comment les classes sociales sont divisées. Elysium est le luxe, et le seul moyen de pouvoir s’y rendre en n’étant pas riches est le voyage clandestin, qui n’arrive jamais à destination, car il est éliminé en cours de route. Une mise en scène brillante, mais où le réalisateur semble vouloir aller trop vite à certaines séquences, ce qui est un peu dommage. Tout comme District 9, Blomkamp aime insérer quelques images gores, notamment sur la fin avec Kruger qui est le méchant du film, plus que Jodie Foster car il a son côté psychopathe. Neill Blomkamp nous livre une vision du futur se rapprochant de la réalité, avec en héros un personnage fort intéressant qui peine à vouloir remonter la pente. Le film brille aussi par ses effets-spéciaux, les plans sur Elysium sont époustouflants, même les premiers plans sur Los-Angeles en ruine. On ne retiendra évidemment pas que ça, car les scènes d’action sont aussi grandioses et offrent un visuel réussi en tous points. Le film a ses défauts, comme tout film, mais les ‘haters’ l’ont descendu sans arguments réels. Blomkamp n’eut hélas pas le succès de son prédécesseur et l’ambition est pourtant bien présente.

 

 

Pour le scénario du réalisateur, il a l’intelligence de renouveler le genre S.F avec une histoire originale. Ce ne sont pas ici les personnages qui donnent le plus d’importance au long-métrage, mais l’histoire en elle-même. En effet, le récit se situe dans le futur, tout comme District 9. Le réalisateur maîtrise son écriture, le futur qu’il montre est loin d’être désirable l’idée de diviser les pauvres et les riches et une bonne idée car cela s’approche un peu de notre présent dans un contexte différent, bien entendu. Egalement, l’idée des voyages clandestins fait penser à l’actualité du moment par rapport aux migrants. De bonne idées scénaristiques dans l’ensemble. Le traitement des personnages s’en sort plutôt bien également : Max, un travailleur victime d’un employeur négligeant, qui se transforme en machine de guerre, aidé par une amie d’enfance, et ayant des sentiments l’un pour l’autre. Les méchants sont terriblement bien écrits, comme Kruger, homme de main de Delacourt, femme sans pitié prête à tout pour repousser les pauvres. Kruger est sous les ordres de Delacourt, et la folie l’habite et ne lâche rien : il veut Max mort et fera tout pour ça. Un film brillant aussi par son casting, avec un Matt Damon jouant Max, le comédien fétiche de Neill Blomkamp, est Sharlto Copley qui joue Kruger, militaire psychopathe sans pitié. On retiendra la prestation de Jodie Foster, efficace en grande méchante du film. Avec sa mise en scène brutale, Blomkamp éblouit une fois de plus. La fin semble un peu trop vite expédier et trop facile c’est un peu dommage. Elysium reste cependant un film ambitieux, où le réalisateur ose et offre du renouveau dans le genre, ce qui fait du bien.

Relecture : David

 

Bande annonce


Article précédentLes sorties cinéma du 05 juillet
Article suivantLes petites victoires de Mélanie Auffret, sortie Blu Ray et DVD
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici