Il est de retour de David Wnendt

Que se passerait-il si Adolf Hitler arrivait au vingt et unième siècle? C’est la question que se pose le roman de Timur Vernes en 2011 et par extension, l’adaptation cinématographique de celui-ci, sorti en Allemagne en 2015. Ainsi, le Fürher se réveille dans un parc de Berlin à notre époque. Voyant à quel point l’Allemagne s’est détourné de ses « valeurs », il décide de revenir en politique afin de sauver son pays.

Er-ist-wieder-da

« Il est de retour » (« Er ist wieder da » en langue originale) commence comme une comédie assez boufonne, plus proche du Dictateur de Sacha Baron Cohen que celui de Chaplin voir même, pour rester avec l’acteur anglais, de Borat, avec ses scènes tournées en caméra cachés avec de vraies réactions de passants croyant faire face à un humoriste. Celles-ci sont mélangées à une intrigue évidemment fausse suivant un journaliste qui cherche à aider Adolf en croyant lui aussi faire face à un imposteur. En effet, il est impossible que le dictateur soit revenu d’entre les morts pour propager à nouveau ses idées politiques, n’est ce pas?

ErIstWiederDa5

Sous ses apparences de comédie parfois lourde (la scène recopiant « La Chute »),  il y a une véritable réflexion sur l’imagerie qu’a pris Hitler et la politique en général. Ainsi, certains sont passés d’une peur de connaître à nouveau la seconde guerre mondiale à une réutilisation à outrance de sa figure à des fins humoristiques (« Kung Fury »par exemple). Les atrocités commises sont assez souvent reléguées de côté, entre négationnistes et « Plus personne ne voterait pour un mec comme Hitler ».

ErIstWiederDa3

Et là, « Il est de retour » prend des allures terrifiantes. En replaçant les propos d’Adolf Hitler dans notre époque et en les réajustant, on s’étonne à retrouver des similitudes avec des discours populistes (ce mot qui devrait être positif car signifiant à l’écoute du peuple mais devenu péjoratif grâce à certains politiciens extremistes). Dans un final d’un pessimisme rare, le film de David Wnendt nous interroge sur certains politiciens populaires aux discours racistes et intolérants promettant n’importe quoi au peuple pour finir au pouvoir ( #DonaldTrump).

ErIstWiederDa6,

Au final, s’il n’est pas d’un grand intérêt cinématographique, « Il est de retour » est une bonne comédie, surpassant une bonne partie de la production française dans le domaine ( ce qui n’est pas difficile au vu de certains étrons distribués) et se révèle comme un film grand public n’hésitant pas à pousser à la réflexion politique. Car ,comme nous le rappelle la fin, les germes laissées par le dictateur ne se trouvent pas qu’en Allemagne…

ErIstWiederDa7

Liam Debruel

Amoureux du cinéma. À la recherche de films de qualités en tout genre,qu'importe la catégorie dans laquelle il faut le ranger. Le cinéma est selon moi un art qui peut changer notre vision du monde ou du moins nous faire voyager quelques heures. Fan notamment de JJ Abrams,Christopher Nolan, Edgar Wright,Fabrice Du Welz,Denis Villeneuve, Steven Spielberg,Alfred Hitchcock,Pascal Laugier, Brad Bird ,Guillermo Del Toro, Tim Burton,Quentin Tarantino et Alexandre Bustillo et julien Maury notamment.Écrit aussi pour les sites Church of nowhere et Le quotidien du cinéma. Je m'occupe également des Sinistres Purges où j'essaie d'aborder avec humour un film que je trouve personnellement mauvais tout en essayant de rester le plus objectif possible :)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :