J’ai tué ma mère – Un film de Xavier Dolan, avec Xavier Dolan, Anne Dorval, Suzanne Clément.

Sorti le 15 Juillet 2009, 100 minutes. Nationalité : Canadien. Genre : Drame.

19129627

De quoi parle J’ai tué ma mère ?

Hubert Minel a 17 ans. Et il déteste sa mère. Ce film relate les relations conflictuelles entre le fils et sa mère, montrant ainsi leurs manipulations, leurs actions, leurs regrets, leurs souhaits, leur amour, et leur haine. Alors qu’il découvre l’amour, la drogue, le sexe et l’amitié, Hubert reste obsédé par la haine qu’il a envers sa mère.

332137090608anne-dorval-tue-ma-mere_8

Xavier Dolan signe avec J’ai tué ma mère son premier film en tant que réalisateur. Depuis, on ne cesse de parler de lui, que ça soit en bien ou en mal, pour ces films ou son caractère. Mais c’est avec ce film que tout a commencé. Il faut également savoir que ce film a été projeté à la 41ème Quinzaine des Réalisateurs lors du Festival de Cannes en 2009. Il y a récolté trois prix sur les quatre. Il a également, a cette occasion, été l’objet d’une standing ovation de plus de huit minutes. Autant dire que ce film a réellement été apprécié. Mais vaut-il tout cet amour ?

83f2bff2addbfc439c17badcd2a98497 Jai-tu_-ma-M_re-0

Disons ce qui est, pour un premier film, J’ai tué ma mère est bon. Très bon même. En effet, de nombreux réalisateurs ont commencé par faire des film moyens, voire très moyens. Là, ce n’est pas le cas. Xavier Dolan mise tout sur l’émotion, dégagée par la trame originale et par le jeu des acteurs. Je dis bien « trame originale » et non « intrigue » : le film n’a pas vraiment une intrigue avec de multiples rebondissements, mais plutôt une trame de départ, une idée originale en constant développement jusqu’au dénouement. Cette histoire peut sembler jouer sur la corde sensible en permanence, mais c’est plutôt qu’elle se développe et se retranche dans les recoins les plus extrêmes sur ce thème. Le jeu des acteurs reste quand même l’atout principal du film : Xavier Dolan et Anne Dorval misent sur un jeu simple, basé sur l’émotion. Ils ne tentent pas d’en faire « des caisses », mais plutôt de jouer avec le ton juste. Ainsi, dans ce film, la tenue des acteurs (leurs attitudes, regards, …) est essentielle et primordiale, car c’est en fait sur tout cela que repose le film.

fcedf115bf005055e4ba4d00abda6e3f jai-tuc3a9-ma-mc3a8re

En conclusion, pour son premier film, Xavier Dolan tape fort. Le français québécois va en rebuter plus d’un, mais si l’on accepte de passer outre, nous entrons dans l’univers de Xavier Dolan et découvrons ce superbe film, méritant amplement ses critiques positives.

EN SOMME :

POINTS POSITIFS :

Jeu des acteurs

Trame originale

Photographie

POINTS NÉGATIFS :

Joue peut-être sur la corde sensible quelques-fois


Article précédentThor de kenneth branagh
Article suivantKubo, le nouveau travail de titan des studios Laïka
David, 21 ans, à l'accent chantant du sud, libraire en devenir. Mes goûts cinématographiques sont variés, je ne déteste aucun genre. Cinévore, sérivore, ouvert à toutes critiques, mais avis tranché. Au niveau séries, je suis vraiment accro à Grimm, Orange is the new black, How to get away with murder, Friends, HIMYM, et bien d'autre encore. Je lis enfin de plus en plus d'ouvrages à propos du cinéma, de films et de cinéastes. Certains avis à propos de ces livres sont disponibles sur ce site.

Laisser un commentaire