L’armée des ténèbres par Sam Raimi

L-armee-des-tenebres-2

Pauvre, pauvre Ash… A peine a t-il réussi à survivre aux créatures qu’il a malencontreusement libéré qu’il se retrouve coincé en l’an 1300. Pour pouvoir rentrer à son époque, il devra prouver sa bravoure au roi Arthur et récupérer le Nécronomicon ex mortis, le tout en causant le moins de dégâts possibles sur son chemin…

20519648

La saga « Evil Dead » est en soi assez particulière car elle évolue au fil de chacun de ses volets pour donner des oeuvres à l’adn semblable mais différentes dans leur façon d’être. Ainsi, si le premier « Evil Dead » se voulait sérieux mais devint drôle dans son outrance, sa suite/remake » Evil Dead 2″ embrase son humour cartoonesque pour virer vers le gore potache et en allant plus loin dans sa mise en scène déjà remarquable (la poursuite de Ash par le démon dans la cabane en est un parfait exemple). Pour cette « Armée des ténèbres », « Evil Dead 3 » continue dans sa volonté humoristique en abordant le thème de la quête chevaleresque.

3054-evil-dead-3-l-armee-des-tenebres

Empli de gags en tout genres transformant notre héros en punching ball humain, « Evil Dead3 » prolonge sa veine comique mais limite son gore à quelques saillies afin de mieux aborder son histoire dans le domaine de l’aventure presque familiale. On sent un profond amour de Raimi dans ces récits de chevaliers ainsi que dans le stop motion à la Ray Harryhausen (ce qui était aussi le cas dans « Evil dead 2 »).

3078-evil-dead-3-l-armee-des-tenebres

Constituant encore un bricolage tels ses oeuvres précédentes au vu d’un budget trop limité pour son imagination débordante, « L’armée des ténèbres » accumule les scènes cultes et hilarantes (le « boomstick », l’affrontement de Ash et de ses clones de petites tailles, sa lutte contre le Evil Ash) tout en permettant à Raimi de faire un spectacle pouvant toucher un public que le gore des deux volets précédents pourrait repousser. Il réarrange ainsi sa saga pour apporter une touche « mythologique » tout en gardant ce qui faisait le charme des mésaventures de notre héros maladroit.Cette maladresse légendaire  est accentuée par une fin alternative préférée par son créateur qui l’abandonnera néanmoins dès la conception de l’assez bonne série « Ash vs Evil Dead » pour lui préférer son final d’origine.

evil_dead_3_23_fin

Bref, si certains effets spéciaux ont légèrement vieillis, cela n’empêche pas « L’armée des ténèbres » d’être, comme tout les volets d’Evil Dead (remake sérieux compris), hautement recommandable. Il n’y a qu’un mot pour résumer tout cela: Groovy…

Liam Debruel

Amoureux du cinéma. À la recherche de films de qualités en tout genre,qu'importe la catégorie dans laquelle il faut le ranger. Le cinéma est selon moi un art qui peut changer notre vision du monde ou du moins nous faire voyager quelques heures. Fan notamment de JJ Abrams,Christopher Nolan, Edgar Wright,Fabrice Du Welz,Denis Villeneuve, Steven Spielberg,Alfred Hitchcock,Pascal Laugier, Brad Bird ,Guillermo Del Toro, Tim Burton,Quentin Tarantino et Alexandre Bustillo et julien Maury notamment.Écrit aussi pour les sites Church of nowhere et Le quotidien du cinéma. Je m'occupe également des Sinistres Purges où j'essaie d'aborder avec humour un film que je trouve personnellement mauvais tout en essayant de rester le plus objectif possible :)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :