Date de sortie 15/03/2023 Au cinéma
Durée (01h33)
Titre original 65
Réalisé par Scott Beck , Bryan Woods
Avec Adam Driver , Ariana Greenblatt , Chloe Coleman , Nika Williams , Brian Dare
Genre Science-fiction, Action
Nationalité États-Unis, Canada

 

 

Synopsis

Après un terrible crash sur une planète inconnue, le pilote Mills découvre rapidement qu’il a en réalité échoué sur Terre… il y a 65 millions d’années. Pour réussir leur unique chance de sauvetage, Mills et Koa l’unique autre survivante du crash, doivent se frayer un chemin à travers des terres inconnues peuplées de dangereuses créatures préhistoriques dans un combat épique pour leur survie.

Dans 65 la terre d’avant, Adam Driver affronte des dinos après que son vaisseau se soit crashé sur la terre à l’époque des dinosaures. Derrière la caméra Scott Beck et Bryan Woods deux réalisateurs qui ont toujours travaillé ensemble spécialisé dans le cinéma d’horreur avec deux films avant celui-ci une sortie en salle donc ici est une première pour eux. Mais les deux réalisateurs ne sont pas méconnus, car ils sont les scénaristes du film sans un bruit de John Krasinski. On pense forcément à Jurassic Park si les dinos sont dans ce film, mais pourtant le récit est bien différent autant dire même que ça n’a rien à voir avec la saga. Le film se déroule à l’époque des dinosaures quelque temps seulement avant que les astéroïdes ne mettent fin au règne de ces animaux. Sam Raimi est à la production du film et ce n’est pas pour ça que film est forcément bien reçu, car en effet, le film a du mal à convaincre pour plusieurs raisons. Il est certain que le film est loin d’être parfait et il faut admettre qu’Adam Driver y est beaucoup pour quelque chose cependant, le film de Scott Beck et Bryan Woods arrive à captiver malgré ses lacunes évidentes.

Mills est un pilote, il vit sur une planète avec sa femme et sa fille, mais il doit partir en mission pour deux ans ou il espère trouver ce qui pourra peut-être sauver sa fille. En plein voyage dans l’espace une pluie d’astéroïdes le réveil et le vaisseau se retrouve gravement endommagé avec à bord beaucoup de passagers en cryo-sommeil Mills ne peut rien faire et il est contraint de se crasher sur la planète ou le vaisseau se dirige. À son réveil, il s’aperçoit qu’il a une blessure et il examine l’étendue des dégâts et découvre que tous les passagers sont morts, il tente d’envoyer un message d’alerte espérant être secouru. Il met une combinaison afin d’aller dehors, mais l’air est respirable. Il découvre plus tard qu’un passager est encore en vie il extirpe alors une jeune fille du caisson ou elle se trouvait. À son réveil, elle est peu causante et ne parle pas la même langue que Mills ce qui ne facilite pas la communication.

Mills est sur une planète inconnue qui est en réalité la terre, mais il y a 65 millions d’années, c’est-à-dire au temps des dinosaures. Mills et la jeune fille se retrouvent alors face à des monstres agressifs. Ils doivent donc rester prudents, car la menace, peut-être, n’importe où. Le but de Mills est de rejoindre l’autre partie du vaisseau qui comporte un petit vaisseau de secours, ce dernier est au sommet d’une montagne et il faut beaucoup marcher avant d’y arriver. Accompagner de Koa la jeune fille Mills va devoir la protéger de tous les dangers qui règnent sur cette planète hostile. Les dinosaures manquent dans ce film où il est censé y en avoir plus, car au final ils n’y sont que très peu. Si la mise en scène est loin d’être désagréable, elle n’est pas non plus extraordinaire. Scott Beck et Bryan Woods ont seulement pour but de divertir et cela se voit, car ce qu’on regrette, c’est que le film manque cruellement de développement. Si les dinosaures sont peu présents, ils restent impressionnants puis les effets-spéciaux sont plutôt maîtrisés.

Ce qui pose problème dans le film, c’est que le traitement des personnages est très peu travaillé puis Mills et cette jeune fille ne sont pas humains donc que sont-ils en réalité ? Car rien ne sera dit sur ce qu’ils sont, donc ils sont humain. On sait juste que Mills est quelqu’un qui a une femme et une fille gravement malade et qui est condamné. Mills et Koa ont une apparence humaine, ce qui est illogique puisque ces derniers ne sont pas humains (normalement) et de plus, ils n’existent pas encore vu que le récit se déroule il y a 65 millions d’années. Les réalisateurs sont scénaristes du long-métrage, mais ils semblent peu intéresser par ce qui devrait paraître logique, car s’ils ont une apparence humaine, cela semble logique pour eux, mais on ne voit pas où ça l’est. Le concept de 65 avait de quoi séduire surtout quand les dinosaures sont à l’honneur et ça ne se refuse pas surtout après l’ignoble dernier Jurassic World. Le deuil de Mills est mal abordé et aurait mérité plus de travail. Il est de même pour cette jeune fille qui accompagne Mills elle manque aussi de développement. On a du mal à avoir de l’empathie pour ces deux personnages, car justement, ils manquent de développement. Adam Driver est l’une des valeurs sûres du film, car au final, il apporte ce qu’il y a de mieux. La jeune Ariana Greenblatt s’en sort bien aussi malgré tout. Ce qu’on espérait de 65, c’est qu’il soit bien plus qu’un simple divertissement, car le concept se révélait intéressant, mais Scott Beck et Bryan Woods se plantent et livre un film banal.

 

Bande annonce


Article précédent[Sortie Blu-ray/DVD] Milliardaire pour un jour de Frank Capra
Article suivantEvil Dead Rise : Les premiers avis sont arrivés !
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire