Date de sortie 17/11/2021 Au cinéma
Durée (01h39)
Titre original Antlers
Réalisé par Scott Cooper
Avec Keri Russell , Jesse Plemons , Jeremy Thomas , Graham Greene (II) , Scott Haze , Rory Cochrane , Amy Madigan , Cody Davis , Sawyer Jones , Arlo Hajdu , Glynis Davies , Dorian Kingi , Andy Thompson , Jesse Downs , Dendrie Taylor , Emily Delahunty , Katelyn Peterson
Genre Horreur, Thriller
Nationalité États-Unis
Musique Javier Navarrete

 

Scott Cooper tente de faire peur

Synopsis

Dans une petite ville minière de l’Oregon, une institutrice et son frère policier enquêtent sur un jeune écolier. Les secrets de ce dernier vont entraîner d’effrayantes conséquences.

Le réalisateur Scott Cooper s’essaye au cinéma d’horreur, pour la première fois et ce n’est pas une totale réussite. Même si des choses fonctionne, le film possède des défauts peut-être même trop. Pourtant Scott Cooper est loin d’être un mauvais cinéaste, il nous avait livrer les Brasiers de la colère, ou encore Hostiles que je n’ai pas eu l’occasion de regarder. Produit par Searchlight Pictures, qui n’est autre que Disney, Affamés est une sorte de film mort-né, et ce ne fut pas évident pour le réalisateur comme tournage. Le film le plus médiocre de sa carrière probablement, mais pourtant il n’est pas responsable. Le film s’en tire avec quelques qualités honnorables, le film s’inspire de la légendaire créature amérindienne Wendigo, en n’entrant que très peu dans les détails exact. Le film suit le personnage de Julia Meadows, un femme institutrice revenu dans sa ville natale qui cherche a comprendre l’étrange comportement de l’un de ses élèves. Si la première partie du long-métrage se révèle intéressant, la deuxième est décevante.

Dans l’Oregon dans une petite ville minière, un père de famille Frank Weaver  laisse  son fils attendre dans la voiture tandis qu’il est dans l’ancienne mine de la ville qui sert de repère pour son trafic de drogue avec son associé. C’est alors que les deux hommes entendent un hurlement inhumain, qui provient de la mine. Bien vite ils sont attaqué, par une créature. Quelque jours plus tard, une femme Julia Meadows revient dans sa ville natale pour être institutrice elle vit chez son frère qui est devenu shérif il y a peu de temps. Ce dernier a postuler après le départ, de l’ancien shérif parti en retraite. Dans la classe il y a Lucas, un jeune garçon au comportement étrange, et Julia pense que ce dernier est victime de maltraitance comme elle étant jeune. Un jour elle se met a le suivre, et le jeune garçon lui parle mais elle n’apprendra pas grand chose, seulement qu’il a un petit frère. En réalité Lucas nourri son père malade, qui est devenu un monstre et qui subit une transformation, son petit frère très malade est avec son père enfermé dans le grenier a double tour. Quand la directrice de l’école veut en savoir plus, elle entre dans la demeure des Weaver et arrive a pénétré dans pièce, puis elle est dévoré par le père qui se transforme en une monstrureuse créature. Libéré la créature va semer la terreur, dans petite ville et semé des cadavres. La mise en scène nous met rapidement dans l’ambiance, c’est assez glauque et la photographie de Florian Hoffmeister donne beaucoup de crédit au film. La scène d’ouverture reste efficace, car pour laisser le mystère on ne verra que l’ombre de la créature. La créature du Wendigo est une légende, dont le cinéma ne s’est intéresser que très peu, dans son film Scott Cooper adapte la nouvelle de Nick Antosca qui est egalement le producteur du film.

A l’écriture du long-métrage : les scénaristes Nick Antosca auteur de la nouvelle The Quiet Boy, dont le film est adapté, on n’y retrouve aussi Scott Cooper le réalisateur et Henry Chaisson. Si les scénaristes s’intéressent au début au traitement de Julia Meadows, par rapport a son passé ou on apprend qu’elle était battue par son père. Même si elle vie avec ce traumatisme, ce dernier n’est pas suffisement mis en avant et manque cruellement de développement. Son frère aussi Paul, qu’elle a rejoint parce que ce dernier lui manquait manque aussi de développement car lui aussi semble vivre avec les blessures du passé. Puis comment un jeune garçon, comme  Lucas peut-il vivre de cette manière seul chez lui, avec un père et petit frère prisonnier dans un grenier sans qu’un adulte ne se soucie de sa vie. Cependant la terreur que que vit, le jeune garçon est bien retranscrite, ainsi que la solitude a laquelle il est confronté. Il a aussi la responsabilité de ne peut pas libéré un père, qui va se transformer en monstre. Pourtant disposant d’une écriture avec des qualités, les scénaristes bâcle la fin comme ils s’en fichait et c’est vraiment dommage. Keri Russell s’en tire plutôt bien, dans le rôle de Julia Meadows, Jesse Plemons interprète quant a lui Paul le frère de Julia. Le jeune Jeremy T. Thomas joue Lucas, le jeune garçon terrifié face a un père qui n’est plus ce qu’il était. Affamés est la première expérience horrifique de Scott Cooper, qui hélas est loin d’être prometteur même si Guillermo Del Toro est malgré tout a la production.

 

Bande annonce


Article précédentBushwick de Cary Murnion et Jonathan Milott
Article suivantX : Bande annonce VF de la nouvelle production horrifique A24
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire