Blindspotting de Carlos López Estrada

Date de sortie 03/10/2018 Au cinéma
Durée (01h35)
Titre original Blindspotting
Réalisé par Carlos López Estrada
Avec Daveed Diggs , Rafael Casal , Janina Gavankar , Jasmine Cephas Jones , Tisha Campbell-Martin , Utkarsh Ambudkar , Wayne Knight , Kevin Carroll , Lance Holloway …
Genre Drame, Comédie
Nationalité États-Unis

 

 

Synopsis

Encore trois jours pour que la liberté conditionnelle de Collin prenne fin. En attendant de retrouver une vie normale, il travaille comme déménageur avec Miles, son meilleur ami, dans un Oakland en pleine mutation. Mais lorsque Collin est témoin d’une terrible bavure policière, c’est un véritable électrochoc pour le jeune homme. Il n’aura alors plus d’autres choix que de se remettre en question pour prendre un nouveau départ.

 

En 2018 Carlos López Estrada réalisa son tout premier long-métrage, avec Blindspotting, qui révéla des acteurs alors peu connus. C’est aussi la révélation du réalisateur, qui livre une œuvre importante. En 2020, il sort son deuxième long-métrage avec Summertime, puis en 2021 Raya et le dernier dragon qu’il co-réalise pour Disney. Blindspotting est un film à part, car il oscille entre comédie et dramatique et le fait très bien. Après le film, une série adaptée du film a vu le jour, mais elle ne suit pas le personnage principale du film. La série se déroule six mois après le film, ou l’intrigue suit le personnage d’Ashley la petite amie de Miles le meilleur ami de Collin qui est incarcéré, ce qui n’est pas étonnant vu son comportement dans le film. Le film lui suit Collin qui sort de prison, et qui est en liberté conditionnelle, il ne lui reste que trois jours avant d’être totalement libre. Ce dernier est alors témoin d’une bavure policière, qui le hante et va le pousser à se remettre en question. Blindspotting est un film fort, qui emprunte une direction inattendue pour mieux nous surprendre a sa séquence finale très bouleversante.

Collin sort enfin de prison, et il est sous conditionnel durant trois jours et ne doit donc commettre rien d’illégal. Durant ces trois jours de probation, il doit également respecter le couvre-feu fixé à 23 h, il passe ses courtes soirées avec son meilleur ami Miles, il travaille également avec lui comme déménageur ou Val leur donne les missions de déménagement. Cela fait longtemps que Collin a des sentiments pour Val, mais il ne sait comment s’y prendre avec elle d’autant plus que cette dernière n’est pas venue le voir une seule fois quand il était en prison. Un soir, alors qu’il rentre du boulot, il est en arrêt à un feu rouge et un homme déboule devant son camion, il est poursuivi par un policier alors qu’il lui échappe le policier tue l’homme dans le dos sous les yeux de Collin. Un autre policier arrive sur les lieux, et demande a Collin de partir. Depuis cet incident, Collin ne peut oublier ce qu’il a vu et ça le hante, si bien que ça le perturbe tous les jours.

Lors d’une soirée Miles, emmène un revolver et provoque une violente bagarre, et Collin lui en veut, car ce dernier est en période probatoire et risque des ennuis. C’est à cause du comportement de Miles en partie que Collin, a fait de la prison, car ce dernier s’en est toujours sorti. Miles a beau être père de famille, il reste un criminel et un homme irresponsable. Blindspotting révèle le cinéaste Carlos López Estrada, et on y voit un certain talent dans sa mise en scène. Il y a dans son long-métrage, un mélange comédie/dramatique qui fonctionne plutôt bien. Le ton de la comédie est plutôt léger, pour garder un certain réalisme dans le récit par rapport à ces personnages. La première partie du film est plus sur le ton de la comédie, même si certaines séquences nous rappellent que le film a un réel propos dramatique. La deuxième parie du film, ne manquera pas de nous rappeler l’impact dramatique grâce à des séquences plutôt saisissantes.

Même si au début, on a du mal à comprendre la démarche du film, on arrive à en saisir ou tout cela veut en venir, le film s’inspire clairement des violences policière en situant ici le récit en Californie. Au scénario du film, on retrouve les deux comédiens principaux du film : Daveed Diggs qui joue Collin et Rafael Casal interprétant Miles. Ils y développent très bien leurs personnages, ou Collin vit avec les visions d’un meurtre auquel il a assisté. Ce traumatisme est très bien traité, et pourtant dans la première partie parfois le récit semble avoir oublié ça, mais il n’en est rien. Le personnage de Miles est intéressant, gangster et père irresponsable, surtout quand son jeune fils trouve son revolver. La séquence finale dispose d’un impact fort, concernant le personnage de Collin qui osera s’exprimer face à ce qu’il a vu. Le film dénonce les violences policières face aux personnes de couleurs, sujet d’actualité et le film aborde ça de manière intelligente, grâce à une écriture maîtrisé. Daveed Diigs et Rafael Casal qui jouent Collin et Miles, maîtrisent très bien l’écriture de leurs personnages à l’écran. Janina Gavanka joue Val, celle pour qui Collin a des sentiments. On n’y voit également Wayne Knight, qu’on avait pu voir dans Jurassic Park en 1993, dans le rôle de Dennis Nedry. Jasmine Cephas Jones joue Ashley, la petite amie de Miles. Tisha Campbell interprète quant à elle Mama Liz. Carlos López Estrada signe avec Blindspotting, une première réalisation exemplaire.

 

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :