Démolition de Jean-Marc Vallée

Démolition de Jean-Marc Vallée avec : Jake Gyllenhaal, Naomi Watts, Chris Cooper, Judah Lewis, Polly Draper, Heather Lind, Debra Monk …

trés bon

Jake Gyllenhaal casse tout

Synopsis

Banquier d’affaires ayant brillamment réussi, Davis a perdu le goût de vivre depuis que sa femme est décédée dans un tragique accident de voiture. Malgré son beau-père qui le pousse à se ressaisir, il sombre de plus en plus. Un jour, il envoie une lettre de réclamation à une société de distributeurs automatiques, puis lui adresse d’autres courriers où il livre des souvenirs personnels. Jusqu’au moment où sa correspondance attire l’attention de Karen, la responsable du service clients. Peu à peu, une relation se noue entre eux. Entre Karen et son fils de 15 ans, Davis se reconstruit, commençant d’abord par faire table rase de sa vie passée …

Jake Gyllenhaal as "Davis" in DEMOLITION. Photo Courtesy of Fox Searchlight. © 2016 Twentieth Century Fox Film Corporation All Rights Reserved Naomi Watts as “Karen Moreno” in DEMOLITION. Photo Courtesy of Fox Searchlight. © 2016 Twentieth Century Fox Film Corporation All Rights Reserved

Le réalisateur de Wild et Dallas Buyers Club, enchaîne les films et signe cette fois Démolition avec en tête d’affiche Jake Gyllenhaal, un des acteurs les plus bankables de Hollywood. Un scénario et une réalisation assez originaux, Jean-Marc Vallée signe un très bon film. A 53 ans le réalisateur Canadien fait des films qui fonctionnent plutôt bien, avec Dallas Buyers Club pour exemple, où le film a reçu quelques Oscars. Ici Jake Gyllenhaal joue un financier qui vient de perdre sa femme, l’entreprise où il travaille est dirigée par le père de sa femme. Il se donne à fond dans son travail, quand sa femme décède, il est avec elle dans la voiture, à partir de là son comportement va changer.

292364.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx Jake Gyllenhaal as "Davis" in DEMOLITION. Photo by Anne Marie Fox. © 2016 Twentieth Century Fox Film Corporation All Rights Reserved

La mort de sa femme ne semble pas le toucher, et c’est un peu le cas quand il avoue à un homme dans le métro qu’il n’était plus amoureux de sa femme, et que c’est pour cette raison qu’il ne pleure pas, pourtant il a des sentiments enfouis en lui , qui finiront par lui faire rendre compte qu’il aimait sa femme. A l’hôpital ,après avoir appris la mort de sa femme, il va à un distributeur prendre un paquet de M&Ms qu’il n’aura pas ,car le paquet reste bloqué, il envoie une lettre de réclamation. C’est alors qu’une responsable du service client le rappelle, et les deux personnes finissent par se rencontrer.En même temps, comme pour cacher la mort de sa femme ,il démonte ou détruit des objets comme son frigo qu’il réduit en miettes. Il finit même par démolir une partie de sa maison, pas mal de choses y passent, une sorte de défouloir qui semble lui faire du bien. L’amitié qu’il noue avec Karen et son fils de 15 ans semble aussi bon pour lui, peu à peu, Davis ressent les sentiments pour sa femme, qui refont surface. Mise en scène de dingue mais tout aussi poignante, Jean-Marc Vallée ne cesse de nous surprendre dans sa réalisation. Des personnages attachants, dès le début on est pris dans cette histoire, Jake Gyllenhaal est éblouissant une fois de plus, et n’a plus rien a prouver. Le film de Jean-Marc Vallée restera une pépite de l’année 2016, sans aucun doute.

456123.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx 458935.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Bryan Sipe est à l’origine de ce scénario plutôt original, de cet homme qui, pour se reconstruire, doit démolir en mélangeant humour et émotion. Le traitement des personnages est parfait, une écriture soignée, du grand art. Le reste du casting s’offre Naomi Watts brillante comme d’habitude, le jeune Judah Lewis assure aussi en ado rebelle, puis Chris Cooper en beau- père complète le casting. Avec Démolition, Jean-Marc Vallée signe une fabuleuse réalisation, ce film est un coup de coeur 2016 qui a des chances d’être dans le top de l’année.

460654.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :