Pays France, Luxembourg, Belgique
Année 2020
Casting Martine Chevalier, Léa Drucker, Barbara Sukowa, …
Genre Drame

Filippo Meneghetti aborde la force de l’amour avec une certaine réussite.

Nina et Madeleine sont profondément amoureuses l’une de l’autre. Aux yeux de tous, elles ne sont que de simples voisines vivant au dernier étage de leur immeuble. Au quotidien, elles vont et viennent entre leurs deux appartements et partagent leurs vies ensemble. Personne ne les connaît vraiment, pas même Anne, la fille attentionnée de Madeleine. Jusqu’au jour où un événement tragique fait tout basculer…

Nous avons déjà maintes fois théorisé sur les réflexions créatives autour du sentiment amoureux, en particulier dans l’art qui nous intéresse le plus sur ce site, le cinéma. Le grand écran continue perpétuellement à être vecteur des questions et autres représentations de l’amour avec autant d’échecs que de réussites, comme pour les relations de couple en général. Le film de Filippo Meneghetti aurait pu en ce sens être assez redondant.

Pourtant, on sent une certaine tension se dégager du métrage, fruit d’une frustration suite à un événement que l’on ne révélera guère pour vous laisser le découvrir. La caméra, captant d’abord avec subtilité et simplicité la relation entre Nina et Madeleine, se fait porteuse du manque de l’autre et de la peur de l’avoir perdue définitivement en arrivant même par instants à être pleinement déchirante.

Il y a aussi une question de tabou, celui d’un amour entre deux femmes avec cette crainte exprimée par l’une dans une société qui se veut plus ouverte mais n’hésite pas à exprimer avec véhémence son homophobie au quotidien, nourrissant cette peur interne. On a dès lors une incompréhension, celle de comment agir, comment se dévoiler pour mieux vivre au grand jour sa romance en dépit de ce que peuvent juger les autres.

Alors certes, on pourrait relever quelques scories mais on préférera conseiller ce long-métrage qui, dans ses meilleurs moments, parvient à toucher avec une certaine finesse, bien aidé par sa mise en scène mais également la performance toute aussi discrète que réussie des deux interprètes principales. Deux est un joli film, presque aussi joli que nos propres interrogations sur l’Amour.


Article précédentPlayStation 2 : le monolithe de Sony fête ses 20 ans
Article suivant[Sortie Blu-ray] Retour a Zombieland de Ruben Fleischer
Amoureux du cinéma. À la recherche de films de qualités en tout genre,qu'importe la catégorie dans laquelle il faut le ranger. Le cinéma est selon moi un art qui peut changer notre vision du monde ou du moins nous faire voyager quelques heures. Fan notamment de JJ Abrams,Christopher Nolan, Edgar Wright,Fabrice Du Welz,Denis Villeneuve, Steven Spielberg,Alfred Hitchcock,Pascal Laugier, Brad Bird ,Guillermo Del Toro, Tim Burton,Quentin Tarantino et Alexandre Bustillo et julien Maury notamment.Écrit aussi pour les sites Church of nowhere et Le quotidien du cinéma. Je m'occupe également des Sinistres Purges où j'essaie d'aborder avec humour un film que je trouve personnellement mauvais tout en essayant de rester le plus objectif possible :)

Laisser un commentaire