Free Guy de Shawn Levy

Date de sortie 11/08/2021 Au cinéma
Durée (01h55)
Titre original Free Guy
Réalisé par Shawn Levy
Avec Ryan Reynolds , Jodie Comer , Lil Rel Howery , Joe Keery , Taika Waititi , Utkarsh Ambudkar …
Genre Comédie
Nationalité États-Unis
Musique Christophe Beck

 

 

Que la partie commence

 

Synopsis

Un employé de banque, découvrant un jour qu’il n’est en fait qu’un personnage d’arrière-plan dans un jeu vidéo en ligne, décide de devenir le héros de sa propre histoire, quitte à la réécrire. Evoluant désormais dans un monde qui ne connaît pas de limites, il va tout mettre en œuvre pour le sauver à sa manière, avant qu’il ne soit trop tard…

L’une des bonnes surprises, de l’année, c’est Free Guy avec un Ryan Reynolds en PNJ d’un jeu-vidéo. À la réalisation Shawn Levy, à qui l’on doit la trilogie La nuit au musée, avec Ben Stiller. Il a signé aussi Crazy Night, Real Steel, Treize a la douzaine ou encore Les stagiaires il a même réalisé quelques épisodes de la série Stranger Things. Son dernier long-métrage remonte à 2015 avec : c’est ici que l’on se quitte, une sortie directement en VOD, une comédie dramatique avec Jason Bateman, Adam Driver et Connie Britton. Free Guy est un film délirant, ou Shawn Levy s’amuse comme un fou dans un univers vidéo-ludique. Le film est clairement un hommage aux jeux-vidéos, avec des références à certains jeux et on ne pouvait pas y échapper, au vu de ce que raconte le film. Guy dans ce long-métrage, c’est Ryan Reynolds, il est se lève tous les matins à la même heure et fait les mêmes gestes, et dit bonjour à son poisson rouge, puis ensuite, il va chercher son café et va travailler comme employé de banque. Son meilleur ami un agent de sécurité travaille, dans cette banque. Comme tous les jours, cette banque est braquée, par des personnes différentes à chaque fois. Cette ville où il réside, c’est Free City, ou tout et n’importe quoi se passe. Ça explose, ça vole bref, il ne le sait pas, mais en réalité, il est dans un jeu-vidéo. En plus d’être divertissant Free Guy, aborde des choses importantes qui sont parfois touchantes. Shawn Levy est un cinéaste du divertissement certes, mais du bon divertissement.

Nous sommes à Free City, c’est là que réside Guy un gars, un gentil employé de banque, tous les jours sont les mêmes pour lui, il se ressemble absolument tous. Pourtant, Free City, est loin d’être une ville tranquille, il y a des courses-poursuites dans les rues, des explosions venant de partout, des véhicules comme des tanks qui surgissent de n’importe où. Mais tout ça, n’effraye pas Guy, a son travail, il y voit tous les jours Buddy son meilleur ami qui est agent de sécurité, dans cette banque victime de braquage tous les jours par des individus différents. Quand un jour un nouveau braqueur débarque, Guy décide de se mesurer à lui, et lui pique ses lunettes, et il arrive à le faire fuir. En quittant la banque Guy enfile les lunettes, et y découvre un nouveau monde, c’est la même ville, mais encore plus divertissante. Puis son regard croise celui d’une jeune femme, dont il tombe sous le charme, il décide alors de la suivre, cette dernière s’appelle Molotov Girl qui est un avatar. Car en réalité Guy, n’est qu’un PNJ dans un vaste jeu vidéo du nom de Free City. Un jeu dont sont accro des millions de joueurs dans le monde, Millie qui possède l’avatar de Molotov Girl est une programmeuse qui travaillait anciennement pour Antwan, un créateur de jeu-vidéo sans scrupule, qui a volé les codes d’un jeu, qu’elle avait commencé a créer avec son ami Keys. Keys n’est alors qu’un simple employé d’Antwan, alors qu’il est à l’origine du code. Celui qui pourra les aider, sera donc Guy qui n’est autre qu’une intelligence artificielle qu’avait créé Millie et Keys, et au vu de cette intelligence qui est à la hauteur de leurs espérances, il pourra probablement mettre fin au règne d’Antwan. Avec Free Guy ce que l’on peut dire, c’est qu’on ne s’ennuie pas, il dispose d’une mise en scène survoltée ou tout peut arriver, et tout est possible. Une réalisation au cœur d’un jeu-vidéo, géant au côté d’un personnage innocent qui va devoir faire face, a ce qu’il est vraiment. En tout cas Shawn Levy, livre un récit captivant ou l’on passe un savoureux moment.

 

 

Zak Peen est au scénario du long-métrage, on lui doit d’ailleurs le scénario de Ready Player One de Steven Spielberg. À ses côtés Jonathan Lieberman, qui a déjà signer les scénarios des deux films : Les chroniques de noël, mais aussi Scooby ! puis en 2019, il a scénarisé le film d’animation La famille Adams. Deux scénaristes habituées au cinéma de pur divertissement, puis Zak Penn, est un connaisseur, car il avait réalisé aussi un documentaire sur Atari, ils nous en avait mis plein la vue avec le scénario de Ready Player One. D’ailleurs, on voit dans le récit de Free Guy, que le scénariste s’inspire de l’univers de Ready Player One pour notre plus grand plaisir. Le film est loin d’être un copier-coller car il propose, tout de même son univers propre à lui en incluant un héros qui est un PNJ, qui se retrouve au cœur d’une grande aventure.

En regardant Free Guy, on ne peut s’empêcher de penser à divers jeux-vidéo, mais surtout a GTA, car comme dans le jeu tout est possible. Un traitement des personnages simple, mais efficace, car malgré tout Guy est un personnage intéressant, le récit nous conduira souvent dans des séquences dans le monde réel. Ces séquences, nous permettrons de découvrir, qui sont à l’origine de tout, on découvrira l’industrie du jeu-vidéo dans toute sa splendeur, surtout à travers le personnage d’Antwan, qui ne voit que du profit et Guy est un frein à sa société. Un film au récit plutôt maîtrisé, car on porte de l’intérêt aux personnages, comme Antwan qui représente bien, l’industrie vidéo-ludique à lui seul. Ryan Reynolds est l’interprète de Guy, et le fait à merveille. Jodie Comer a l’affiche du dernier Ridley Scott joue Molotov Girl, elle est un avatar et une personne réelle. Joe Keery joue Keys, le comédien est connu pour son rôle dans Stranger Things. Celui qu’on n’attendait pas, c’est Taika Waititi, qui joue Antwan. Channing Tatum est également a l’affiche, ainsi qu’un caméo de Chris Evans. Vous l’aurez compris, Free Guy, est un pur grand moment de divertissement qui rend hommage aux jeux-vidéos.

 

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :