Godzilla vs Kong de Adam Wingard

Sortie 19 mai 2021
Durée 1h 54min
Genre Action, Aventure
De Adam Wingard
Avec Kyle Chandler, Millie Bobby Brown, Alexander Skarsgård, Rebecca Hall, Demian Bichir, Elza Gonzalez…
Musique Junkie XL

 

King vs Kong

 

 

Synopsis

À une époque où les monstres parcourent la Terre, et alors que l’humanité lutte pour son avenir, Godzilla et King Kong, les deux forces les plus puissantes de la nature, entrent en collision dans une bataille spectaculaire inédite. Alors que Monarch se lance dans une mission périlleuse en terrain inconnu, et qu’il découvre des indices sur les origines des Titans, un complot humain menace d’éradiquer ces créatures – qu’elles soient bonnes ou mauvaises – de la surface de la planète.

Vous connaissez Adam Wingard ? C’est le réalisateur qui a fait de Death Note, une parodie donc au lieu de critiquer la version Japonaise live, vous devriez voir la grotesque adaptation d’Adam Wingard. Adam Wingard ne cherche jamais à raconter des histoires, même Godzilla vs Kong il dit lui-même que les personnages humains n’ont pas d’importance il a pas tort quand on voit le résultat sur le développement des personnages, il sont inutile au récit. Le type est tout d’abord un technicien qui veut seulement en mettre plein les mirettes, et avec Godzilla vs Kong on est clairement dans du divertissement pur. L’opus à retenir sera celui de Gareth Edwards, ou le réalisateur filmé les monstres a l’échelle humaine dévoilant le gigantisme des monstres, pour une immersion dans le récit vraiment efficace. Puis le récit était aussi passionnant, car le traitement des personnages pour le coup était plus intéressant. Pour Godzilla 2 : Kings of Monsters, ça sera Michael Dougherty (Krampus) qui prend le relais, pour le coup le traitement des personnages est totalement vide, cependant c’est du combat de monstres pur durant plus de 2h. C’est visuellement époustouflant avec quelques plans iconiques comme Ghidorah, cependant l’opus de Gareth Edwards possédé plus de plans iconiques. Niveau spectacle nous étions donc servi, puis après ça, il fallait attendre le final même si entre les deux films, Kong avait eu son propre film, qui sans être mauvais n’était pas franchement un blockbuster marquant.

 

Godzilla qui était devenu le sauveur de notre monde, face à de nombreuses menaces devient lui-même la menace de ce monde. Ce dernier se met a attaqué, l’être humain puis détruit l’entreprise Apex impliquée dans l’élaboration d’une menace qui pourrait mettre fin aux titans qui résident sur notre monde. Kong quant à lui, est prisonnier sur sa propre île, par l’entreprise Monarch. Ils ont besoin de lui pour qu’il affronte Godzilla, dans une lutte sans merci pour tuer le roi devenu une menace. Lors d’un transport en bateau, Godzilla attaque et l’affrontement contre Kong débute. Une violente confrontation entre les deux titans, ou des coups seront rendus. Ce combat n’est que le début d’une mission, que dirige le Dr Nathan Lind après qu’une proposition qui lui ait était fait par Walter Simmons le directeur de l’entreprise Apex. La fille de Walter fera partie de cette mission, qui consiste à se rendre dans la terre centrale, avec un engin c’est là où se trouve le monde des titans. Kong y trouvera ses origines, et devra combattre à nouveau Godzilla, un combat avant de s’allier tous les deux pour combattre Méchagodzilla un titan robotisé conçu par Apex. On suivra les personnages de Madison, Bernie et Josh qui ont encore moins d’intérêt que les autres, on se demande pourquoi ils sont là. Quand on regarde un film comme Godzilla vs Kong, il ne faut certainement pas s’attendre à du grand cinéma, mais en terme de spectacle on est servi. La réalisation d’Adam Wingard vous offrira ce pourquoi êtes venu, des bestioles qui se mettent sur la gueule.

Ce qui est assez étonnant, c’est que pour un film au scénario assez vide, il a fallu quand même pas mal de scénaristes. Bien évidemment, Adam Wingard, n’est pas a l’écriture, car il est loin d’être un auteur. On n’y retrouve cependant cinq scénaristes oui rien que ça ! Michael Dougherty réalisateur du deuxième opus de Godzilla, est à l’écriture. On n’y retrouve également Terri Rossio, Max Borenstein, Eric Pearson et Zach Shields. C’est Eric Pearson qui est le scénariste principal du long-métrage, Max Borenstein lui était déjà scénariste sur les deux Godzilla. Pour Terry Rossio, il participe pour la première fois a l’écriture de la franchise, pour Zach Shields, il avait déjà scénarisé Godzilla 2 et Krampus avec Michael Douherty. Avec tout ça, on se demande bien pourquoi il y a autant de scénaristes, car finalement, il n’y a aucun enjeu, aucune prise de risque. Tout comme le précédent opus, le développement des personnages manque cruellement, beaucoup sont inutile au récit comme Madison qui n’a vraiment aucun intérêt. Les humains servent de remplissage au récit, pour tenter de raconter quelque chose parce qu’il le fallait…L’univers de Kong est plaisant, mais n’en saura pas plus et ce dernier a en plus a connaissance du langage des signes, mais ça aussi ça n’est pas développé. Puis méchant aussi vide que ça, ne sert a rien. En tout cas cinq scénaristes, pour ça, c’est bien trop autant ne rien faire, car ça ne développe pas les choses importante et le côté humain aurait dû être épargné. Pour en revenir au côté du visuel, ça envoi du lourd il y a des plans dantesque comme sur le porte-avion, ainsi que des séquences en ville lors du combat a Hong-Kong. Les scènes de destructions sont impressionnantes, c’est plaisant de voir Godzilla et Kong se battre. Millie Bobby Brown, au casting reprend son rôle de Madison, Alexander Skarsgård joue Nathan Lind. Rebecca Hall joue Ilene Andrews, qui travaille pour Monarch et qui a la responsabilité de Kong, Kyle Chandler est le père de Madison et directeur de Monarch et il très peu présent. Godzilla vs Kong se révèle être un bon gros film de divertissement, et c’est d’ailleurs bien dommage, car on aurait espéré quand même plus.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :