Date de sortie 29/12/2021 Au cinéma
Durée (01h46)
Titre original Dýrið
Réalisé par Valdimar Jóhannsson
Avec Noomi Rapace , Hilmir Snær Guðnason , Björn Hlynur Haraldsson , Ingvar Eggert Sigurðsson , Ester Bibi , Sigurður Elvar Viðarson , Theodór Ingi Ólafsson , Arnþruður Dögg Sigurðardóttir
Genre Drame, Fantastique
Nationalité Islande

 

Doux comme un agneau

Synopsis

María et Ingvar vivent reclus avec leur troupeau de moutons dans une ferme en Islande. Lorsqu’ils découvrent un mystérieux nouveau-né, ils décident de le garder et de l’élever comme leur enfant. Cette nouvelle perspective apporte beaucoup de bonheur au couple, mais la nature leur réserve une dernière surprise…

Lamb est un cinéma de genre, venu tout droit d’Islande et l’on doit la réalisation de ce film à Valdimar Johannsson qui réalise son premier long-métrage. Le réalisateur avant de se lancer, dans la réalisation était cascadeur autant dire que même s’il reste, dans le cinéma, c’est autre chose de clairement différent. En plus d’être à la réalisation de son premier film, il en est également scénariste. Le film se situe en Islande, dans une petite ferme, ou un couple élève des moutons puis un jour la naissance d’un agneau va changer leur vie a jamais. Lamb est un film qui surprend sur de nombreux points, dont sa photographie éblouissante, offrant des plans de toute beauté avec les paysages sublimes de l’Islande. Dans tout ça, se cache une menace, qui est à l’origine de la naissance de cet agneau pas comme les autres. Horreur et poésie sont au cœur, de ce film ou Valdimar Johannsson signe un premier film, original mais aussi intéressant en tout point.

Dans un village perdu en Islande, Maria et Ingvar élèvent des moutons dans une ferme. Une nuit, quelque chose pénètre, dans la bergerie, on ne voit pas de quoi il s’agit, mais ça effraie les moutons. Le lendemain matin, le couple ne se rendent compte de rien, tout a l’air normal, ils s’occupent de leurs bêtes comme chaque jour. Une de leur bête, met au monde un agneau. Quelques jours plus tard, un autre mouton met au monde un petit, mais celui-ci est particulier. En effet, la créature mise au monde est mi-humaine, mi-agneau, et le couple décident alors de l’élever comme si c’était leur enfant. Ce besoin, de l’éduquer, est en rapport avec la mort de leur fille, ils donnent alors le prénom de leur défunte fille a la créature. Le couple semble heureux, avec cette créature, c’est alors que débarque Pétur le frère Ingvar, un homme perdu sans repères habituer a trouvé refuge chez son frère. Il découvre Ada leur enfant mi-humain, mi-mouton et a du mal à comprendre ce qu’est cette chose, mais il s’habitue à elle et fait comme si elle était sa nièce. Avec Lamb on est loin de s’imaginer, que ce bonheur pourrait se transformer en cauchemar et pourtant, ce bonheur va virer à l’horreur, c’est un long-métrage, ou l’on est en droit de se poser des questions, sur la provenance de la créature, pourquoi est-elle comme ça ? Toujours est-il qu’avec sa mise en scène, le réalisateur veut nous faire croire que tout se passe parfaitement bien au sein de cette famille, car dans la première partie, on verra cette créature évolué tel un enfant. Dans sa deuxième partie, le malaise se ressent de plus en plus, la mise en scène devient plus pesante comme si une menace planait, et y en a une.

La menace ne sera pas visible directement, mais le petit l’apercevra sans vraiment comprendre de quoi il s’agit. Les scénaristes du film sont le réalisateur Valdimar Johannsson et Sjon qui lui a dernièrement signé le scénario de The Northman le film de Robert Eggers. Ils abordent dans leur film, le thème du deuil, car le couple vit avec le poids de la mort de leur jeune fille Ada enterrée non loin, de leur maison. On s’aperçoit que parfois le couple a du mal à communiquer et a exprimer leur émotion, mais la venue de cette créature va tout changer. En décidant d’éduquer cette créature, alors qu’ils ne savent pas son origine exacte, ils prennent des risques. Lui donner le même prénom que leur défunte fille, a clairement quelque chose de malsain. C’est de cette façon qu’est abordé le deuil, remplacer leur défunte fille par cette chose, qui a une apparence humaine en quelque sorte. Maria a ce besoin d’être mère, et pour elle, elle est la mère de cette créature, elle ira jusqu’à tuer la vraie mère du petit qui cherche à voir son agneau qui n’en est pas vraiment un.

On découvre aussi un lien étrange entre Maria et Pétur, le frère de son mari avec qui elle aurait eu une liaison dans le passé, mais les scénaristes ne s’attardent pas trop sur ça. Le deuil est bien présent tout le long du film, avec cette créature a leur côté, qui d’une façon a fait revivre le couple. La fin du film, quant à elle, sera brutale et violente, et inattendue, elle aura même quelque chose d’effrayant. Ce bonheur présent se finira en horreur, mais il fallait s’y attendre, car la menace n’était pas bien loin. Noomi Rapace est saisissante, dans le rôle de cette mère en deuil, Hilmir Snær Guðnason joue le mari. Quant à Björn Hlynur Haraldsson, il interprète le frère mystérieux d’Ingvar. Les effets spéciaux sont exemplaires, quant à l’apparence de la créature, même si le réalisateur entretient le mystère sur son apparence une bonne partie du film, le résultat final est impressionnant. On pourra aussi retenir du long-métrage la photographie d’Eli Arenson, qui offre des plans magnifiques. Avec parfois un aspect poétique, Lamb arrive néanmoins à instaurer un climat angoissant, ou le malaise se fait ressentir, car la menace n’est jamais bien loin. Valdimar Johannsson, sait jouer avec nos émotions, dans son tout premier long-métrage, la maîtrise de l’écriture et de la mise en scène est bien présente.

 

Bande annonce

Détails du blu-ray

Rapport de forme ‏ : ‎ 1.78:1
Dimensions du colis ‏ : ‎ 17.1 x 13.7 x 1.4 cm; 70 grammes
Réalisateur ‏ : ‎ Valdimar Jóhannsson
Format ‏ : ‎ Couleur, Cinémascope
Durée ‏ : ‎ 1 heure et 46 minutes
Date de sortie ‏ : ‎ 11 mai 2022
Acteurs ‏ : ‎ Noomi Rapace, Hilmir Snær Guðnason, Björn Hlynur Haraldsson, Ingvar Sigurdsson, Ester Bíbí Ásgeirsdóttir
Doublé : ‏ : ‎ Français, Islandais
Sous-titres : ‏ : ‎ Français
Langue ‏ : ‎ Islandais (DTS-HD 5.1), Français (DTS-HD 5.1)
Studio ‏ : ‎ The Jokers
ASIN ‏ : ‎ B09TMVH3YR
Pays d’origine ‏ : ‎ France
Nombre de disques ‏ : ‎ 1


Article précédent[Sortie Blu-ray/DVD] Saison 1 de Mum de Stefan Golaszewski
Article suivantTROIS MILLE ANS À T’ATTENDRE Bande Annonce VF
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire