Date de sortie 08/08/2022 En VOD/DVD/Blu-ray
Durée(01h37)
Titre original Night Raiders
Réalisé par Danis Goulet
Avec Elle-Máijá Tailfeathers , Brooklyn Letexier-Hart , Alex Tarrant , Amanda Plummer , Gail Maurice , Violet Nelson , Shaun Sipos , Eric Osborne , Birva Pandya , Suzanne Cyr , Ray G. Thunderchild , Jordan Bullchild
Genre Science-fiction
Nationalité Canada, Nouvelle-Zélande

 

 

Synopsis

Dans un futur dystopique, les enfants sont perçus comme la propriété de l’État. Une autochtone amérindienne se joint à une équipe secrète de miliciens déterminés à pénétrer dans une académie pour enfants contrôlée par le gouvernement afin de sauver sa fille.

La réalisatrice Danis Goulet signe sa première réalisation avec Night Raiders, casting méconnu et une sortie uniquement en VOD. L’intrigue se déroule dans un monde post-apocalyptique, ou les enfants à partir d’un certain âge sont la propriété de l’état. Une mère protège sa fille, face à cette loi injuste, elle devra se résigner à l’abandonnée pour la protégée. On pourra pardonner pour ce premier long-métrage certaines erreurs, et pourtant, il est flagrant que le scénario manque de développement, avec un film beaucoup trop court, et c’est peut-être à cause de ça. On saluera cependant, la direction artistique audacieuse parfois séduisante.

Niska et sa fille, se cachent sans cesse d’un gouvernement, ou les enfants sont leur propriété à partir d’un certain âge. Il y a des années, une guerre a éclaté, mettant cette loi en place ou chaque parent se verra retirer son enfant. Ces derniers seront conduits, dans une académie pour devenir de futurs soldats, pour une future guerre que le gouvernement veut déclencher à nouveau. Lors d’une de leur fuite, Waseese la fille de Niska est prise dans un piège à ours et se retrouve gravement blesser. Niska se rend chez une amie, pour que sa fille puisse se reposer, mais son état s’aggrave. Niska doit se résigner à l’abandonner, et se la laisser faire prendre par le gouvernement pour qu’elle puisse survivre. Dix mois plus tard, Niska est seule et dort dans un bâtiment abandonné, Randy un ami lui apprend qu’ils peuvent partir, mais Niska en traînant autour de l’académie fait la rencontre de Milices, qui font partie de la tribu Cree, ils aident quelques enfants a s’échapper de l’académie. La tribu se méfie de Niska, mais lui feront confiance cette dernière est Amérindienne et fait partie d’une autre tribu. Niska a pour but, avant tout de sauver sa fille, qui est l’avenir grâce à des capacités qu’elle possède et que sa mère ignore encore. Night Raiders possède des qualités indéniables, c’est certain, la réalisation est propre là-dessus, on ne pourra dire le contraire. La mise en scène s’avère parfois trop simple, mais reste correcte, on voit que la réalisatrice s’efforce de donner le meilleur d’elle-même. Le monde post-apocalyptique est très bien représenté, et une vision d’un futur effrayant, ou l’on aura le plus de regret lors du visionnage du film, c’est le scénario.

Une première réalisation ou la réalisatrice, ne maîtrise pas totalement l’écriture de son film. Le concept est intéressant, ou dans un futur proche les enfants sont la propriété du gouvernement. Danis Goulet n’exploite pas le potentiel du concept comme il le mérite, le film est beaucoup trop court pour pouvoir tout aborder correctement. Tout s’accélère et la réalisatrice ne prend pas son temps, les séquences a l’académie sont beaucoup trop courte et les choses essentielles ne sont pas aborder de ce côté-là. Le développement mère/fille est survolé, un traitement que très peu travaillé. Ce qui reste le plus maîtrisé restera l’intégration de Niska, au sein de la tribu Cree même si ça manque encore de développement. Pourtant, on voit que certains efforts sont présents, mais le film est trop court pour pouvoir tout développer correctement. Difficile d’aborder aussi les thèmes, qui avaient de l’importance. Taika Waititi est à la production du film, mais cela ne change rien à la qualité du long-métrage. Elle-Maija Tailfeathers joue Niska, la mère de Waseese, Brooklyn Letexier-Hart joue la fille de Niska. Également a l’affiche Amanda Plummer ou encore Shaun Sipos. Des personnages plus ou moins bien écrit, tout comme le scénario manque de développement. On saluera le film de Danis Goulet, pour son concept et ses quelques idées, et pour un premier film, c’est loin d’être un mauvais film.

 

Bande annonce


Article précédentUn autre monde – Stéphane Brizé
Article suivantBioShock Le Film : le réalisateur et scénariste dévoilé
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici