Aller à la barre d’outils

Un pays qui se tient sage de David Dufresne

Pays : France
Année : 2020
Genre : Documentaire

C’est avec des interrogations des plus actuelles que nous laisse David Dufresne en sortant de son documentaire.

Alors que s’accroissent la colère et le mécontentement devant les injustices sociales, de nombreuses manifestations citoyennes sont l’objet d’une répression de plus en plus violente. « Un pays qui se tient sage » invite des citoyens à approfondir, interroger et confronter leurs points de vue sur l’ordre social et la légitimité de l’usage de la violence par l’État.

Dès son entame, David Dufresne nous confronte à des images d’actualité que l’on pense avoir déjà vues et revues, que ce soit dans les journaux télévisés ou sur les réseaux sociaux. Pourtant, quelque chose de neuf s’en dégage, comme une immersion que l’on imagine plus grande encore face à l’écran de cinéma. Nous nous retrouvons ainsi engloutis par l’image, par sa nature brutale et les questions qu’elle pose sur la légitimité de la violence exercée par les forces de l’ordre. Justement, ces interrogations fusent entre les divers intervenants, jamais cités mais dont la multiplicité du regard permet justement d’appréhender autrement l’image vérité.

Car il est bien question de vérité de l’image, de la façon dont sa captation sur le vif amène aux échanges, aux confrontations des avis, notamment entre manifestants marqués par l’horreur et policiers qui voient les agressions envers leurs collègues. Dufresne ne semble pas choisir de véritable camp mais nous impose néanmoins de réfléchir en tant que citoyen face à ce à quoi l’on assiste. Difficile ainsi de rester de marbre devant ce à quoi l’on assiste tant le film nous enjoint à nous positionner, quoi qu’il en coûte.

La multiplication des intervenants va en ce sens, permettant d’amener différentes formes de débats autres par des regards de personnes situées dans tous les prismes sociaux, jusqu’à amener une opposition par moments virulente mais nécessaire. La question de la violence est centrale mais souvent mise de côté, généralement honteusement, dans les débats populaires. La replacer ici s’avère donc essentiel au vu des mouvements sociaux toujours en cours autour du globe.

« Un pays qui se tient sage » se révèle d’une puissance qui n’a d’égale que sa brutalité, nous forçant à nous confronter à des réflexions trop souvent abandonnées mais pourtant nécessaires à formuler au vu d’une actualité conservant sa nature brûlante. Difficile dès lors d’en sortir comme si de rien n’était tant l’immersion dans ces images revisitées se fait avec tant de profondeur que l’on craint en permanence de s’y noyer…

Liam Debruel

Amoureux du cinéma. À la recherche de films de qualités en tout genre,qu'importe la catégorie dans laquelle il faut le ranger. Le cinéma est selon moi un art qui peut changer notre vision du monde ou du moins nous faire voyager quelques heures. Fan notamment de JJ Abrams,Christopher Nolan, Edgar Wright,Fabrice Du Welz,Denis Villeneuve, Steven Spielberg,Alfred Hitchcock,Pascal Laugier, Brad Bird ,Guillermo Del Toro, Tim Burton,Quentin Tarantino et Alexandre Bustillo et julien Maury notamment.Écrit aussi pour les sites Church of nowhere et Le quotidien du cinéma. Je m'occupe également des Sinistres Purges où j'essaie d'aborder avec humour un film que je trouve personnellement mauvais tout en essayant de rester le plus objectif possible :)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :