Date de sortie 23/07/2013 Au cinéma
Durée(02h06)
Titre original The Wolverine
Réalisé par James Mangold
Avec Hugh Jackman , Hiroyuki Sanada , Famke Janssen , Will Yun Lee , Tao Okamoto , Rila Fukushima , Svetlana Khodchenkova , Haruhiko Yamanouchi , Brian Tee , Ken Yamamura , Shinji Ikefuji , Qyoko Kudo …
Genre Science-fiction, Action
Nationalité États-Unis
Musique Marco Beltrami

 

Wolverine encore en solo

Synopsis

Logan, l’éternel guerrier marginal, se retrouve au Japon. Là-bas, ses griffes en adamantium se heurteront à l’acier des samouraïs. Logan sera confronté à une figure mystérieuse de son passé, dans une bataille épique qui le changera à jamais.

Dix ans cette année pour ce film centré une fois de plus sur Wolverine, film sorti après X-Men First Class. Le mutant le plus emblématique de la franchise a donc encore le droit a un film sur lui le film, cependant, se situe quelque temps après X-Men L’affrontement final. On se souvient du moyen X-Men Origins : Wolverine qui revenait sur les origines du mutant où l’on découvrait que ce dernier avait un frère avec toujours quelques incohérences comme c’est le cas avec ce film encore une fois. Il ne sera pas difficile donc de savoir où se passe le film, car Logan est encore hanté par la mort de Jean, mais des éléments de son lointain passé vont le conduire au Japon. James Mangold est à la réalisation et c’est un réalisateur remarquable alors même si ce film est loin d’être parfait il y a des beaucoup de choses que l’on peut retenir, car James Mangold est loin d’être un manche. Le film Identity, c’était lui ainsi Walk The Line ou encore 3 h 10 pour Yuma et c’est aussi l’excellent Logan où il signe l’un des meilleurs films de la saga X-Men. C’est sans étonnement que Hugh Jackman reprend le rôle de Wolverine ou l’intrigue se déroule cette fois-ci au Japon ou Logan va devoir faire face à son passé.

Quelques années, que Logan vit dans les bois, il est hanté par la mort de Jean qu’il a dû tuer, car cette dernière devenait incontrôlable, mais cette décision fut difficile pour lui, elle est dans ses rêves et ne cesse de lui parler. Le film nous conduit dans le passé de Logan en 1945 ou ce dernier est retenu prisonnier a Nagasaki. C’est un officier qui le libère avant que Nagasaki ne soit bombardé. Quand cette dernière est bombardée, Wolverine sauve l’officier Yashida qui survit, car Logan le couvre de l’explosion, c’est grâce à son immortalité que Logan survit. Puis le film revient à notre époque où Logan est en train d’en découdre avec un chasseur dans un bar, c’est alors que débarque Yukio une jeune femme elle débarque du Japon. Elle demande a Logan de la suivre au Japon, s’il refuse au début il se voit contraint d’accepter la demande de la jeune femme. Sur les lieux, il est conduit auprès de Yashida son vieil et ancien ami ce dernier est mourant, il sait que Logan a la capacité de guérir et il désire acquérir le don de ce dernier pour pouvoir vivre encore.

 

C’est le lendemain que Yashida meurt ainsi Mariko sa petite fille hérite de l’entreprise familiale de son grand-père, mais le père de cette dernière n’apprécie guère que sa fille puisse prendre le contrôle de l’entreprise. Mariko doit cependant, se marier dans peu de temps avec Noburo le ministre de la Justice un homme choisi par son père les deux hommes engagent des Yakuzas pour enlever la jeune femme avant que cette dernière ne signe le testament. Puis en ce qui concerne Logan, il se retrouve sans capacité à guérir et il est désormais mortel et il doit savoir ce qui le condamne, mais plus tard, il se rapproche de Mariko et débute une liaison avec elle. Le combat ne fait que commencer pour Wolverine ou son passé n’a pas fini de le surprendre. Ce qui est intéressant avec ce film centré sur Wolverine, c’est que l’intrigue se situe au Japon, car son passé est lié à ce pays en quelque sorte. Ce qui est aussi intéressant, c’est que Logan va connaître la mortalité et se retrouve en danger. C’est une mise en scène qui rend hommage aux films de samouraï et James Mangold maîtrise tout ça très bien.

Le scénario est l’adaptation de l’œuvre de Frank Miller et Chris Claremont, c’est Scott Frank et Mark Bomback qui adaptent tout ça si l’hommage aux films japonais avec les Yakuzas et samouraïs est bien présent les scénaristes maîtrisent aussi le traitement des personnages. On découvre une partie du passé à Wolverine en 1945 ou il a protégé un officier durant le bombardement de Nagasaki. Les nombreuses années que Logan a traversées furent souvent difficiles, il n’oublie pas la perte de Jean dont il était amoureux et la mort de cette dernière le hante. Ce deuil est plutôt bien mis en avant, car la représentation de son traumatisme est importante au sein du récit. De plus, Logan va devoir face à la mortalité, car il a perdu sa capacité à guérir et donc il est difficile pour lui de combattre sans être gravement blessé.

Le combat que mène cette fois Wolverine est au Japon avec des décors très réussi qui rendent le tout très convaincant. Ce qui manque dans ce long-métrage, c’est le développement de certains personnages comme Mariko ou son père, mais aussi, il manque des choses concernant Yashida surtout quand ce dernier revoit Logan. La séquence finale, quant à elle, est assez brouillon il y a beaucoup trop de choses ce qui rend le tout un peu convenu donc difficile d’apprécier le tout à sa juste valeur. Hugh Jackman est toujours parfait en Wolverine, Tao Okamoto joue Mariko, Rila Fukushima est quant à elle Yukio. Hiroyuki Sanada joue Shingen Yashida, le père de Mariko prêt à tuer sa propre fille pour hériter de l’entreprise. Wolverine : Le combat de l’immortel, est certes imparfait, mais il reste un film qui possède des qualités indéniables, c’est pour cette raison qu’il reste l’un des films de la franchise X-Men le plus maîtrisé.

 

Bande annonce


Article précédentLes sorties cinéma du 22 février
Article suivantLe Visiteur du futur de François Descraques
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire